décembre 5, 2020

Ami-Ami – Rom-Com

De : Victor Saint Macary

Avec William Lebghil, Margot Bancilhon, Camille Razat, Jonathan Cohen

Année : 2018

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Quoi de mieux pour ne plus jamais souffrir en amour que de tourner le dos à la vie de couple et de s’installer en coloc’ avec son meilleur ami ? C’est en tout cas ce qu’a décidé Vincent, ravagé par sa dernière rupture ! À un détail près : son meilleur ami est une meilleure amie, Néféli, jeune avocate déjantée. À peine installés, les deux potes se jurent de ne plus jamais tomber amoureux, de vivre d’amitié et d’histoires sans lendemain. Mais après quelques semaines de cohabitation complice et festive, Vincent rencontre Julie…

Avis :

Jeune réalisateur, Victor Saint Macary débarque en ce mois de Janvier avec un premier long-métrage. Quasi-inconnu, Victor Saint Macary avait réalisé il y a quatre ans de cela un unique court-métrage, « Beau Papa« , déjà avec Jonathan Cohen. On notera aussi la présence du réalisateur en tant que scénariste sur le dernier film d’Yvan Attal, « Le brio« , une comédie sociale sortie sur la fin 2017 et qui a su trouver son petit succès.

Faire une comédie romantique et surtout une bonne comédie romantique n’est pas la chose la plus simple à faire, tant le genre a tout vu, tout connu, tout testé et finalement, on le connaît par cœur. D’ailleurs, bien souvent, peu de comédies romantiques arrivent à nous toucher et nous amuser. Puis de temps à autre, l’une d’elles sort du lot et c’est le cas pour ce « Ami-Ami« , comédie romantique simpliste au possible, qui arrive pourtant à trouver son ton, son amusement, ses émotions et qui en bonus, s’assume bien dans son genre. Oui, Victor Saint Macary a bel et bien fait une comédie romantique et rien d’autre !

Cela faisait cinq ans que Vincent filait le parfait amour, mais il y a deux mois de cela, il s’est fait larguer comme un mal propre. Depuis, Vincent ne veut plus entendre parler d’amour et vient d’emménager avec sa meilleure amie. Cette dernière le pousse à voir d’autres filles, mais quand Vincent rencontre Julie, Néfélie se rend compte que ça pourrait être sérieux, et ses sentiments changent. De son côté, Vincent, ne sachant trop pourquoi, cache tant bien que mal sa relation à Néfélie comme il cache aussi sa meilleure amie à sa petite amie… Bref, la vie de Vincent est bien compliquée et ce n’est pas près de s’arranger.

Bien souvent, quand on s’aventure dans une comédie romantique, ces dernières années on trouve soit du lourd, soit du banal, soit du ringard. Alors quand pour une fois, on en tient une qui, tout en jouant et assumant les codes du genre, arrive à sortir du lot et nous fait passer un bon moment, non seulement on ne la lâche pas, mais en plus, on en parle.

« Ami-Ami« , premier film de Victor Saint Macary, c’est un peu la bonne surprise de cette semaine. Originale tout en étant d’une grande simplicité, déjà vue et pourtant efficace et plaisante, cette petite comédie romantique manie très bien les sentiments et l’humour.

Si le cheminement des personnages est assez convenu, dans le sens où le film nous réserve assez peu de surprise, « Ami-Ami » séduit de par son naturel, son pétillement, sa bonne humeur, son manque de vulgarité, ce qui change, et bien sûr ses interprètes.

Parcouru de quiproquos qui nourrissent constamment le chemin de ses personnages, « Ami-Ami » nous offre de bons moments dérangeants, des gags de situation qui sont efficaces, des répliques et des réflexions qui font mouche, ce qui a tendance à bien nous faire sourire, et même rire. Mention spéciale à ces voisins fougueux et leurs positions sexuelles incroyables.

Ce qu’on apprécie avec ce premier film, c’est le choix totalement assumé de son réalisateur qui ose la comédie romantique à fond. « Ami-Ami » remplit parfaitement le cahier des charges. Les codes du genre sont là, les sentiments, l’absurde, l’humour, les grandes envolées héroïques, et même le convenu. Et le tout est très joliment filmé. « Ami-Ami« , c’est un film où le talent de metteur en scène est bien visible. C’est un film qui sait se faire divertissant et en même temps, il sait aussi être beau (dans ce qu’il raconte, mais aussi ce qu’il montre), touchant et laisse de l’intimité à ses personnages.

Bien sûr, le film n’est pas parfait non plus et si l’on s’amuse bien devant, il est vrai qu’il a parfois des coups de mou, et des éléments qui ne sont pas si utiles que ça finalement. Un peu comme beaucoup de premier film, il a ses défauts, ses « en trop » ou ses « pas assez », mais sur l’ensemble, c’est bon, c’est cool, c’est fun, et l’on passe un bon petit moment marrant avec des personnages attachants.

Et en parlant de personnages, ces derniers sont tenus par un petit couple de comédiens qui fonctionne bien. Si le film manque un peu de consistance dans ses personnages secondaires, on ne peut pas en dire autant de William Lebghil qui nous régale de ses mésaventures. Son personnage se complique tellement la vie pour pas-grand-chose que c’en est très drôle. Puis on sent que le comédien s’éclate à faire ces conneries. Il s’éclate sans jamais franchir la limite du lourd. Il arrive même à être touchant, tant il est simple au final. Sa coloc ambiguë, c’est Margot Blancilhon qu’on a déjà vu ce mois-ci, dans le sympa « La monnaie de leur pièce » d’Anne Le Ny. L’actrice qui trouve un rôle plus « grand » s’avère être un petit rayon de folie. Déjantée, avec un côté incontrôlable, elle aussi s’amuse et y va à fond. Résultat, on adore cette coloc qui ne pouvait que déraper.

Bref, joli surprise, ce premier film de Victor Saint Macary est donc une bonne comédie romantique qui amuse autant qu’elle fait du bien. On quitte la salle avec le sourire et l’esprit léger. Comme quoi, parfois, il suffit d’aller au plus simple et ça fonctionne.

Note : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.