mars 7, 2021

Sister Act

De : Emile Ardolino

Avec Whoopi Goldberg, Maggie Smith, Kathy Najimy, Wendy Makkena

Année: 1992

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie

Résumé:

Une jeune femme, témoin d’un meurtre, intègre un couvent pour se protéger. Elle va alors donner un nouvel élan à l’établissement religieux, invitant notamment les bonnes soeurs à une réorchestration musicale de leurs chants.

Avis:

Emile Ardolino est un réalisateur américain qui a travaillé pour la télévision pendant près de dix ans. Téléfilms et documentaires l’ont aidé à se faire la patte. Puis il passe au cinéma en 1987 avec ce qui reste encore aujourd’hui un classique des années 80, puisque c’est à lui que l’on doit « Dirty Dancing« . Par la suite, Emile Ardolino n’a que quatre autres films, avant de mourir du sida en 1993 à l’âge de cinquante ans. Parmi ses autres films, un an avant sa mort, Emile Ardolino réalisera son second et ultime classique avec ce premier « Sister Act« .

Film populaire au succès fou qui demeure l’une des meilleures comédies des années 90, « Sister Act« , c’est le film parfait pour remonter le moral. Emmenée par une Whoopi Goldberg au top de sa forme, cette comédie religieuse et policière est un bijou d’humour et de bonheur. Bref, comment le dit si bien l’affiche, « Whoopi en bonne sœur, c’est la meilleure » et on ne se lassera jamais des mésaventures de Dolorès Van Cartier, comme la bonté de Sœur Marie-Clarence.

Dolorès Van Cartier est une jeune de cabaret de Reno. Elle a pour amant Vince LaRocca, l’un des parrains de la mafia de la ville. Un jour, alors que ce dernier lui a offert le cadeau qu’il ne fallait pas (le vison de sa femme), Dolorès est bien décidée à rompre avec lui et tout envoyer se faire voir afin de prendre un nouveau départ. Malheureusement pour elle, en entrant dans le bureau de son amant, elle voit ce dernier refroidir de sang-froid l’un de ses employés. Prenant la fuite, elle court voir la police et entre dans le protocole de protection des témoins. C’est le lieutenant Eddie Souther qui s’occupe d’elle et il sait où cacher Dolorès. Planquée derrière la soutane d’une bonne sœur, Dolorès, en attente du procès, devient donc Sœur Marie-Clarence de la petite église de Sainte Catherine.

« Sister Act« , c’est avant tout Whoopi Goldberg dans un rôle totalement hilarant qu’elle assume parfaitement et qu’elle emporte jusqu’au bout du bout, étant aussi géniale en chanteuse de cabaret vulgaire qu’en bonne sœur improbable. Whoopi Goldberg est si épatante qu’on ne peut voir personne d’autre dans le rôle de Sœur Marie Clarence.

« Sister Act« , c’est aussi derrière Whoopi Goldberg un casting en or massif, tout aussi bon, génial et doué. Maggie Smith est fabuleuse en mère supérieure, Kathy Najimy est un rayon de soleil avec sa bonne humeur communicative. Puis comment ne pas prendre en amour, Wendy Makkena et Mary Wickes, respectivement les sœurs Marie-Patrick et Marie-Lazarus. On retiendra un petit rôle, mais plein de panache, pour Harvey Keitel, terrible en pourri de l’histoire.

Mais voilà, derrière ce casting parfait, « Sister Act » est aussi une très bonne comédie qui mélange savoureusement humour, chansons, situations improbables, et enquête policière dans son fond. « Sister Act« , c’est le trouble dans une petite église, c’est une chorale à la dérive, qui va reprendre vie. Puis c’est un scénario gentil qui prêche de jolies valeurs, tout en s’amusant des conditions de chacun. Il fait aussi très bien évoluer ses personnages et pose une jolie réflexion.

Emile Ardolino nous a concocté un scénario plein de punch, plein de cocasserie, de loufoquerie, et de malice. Comment ne pas s’amuser et rire de certaines situations ? « Sicter Act« , c’est un humour pétillant, qui appartient à une époque où on savait faire rire sans tomber dans la vulgarité ou l’insulte facile. Tous les gags, toutes les gênes, tout le fun, est amené de manière géniale, sans lourdeur. Ici, on rit des situations parce qu’elles sont drôles et non pas parce qu’on nous indique que c’est drôle et qu’il faut se marrer. Bon, il faut dire aussi que le génie comique de Whoopi Goldberg aide beaucoup et l’authenticité des sœurs souligne le tout.

Puis « Sister Act« , en plus d’une mise en scène qui sent tellement bons les années 90 et un casting terrible, c’est aussi un film qui met de bonne humeur grâce à sa BO fantastique. Une BO qui mélange habilement la pop culture de ces années et modernise peu à peu ces chants religieux ou profanes comme dirait la mère supérieure.

Culte, génial, hilarant, avec des répliques qui font mouche à chaque fois, une réalisation pleine de bon sens et un casting qui fait tout simplement du bien, « Sister Act » est un pur moment de bonheur, de drôlerie et de tendresse.

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.