octobre 29, 2020

A Ghost Story – Le Fantôme de l’Ennui

De : David Lowery

Avec Casey Affleck, Rooney Mara, Carlos Bermudez, Grover Coulson

Année: 2017

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame, Fantastique

Résumé :

L’histoire de 2 fantômes et de la maison qu’ils hantent…

Avis :

Réalisateur américain, David Lowery s’annonce comme un touche à tout. Son premier film, « Les amants du Texas« , s’était offert un petit succès. Mais « Les amants du Texas » a surtout mis le nom de David Lowery en lumière, ce qui lui a permis directement d’accéder à un plus gros budget, puisque c’est à lui que l’on doit l’adaptation live de « Peter et Elliott, le dragon« . Alors que le film pouvait laisser craindre quelque chose de raté, Lowery nous avait fait la bonne surprise de nous présenter un bon et beau film.

Pour son troisième film, David Lowery a fait dans le plus intimiste. Reprenant son casting des « … amants du Texas« , David Lowery se lance dans un film de fantômes avec « A Ghost Story« . Présenté à Deauville en compétition officielle, « A Ghost Story » faisait partie des films les plus intéressants de la sélection, notamment grâce à la façon dont Lowery présente son fantôme, ou encore le minimalisme et l’esthétisme du projet. Ou plus encore, pour la réflexion que le film pouvait poser sur la vie et la mort. Mais malheureusement, les promesses vont être en très grande partie loin d’être tenues. S’il est clair que le film est une jolie claque esthétisque, il restera cependant d’un ennui exténuant. N’arrivant jamais à nous emporter dans son histoire, David Lowery livre un film quasi-hermétique, dont le poids de chaque scène se fait de plus en plus lourd au fur et à mesure de cette intrigue, qui ressemble fort bien à un magnifique écrin vide.

Un homme d’une trentaine d’années décède subitement dans un accident de voiture. Fauché en pleine force de l’âge, il laisse son corps à l’hôpital et revient errer le pavillon qu’il habitait avec sa compagne. Alors que cette dernière est dévastée par la mort de son copain, lui, désormais fantôme, vêtu d’un drap blanc, assiste impuissant au changement de sa compagne, et sera le témoin des vies des futurs occupants de son pavillon.

« A Ghost Story » est donc l’histoire d’un fantôme, comme on se l’imagine. Piégé dans sa maison, le réalisateur nous invite donc à suivre l’errance de cet être dans ces murs qui lui sont si familiers. Remords, regrets, questionnement sur la vie, la mort, et l’après, piégé entre quatre murs, cette âme observe, se questionne en silence et parfois, quand la douleur est trop dur, réagit et interfère avec son entourage. Si l’idée de départ était intéressante, et pouvait donner naissance à un film bouleversant, qui aurait pu mettre nos émotions à mal, malheureusement, « A Ghost Story » n’arrivera jamais vraiment à intéresser et pourtant, il avait des arguments pour lui, à commencer par l’esthétique du film qui est tout simplement incroyable. David Lowery sait filmer et sait créer une ambiance et ici, on en a une très belle preuve. Visuellement et de façon sensorielle, « A Ghost Story » est beau et captive les yeux et les sens. David Lowery a choisi un format intéressant et dans sa mise en scène, il truffe son film de scènes fortes, voire puissantes. Le réalisateur a beaucoup travaillé la gestuelle et les déplacements des errances de son fantôme. Et puis la BO est magnifique, sorte de requiem triste, qui invite à la réflexion et l’évasion.

Mais toutes ces idées sont quelque peu gâchées par une mise en scène qui n’est que longueur. Une mise en scène qui accumule et étire ses scènes, jusqu’à ce qu’elles finissent par ne plus rien vouloir dire. D’ailleurs, derrière l’ennui qui se fait de plus en plus sentir, on ne voit pas très bien où le réalisateur veut en venir. Si les réflexions et les sujets qu’il avait envie de traiter sont reconnaissables et se font sentir au départ, très vite, tout s’embrouille, et le film n’apporte rien et finalement, on le quitte avec plus d’interrogations que de réponses. Qu’est-ce que le réalisateur a voulu nous dire ? En quoi le film fait avancer sur son sujet ? Bref, d’autres questions arrivent en tête. Et finalement, plus on y pense et plus l’on se dit que ce « A Ghost Story« , si beau soit-il, finit par être un écrin vide, qui ne raconte pas grand-chose, et c’est bien dommage, car, je le répète, le film a les sujets, les arguments et le visuel, mais David Lowery n’a pas su s’en servir.

« A Ghost Story » est donc une amère déception, où l’ennui est le maître-mot. Je l’ai attendu avec amour, et curiosité, et même s’il a de très bons arguments pour lui, musique, image du fantôme, photo et cadre fantastiques, scènes puissantes, « A Ghost Story » n’arrive à être ni captivant, ni divertissant. Bref, les ratés et déceptions font partie de la magie du cinéma, dommage que ce soit tombé sur celui-là…

Note : 07/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.