Cannibal Corpse – Torture

Cannibal-Corpse-Torture

Avis :

Voilà un joli nom qui résonne bien dans la tête : Cannibal Corpse. Alors on se doute bien qu’avec un nom comme ça et des pochettes d’album montrant monstres et sang, ils ne font pas faire dans de l’opérette ou du bal musette. Groupe fondé en 1988, Torture est le douzième album studio de cette composition qui joue du brutal death métal. Loin des sujets politiques, le groupe préfère des textes à tendance violent et traitant de sujet horrifique digne des plus grandes séries Z. Malheureusement, ce groupe ne fait pas l’unanimité et beaucoup de pays ne les veulent pas comme l’Australie ou la Corée ou encore l’Allemagne qui refuse que les trois premiers albums soient joués en public. Devant tant et tant de polémiques, je voulais jeter un œil, ou plutôt une oreille à ce groupe dont le style me rebute un peu, craignant des mélodies trop rapides, des sons trop brutaux et une voix gutturale pas très chantante. Alors qu’en est-il réellement de ce groupe et de cet album ?

Quand on regarde la play list du dernier album, on se doute un petit peu de ce que l’on va trouver. Avec des titres comme As deep as a knife will go ou encore strangulation chair, on peut dire que l’album reste dans la veine des opus précédents proposant violence et horreur. Le skeud s’ouvre sur un titre rapide, rageur et qui montre encore une fois la rapidité d’exécution des musiciens. Car il ne faut pas s’y tromper, si Cannibal Corpse propose quelque chose de rapide et parfois de peu mélodique, les musiciens qui sont derrière sont de très grands techniciens et certains courts solos sont très bons. Le deuxième titre, tout aussi rapide, demeure tout de même plus clair que le précédent, mais la voix gutturale du chanteur rajoute une ambiance gothique et presque effrayante. Puis les guitares saturées arrières rajoute un aspect lugubre et donne finalement une atmosphère assez glauque à cette pièce qui demeure bien sympathique. Les changements de rythme demeurent tout de même assez rares dans les morceaux, mais le troisième titre propose une introduction assez intéressante, plus lente que les deux pièces précédentes et cela rajoute un coté assez glauque à l’ensemble. Les deux morceaux suivants sont assez classiques, c’est-à-dire batterie hyper rapide, guitares saturées et chant guttural. S’il est vrai que le tout demeure assez redondant, je reste tout de même assez stupéfait par la maîtrise technique et la rapidité des instruments. Ce que l’on pourrait reprocher à cet album, c’est le manque de surprise et la linéarité du skeud. Tout demeure rapide, violent et parfois assez répétitif, ce qui à la longue peut énerver. De plus, il n’y a pas de moments calmes, de chanson posée, instaurant ainsi quelque chose de glauque et de vraiment lugubre. Si je devais parler en terme vidéo-ludique, je dirai que l’on a un Splatterhouse et pas un Project Zero. Mais lequel est le plus effrayant ? Lequel est le plus nerveux ?

Au final, voulant toujours de l’outrance et aller vers le gore voir le malsain, Cannibal Corpse fournit un douzième album qui reste dans la ligne de conduite qui a fait leur succès durant les années 90. Violent, maîtrisé, redondant, technique, l’album accumule autant de tares que de qualités. Si les fans de la première heure ne seront pas déçus, je ne suis pas sûr que l’album fasse de nouveaux aficionados. Pour ma part, j’aime les groupes qui gueulent, mais j’aime aussi les albums variés, qui osent des trucs ou encore qui proposent des balades mélancoliques. Bref, tout ce qu’il n’y a pas dans cet album, mais il demeure tout de même sympathique. A réserver aux amateurs.

1)Demented Aggression
2) Sarcophagic Frenzy
3) Scourge of Iron
4) Encased in Concrete
5) As Deep As the Knife Will Go
6) Intestinal Crank
7) Followed Home Then Killed
8) The Strangulation Chair
9) Caged…Contorted
10) Crucifier Avenged
11) Rabid
12) Torn Through

Note : 12/20

Image de prévisualisation YouTube

One Comment to "Cannibal Corpse – Torture"

  1. […] 2012 : Torture (album) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net