octobre 24, 2020

La Deuxième Etoile

De : Lucien Jean-Baptiste

Avec Lucien Jean-Baptiste, Firmine Richard, Anne Consigny, Roland Giraud

Année : 2017

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Jean-Gabriel a décidé d’emmener toute sa petite famille passer les fêtes à la montagne pour Noël. Et cette fois, tout devrait bien se passer. C’est sans compter sur sa mère qui débarque des Antilles, ses enfants qui n’ont pas envie de partir, Jojo qui lui confie son Hummer et sa femme qui lui annonce qu’elle doit s’occuper de son père qu’elle n’a pas revu depuis qu’elle a fait le choix d’épouser Jean-Gabriel. Mais pour Jean-Gabriel, la famille c’est sacré et Noël aussi !

Avis :

Cela fait presque dix ans maintenant que Lucien Jean-Baptiste s’est lancé dans la réalisation. Il y a presque dix ans, Lucien Jean-Baptiste présentait sa « … première étoile« , petit succès surprise de l’année 2009. Depuis, le réalisateur a pu nous toucher et nous faire rire avec « Dieu Merci ! » ou encore son premier film made in 2017 « Il a déjà tes yeux« , qui s’avère être son meilleur film.

« La première étoile« , même si ce premier film avait ses faiblesses, demeurait un petit métrage sympa et plaisant qui avait son charme, et l’idée de nous en offrir une suite n’était pas si mauvaise que cela, surtout que l’on trouve toujours Lucien Jean-Baptiste à la réalisation et en dix ans, le réalisateur a appris de ses erreurs. Ou pas, comme nous le prouve cette suite absolument grotesque qui déclenchera plus de gêne que de sourire.

Jean Gabriel et sa famille ont décidé de passer les fêtes à la montagne. Tout le monde est de la partie, et même Bonne Maman, qui était aux Antilles, est de retour, après s’être fâchée avec l’une de ses amies à la chorale des champs de noël… Mais cette année, la famille Elizabeth compte un convive de plus, puisque la belle-mère de Jean-Gabriel, ne supportant plus son mari, a décidé de le confier à sa fille. Le problème, c’est que cet homme, ancien militaire, n’a jamais accepté le mariage de sa fille avec Jean-Gabriel, au point d’avoir rompu les liens et ne pas connaître ses petits-enfants.

L’affiche de cette « … deuxième étoile » nous vendait un « deux fois plus tendre. Deux fois plus drôle » et c’est avec amertume qu’on va découvrir une suite dans laquelle Lucien Jean-Baptiste s’est totalement perdu. Lourde dans son humour, convenue dans sa forme, abyssale dans son écriture, cette suite est le parfait exemple de ce qui ne faut pas faire, tant on sent qu’elle essaie de retrouver le succès passé.

Le premier opus que Lucien Jean-Baptiste était loin d’être incroyable, mais on sentait un film sincère, fait avec amusement et intérêt. Cette « première étoile » avait quelque chose de frais et évitait plutôt bien les clichés. Et surtout elle offrait une intrigue, certes maigrichonne, mais présente. Une intrigue qui pouvait être touchante et amusante à la fois.

Avec cette suite, Lucien Jean-Baptiste refait la même, mais tous les bons côtés en moins. Là où il y avait de la fraîcheur, on trouvera aujourd’hui de la lourdeur. Élément qu’on retrouvera aussi là où il y avait de l’amusement et de l’humour.

Là où il y avait une intrigue maigrichonne, on ne trouvera plus rien. Cette suite n’est qu’un enchaînement de scènes qui se veulent amusantes, mais qui en plus de ne pas l’être, ne sont finalement totalement pas raccords. L’intrigue ne tient pas debout, c’est absurde, ça sent le foutoir et les personnages sortent de tous les sens, sans cohérence. Parfois même, on reste atterré devant la bêtise de ces sous-intrigues qui se veulent drôles. Franchement, tout ce qui tourne autour d’Edouard Montoute, c’est n’importe quoi et va jusqu’à une dernière scène mal venue, qui là encore se veut drôle, alors que c’est un comble d’absurde et de caricature.

Parlons un peu de la caricature et de ses personnages. Si dans le premier opus, Lucien Jean-Baptiste jouait parfaitement avec les frontières et les limites, chose qu’il faisait encore bien en début d’année avec le très bon « Il a déjà tes yeux« , avec celui-ci, il se vautre complétement dedans. Les personnages sont cons au possible, blancs ou noirs, l’écriture ne fait pas dans la subtilité et offre des personnages insupportables (Roland Giraud est un best of à lui seul). C’est un véritable festival, dont même Firmine Richard n’arrive pas à ressortir indemne.

Bref, terrible déception, cette « … deuxième étoile » est donc un raté sur toute la ligne. On quitte la salle fatigué d’autant de bêtises et de néant. Ne parlant de rien, sans surprise, doté d’un humour bas de gamme, Lucien Jean-Baptiste déçoit grandement et l’on espère qu’il va laisser la famille Elizabeth tranquille, n’allant pas s’aventurer dans une trilogie (c’est la mode en ce moment) inutile.

Note : 05/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.