Le Grand Jeu – Poker Face

Titre Original : Molly’s Game

De : Aaron Sorkin

Avec Jessica Chastain, Idris Elba, Kevin Costner, Michael Cera

Année : 2018

Pays : Etats-Unis

Genre : Thriller, Drame

Résumé :

La prodigieuse histoire vraie d’une jeune femme surdouée devenue la reine d’un gigantesque empire du jeu clandestin à Hollywood ! En 2004, la jeune Molly Bloom débarque à Los Angeles. Simple assistante, elle épaule son patron qui réunit toutes les semaines des joueurs de poker autour de parties clandestines. Virée sans ménagement, elle décide de monter son propre cercle : la mise d’entrée sera de 250 000 $ ! Très vite, les stars hollywoodiennes, les millionnaires et les grands sportifs accourent. Le succès est immédiat et vertigineux. Acculée par les agents du FBI décidés à la faire tomber, menacée par la mafia russe décidée à faire main basse sur son activité, et harcelée par des célébrités inquiètes qu’elle ne les trahisse, Molly Bloom se retrouve prise entre tous les feux…

Avis :

Immense scénariste américain, Aaron Sorkin est une institution à lui seul. Il faut dire qu’il a la plume talentueuse et il nous a offert des scénarios à tomber par terre, que ce soit sur le petit comme le grand écran. Parmi tout ce qu’on lui doit, on trouvera des films comme « The Social Network » de David Fincher, « La guerre selon Charlie Winston » de Mike Nichols, « Steve Jobs » de Danny Boyle, « Des hommes d’honneurs » de Rob Reiner. Quant aux séries, entre « À la maison Blanche » ou « 30 Rock« , Aaron Sorkin nous a offert de vraies merveilles.

Puis, à force d’œuvrer pour les autres, à cinquante-sept ans, Aaron Sorkin passe à la réalisation avec « Le grand jeu« , et pour une première réalisation, on peut dire que c’est une belle réussite. Plongée passionnante dans l’univers des parties de poker organisées à la limite de la légalité, « Le grand jeu » est le premier grand film de cette année 2018. Un film qui est emmené par une Jessica Chastain bluffante, qui mérite bien des récompenses !

Molly a vingt ans et voit ses rêves de qualification pour l’équipe olympique s’écrouler quand un accident survient. Gagnante dans l’âme, elle part pour Los Angeles afin de s’ouvrir à d’autres horizons et c’est là que, embauchée par un homme désagréable, elle découvre l’univers du poker. Très vite, Molly assimile les règles de cet univers singulier et très vite, elle va commencer à très bien en vivre, au point d’organiser les parties de poker les plus prisées du milieu. Mais un tel train de vie a des conséquences et après des années, Molly va se trouver devant la justice américaine.

Les dés sont lancés, les jeux sont faits, et voici donc qu’arrive l’un des grands films de cette année 2018.

Adapté d’une histoire vraie, « Le grand jeu » est une plongée, certes dans le monde du poker, mais c’est avant tout une plongée de presque vingt ans dans la vie d’une jeune femme qui, à force d’ambition, de malice et d’intelligence, s’est illustrée et s’est imposée dans un monde d’homme qui n’était pas le sien.

La première chose qui nous vient à l’esprit à la sortie de la salle, c’est le scénario incroyable de ce « … grand jeu« . Bijou d’intelligence, de narration et de montage, Aaron Sorkin nous livre ici un film immensément complexe et psychologique.

Cohérent, fait de flashbacks dans lesquels jamais l’on ne se perd, jouant aussi bien sur le terrain du drame que du thriller judiciaire, Aaron Sorkin étonne et surprend de par ses choix, pour nous raconter ce parcours incroyable. Un parcours qui ne cessera de se renouveler. Qui ne cessera de s’étoffer à travers toutes les subtilités psychologiques que le réalisateur parsème ici et là. Il y a une réelle attention dans l’écriture et un souci du détail. Une attention qui ira parfois jusqu’à se faire très complexe, quand le film aborde le poker lui-même, et malgré d’excellentes explications, il est vrai que les non-initiés peuvent se sentir totalement largués, comme ce fut mon cas. Et pourtant, malgré cela, Aaron Sorkin injecte suffisamment d’intérêt à son film pour que l’on reste accroché, bluffé, et même touché. Car oui, l’émotion n’est pas en reste, et derrière tout l’apparat de ce parcours, « Le grand jeu » est une histoire simple, qui explore des sentiments simples qui parleront à tout le monde.

Si le scénario est grand, « Le grand jeu » est aussi un film qui étonnera de par sa mise en scène et surtout la tenue de cette dernière. Mature, à aucun moment « Le grand jeu » ne pourrait laisser imaginer un premier film. Leçon d’écriture, Aaron Sorkin livre aussi une leçon de montage, passant d’une époque à l’autre avec une fluidité folle. Rythme maîtrisé, ambiance impeccable, photographie simple certes, mais qui dégage beaucoup de charme. On restera pris par ces parties de poker qu’Aaron Sorkin film comme de véritables guerres des regards parfois. Des parties où il crée de la tension, une ambiance de rivalité et en même temps assez bonne enfant. Le tout parfois parsemé d’un bon humour bien venu. Bref, le « jeune » réalisateur étonne et réussit tout ce qu’il entreprend. Il ira même jusqu’à glisser une petite critique du système judiciaire américain, ainsi que de l’Amérique elle-même et son « american dream ».

« Le grand jeu« , c’est aussi une très grande Jessica Chastain. L’actrice qui est décidément sur tous les bons coups, trouve là un personnage à sa mesure. Un personnage beau et profond, qui a des failles, mais sait aussi se faire redoutable, tout en étant touchant. Elle nous sort le grand jeu et joue sur plusieurs tableaux. Elle compose, amuse, passionne, et touche de par l’humanité qu’elle dégage.

C’est bien simple, alors qu’elle se trouve en face d’acteurs aussi bons qu’Idris Elba, Kevin Costner, Micheal Cera, Chris O’Dowd, ou Bill Camp, on ne voit qu’elle, on ne retient qu’elle, on est touché que par elle et l’on ne craint que pour elle. Bref, Jessica Chastain est grande et ce film nous le prouve encore une fois.

Excellent et passionnant, fort et maîtrisé, intéressant, original et divertissant, tenu par une immense actrice, ce premier essai signé Aaron Sorkin met en lumière un réalisateur talentueux sur lequel on espère bien compter dans les prochaines années.

Note : 16,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net