Heartstone – Un Été Islandais

Titre Original : Hjartasteinn

De : Gudmundur Arnar Gudmundsson

Avec Baldur Einarsson, Blaer Hinriksson, Diljà Valsdottir, Katla Njàlsdottir

Année : 2017

Pays : Islande

Genre : Drame

Résumé :

Un village isolé de pêcheurs en Islande. Deux adolescents, Thor et Christian, vivent un été mouvementé. Tandis que l’un tente de conquérir le cœur d’une fille, l’autre se découvre éprouver des sentiments pour son meilleur ami. À la fin de l’été, lorsque la nature sauvage reprend ses droits sur l’île, il est temps de quitter le terrain de jeu et de devenir adulte…

Avis :

Guðmundur Arnar Guðmundsson est un réalisateur islandais dont « Heartstone, un été islandais » est le premier long-métrage. Totalement inconnu chez nous, Guðmundur Arnar Guðmundsson a tranquillement et patiemment attendu son heure. Passionné de cinéma, ce jeune homme de trente-cinq ans aujourd’hui a réalisé son premier court-métrage il y a onze ans de cela. S’en suivra alors dix années où le réalisateur monte peu à peu ses courts. Il en réalisera en tout quatre avant de pouvoir enfin arriver sur ce premier film.

Sorti sur la dernière semaine de Décembre 2017, « Heartstone, un été islandais » est un film très différent de ce à quoi on s’attend. Étonnant de par son ton, « Heartstone … » est une onde à l’adolescence et ce passage difficile entre l’adolescence, la perte de l’innocence et le passage à l’âge adulte. Inspiré des souvenirs personnels de son réalisateur, cette chronique adolescente est un joli moment d’émotion, emporté par deux jeunes acteurs étonnants. Une émotion, qui en prime, nous évade, car « Heartstone … » est un film qui nous emporte dans un petit village de pêcheurs, perdu dans des paysages islandais qui font rêver.

Dans un petit village isolé au milieu de nulle part, deux adolescents, Thor et Christian, s’apprêtent à passer un été pas comme les autres. Si Thor est attiré par l’une des filles du village, Christian, lui, fait face à des sentiments étranges. Au fil des jours, les deux amis, à travers la découverte des filles, de leurs sentiments, de leurs changements, s’éloignent de l’enfance pour devenir, sans même s’en rendre compte, de petits adultes.

C’est quelque part entre la poésie et la réalité que Guðmundur Arnar Guðmundsson a posé sa caméra pour filmer une chronique adolescente des plus touchantes.

Particulièrement juste, « Heartstone … » est un film qui sait capturer les émotions, le questionnement, les doutes, les craintes et les peurs de ses personnages. Guðmundur Arnar Guðmundsson a su filmer avec beaucoup de pudeur les désirs de ces adolescents qui se cherchent. Des désirs d’autant plus difficiles dans ce petit village où tout le monde se connaît, où tout se sait et où les changements sont monnaies courantes.

Particulièrement juste dans son scénario, « Heartstone … » fait partie de ces films délicats, où tout arrive de manière simple, même le plus dur. Ce qui est très juste avec ce film, c’est la naissance et la confusion des sentiments que le réalisateur met en scène. Rarement un cinéaste aura filmé l’adolescence avec autant de complexité. Les personnages sont justes, ils sont beaux et émouvants. Parfois égoïstes, d’autrefois débordant d’amour et d’amitié. Bref, on est pris par cette peinture, qui ne se résume pas seulement à la découverte d’une sexualité. Même si cette dernière est le centre de son film, Guðmundur Arnar Guðmundsson s’arrête aussi sur le changement de corps de ces jeunes garçons. Il parle avec justesse des curiosités que cela produit, du désir et des craintes qui vont avec. Bref, « Heartstone … » est un très beau film qui a su capturer cette période étrange et difficile qu’est l’adolescence, d’ailleurs la mise en scène est particulièrement intéressante, allant dans l’intime parfois, tout en sachant resté très pudique, laissant vivre ses personnages en dehors du champ, pour mieux nous faire ressentir l’importance de ces moments et là encore même dans les moments les plus noirs. Bref, c’est aussi un film qui sait surprendre et qui est loin de ce que l’on pouvait en imaginer. Oubliez donc la petite romance, « Heartstone … » c’est tout autre chose. C’est un drame, beau et dur à la fois. C’est un drame profond et juste, et c’est bien mieux.

Si Guðmundur Arnar Guðmundsson est bourré de talent, son film, c’est aussi deux petits acteurs incroyables, Baldur Einarsson et Blær Hinriksson. Deux acteurs bourrés de charme, de vie, et de justesse. Le premier, Baldur Einarsson, est un petit bouleversement inattendu qui crève tout simplement l’écran. Quant au second, Blær Hinriksson, il va simplement vous briser le cœur.

Ce premier film signé Guðmundur Arnar Guðmundsson est donc un beau moment de cinéma. Un moment tout en émotion et en poésie. Souvent intime, parfois drôle, parfois très noir, Guðmundur Arnar Guðmundsson a parfaitement su capturer cet instant, et même si son film est parfois un peu trop long, il n’en reste pas moins beau, et surtout marquant. Bref, on peut ranger « Heartstone … » sur la même étagère que des films comme « Billy Elliot« , « Breasfast Club« , « Krampack« , « Thirteen« , « Au premier regard » ou « Tomboy« .

Note : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net