Chevelle – Hats Off to the Bull

chevellealbumcover3

Avis :

Chevelle, en plus d’être une marque célèbre de voiture, c’est aussi un groupe de musique et plus précisément de rock, teinté de hard et parfois de post-grunge. A la base, ce groupe, originaire de Chicago, était formé par les deux frères Loeffler et un troisième membre faisant office de batteur. Le temps avançant, le bassiste s’en alla et un autre le remplaça. Ca c’est pour la petite histoire, mais il faut savoir que le groupe joue depuis les années 2000 et sort un album tous les deux ans environ. Et c’est avec leur deuxième album, Wonder What’s Next, que je les ai connu et que je suis en quelque sorte tombé amoureux de ce groupe. Leur musique est un mélange de hard, de grunge et les morceaux donnent en général la pêche et montent crescendo. Enfin, ça c’était avant, en 2002, et comme le temps avance, les groupes ont deux tendances différentes, soit ils se calment, soit ils s’excitent encore plus comme AqME par exemple. Alors qu’en est-il de ce sixième album, signé par un taureau, symbole de puissance et de persévérance ?

Le skeud démarre fort, et même très fort avec Face to the floor, qui a d’ailleurs donné lieu au premier clip du groupe pour ce tube. Le rythme est à la fois lancinant et entêtant, le refrain rentre en tête au bout de deux écoutes et les riffs de guitare envoient du bois. C’est donc avec un gros sourire que l’on passe à la piste suivante en se disant que finalement, Chevelle n’a tant changé que ça. Le second morceau, Same Old Trip reste dans la veine du premier, assez dynamique, avec la voix du chanteur qui oscille entre chant clair et posé et cri, lors de certaines reprises ou refrains. On regrettera surement le manque de solo de guitare qui rendrait le morceau encore plus savoureux. La troisième piste propose quelque chose plus travaillé, plus calme dans les couplets, mais avec un refrain toujours aussi entêtant et facilement mémorable. C’est d’ailleurs ce qui fait la force de Chevelle, des morceaux simples, efficaces, qui vont droit au but et que l’on peut chanter à tue-tête dans sa voiture. Après, le seul problème, c’est que beaucoup de morceaux suivent la même structure musicale et que parfois cela peut sembler redondant, malgré les différentes vitesses ou les tempos divers. Pinata, la cinquième chanson est un moment fort sympathique, avec des riffs de guitare frôlant avec le métal et un refrain, calme posé, mais diablement efficace. La voix du chanteur s’accorde parfaitement avec le rythme et le tout donne vraiment quelque chose de très bon. Envy, la sixième chanson, plus calme, reste un morceau très sympathique, de part sa montée crescendo et son ambiance un peu rêveuse, qui dénote presque avec l’album. Ceci dit, c’est une très belle ballade. Hats off to the bull, le titre éponyme de l’album reste assez dynamique et reste dans la même veine que les autres morceaux du groupe. Après, certains morceaux comme Arise ou Revenge, ne sont pas forcément terribles, mais constituent des chansons qui s’écoutent et qui font peut être un peu office de bouche trou. Par contre, le morceau acoustique Prima Donna est vraiment un petit bijou, à la fois entrainant et mélodique, voir même nostalgique, la voix du chanteur s’accordant parfaitement avec la guitare sèche, il s’agit d’un grand morceau. Clones, la dernière piste de l’album démarre sur les chapeaux de roues pour finir un album à la structure assez classique et qui demeure bien sympathique. Les plus chanceux auront droit à un morceau bonus assez moyen, mais surtout à Still Running en live et là, ça donne vraiment envie de les voir sur scène !

Au final, le dernier album de Chevelle est un album qui ne révolutionne pas le groupe ni le genre, mais il s’en dégage une très bonne énergie et certains morceaux donnent vraiment envie de chanter. Pour ma part, le pari est réussi et le fait de réécouter Chevelle après 10 ans d’interruption m’a fait un bien fou. Pour ceux qui doutent aussi de la qualité technique du chanteur/guitariste, il suffit d’écouter Prima Donna pour s’en rendre compte ! Bref, un groupe qui reste sur ses positions depuis plus de dix ans et qui reste fidèle à son style, je dis chapeau messieurs !

01. Face to the Floor
02. Same Old Trip
03. Ruse
04. The Meddler
05. Pinata
06. Envy
07. Hats Off To The Bull
08. Arise
09. Revenge
10. Prima Donna
11. Clones

Note : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

One Comment to "Chevelle – Hats Off to the Bull"

  1. […] 2011 – Hats Off to the Bull […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net