La Montagne Entre Nous

Titre Original : The Mountain Between Us

De: Hany Abu-Assad

Avec Kate Winslet, Idris Elba, Beau Bridges, Dermot Mulroney

Année: 2017

Pays: Etats-Unis

Genre : Drame, Action

Résumé :

Livrés à eux-mêmes après le crash de leur avion en pleine montagne, deux étrangers doivent compter l’un sur l’autre pour faire face aux conditions extrêmes. Réalisant qu’ils n’ont aucun espoir d’être secourus, ils tentent leur chance à travers des centaines de kilomètres de nature hostile, acceptant que ce n’est qu’ensemble qu’ils pourront trouver le courage de tenter de survivre.

Avis :

Hany Abu-Assad est un réalisateur palestinien qui fait partie d’une nouvelle vague de réalisateurs, dont l’œuvre s’avère aussi cohérente qu’importante. Parmi la dizaine de films que compte sa filmographie, il faudra noter « Omar » sorti en 2013, ou encore « Le chanteur de Gaza« , sorti discrètement au mois de Mai dernier.

Après un premier passage en terre américaine pour un direct to DVD très moyen, « The Specialist« , Hany Abu-Assad est de retour loin de chez lui, et cette fois-ci, c’est dans les montagnes enneigées nord-américaines que le réalisateur palestinien a décidé de placer son histoire, emportée par un duo aussi beau qu’il est inédit.

Kate Winslet et Idris Elba sont dans un avion. On dirait le début d’une mauvaise blague, mais si « La montagne entre nous » n’avait rien de vraiment excitant sur le papier, sans être non plus un grand film, Hany Abu-Assad nous livre un joli film qui allie aussi bien romance et survie. Et le tout, dans des décors magnifiques.

Ce matin-là, Ben et Alex, deux étrangers qui ne se connaissaient pas, voient leur avion annulé. Tous deux ont des obligations. Elle doit se marier le lendemain matin. Lui est chirurgien et doit opérer. Sur une idée d’Alex, ces deux personnes embarquent donc dans un petit avion. Mais alors qu’ils se pensaient « sauver », le pilote fait une crise cardiaque et l’avion s’écrase quelque part dans les hauteurs des montagnes. Blessés et livrés à eux même dans une nature hostile, Ben et Alex vont devoir descendre ces montagnes pour trouver du secours.

« La montagne entre nous » est donc une petite et jolie surprise qui est venue nous évader l’espace d’une petite heure et demie. Partant sur un film de survie comme on en connaît pas mal (« À couteaux tirés« , « Le territoire des loups« , « Les survivants » pour ne citer qu’eux), Hany Abu-Assad va surprendre en livrant un film qui joue sur deux fronts, d’un côté le survival perdu dans des montagnes enneigées, et de l’autre une romance qui, si elle est facile, s’inscrit bien dans l’ensemble et donne un joli ton au film.

« La montagne entre nous« , c’est un scénario minimaliste, mais qui fait bien son travail. L’intrigue est bien menée, même si elle tire un peu trop en longueur sur sa fin, allant au-delà des montagnes, pour traiter d’un sujet fort, le retour à la réalité. Mais si toute la partie perdue en pleine nature détient de très jolis moments qui réussiront à arrêter le temps, ce retour nécessaire et pertinent s’attarde. Le réalisateur offrira toutefois une dernière scène absolument merveilleuse.

Le scénario joue avec des ficelles faciles, mais finalement l’ensemble est plaisant et l’on se laisse prendre par la magie de ce couple de cinéma. On croit à ces deux personnages qui sont très bien interprétés. Kate Winslet, en plus d’être sublime, est parfaite en journaliste impatiente et déterminée. Quant à Idris Elba, dans un rôle contraire à celui de Winslet, est son alter-ego et malgré les facilités et les petites longueurs finales, ils nous donnent toujours envie de les suivre.

Puis on se laisse totalement immerger par les décors merveilleux et grandioses que Hany Abu-Assad a très bien su mettre en valeur. Dans un sens, ces montagnes pesantes et ces forêts presque terrifiantes sont des personnages à part entière.

Bien filmé (on notera une scène de crash particulièrement prenante et réaliste), doté d’une photographie qui est loin d’être incroyable mais qui demeure jolie, Hany Abu-Assad démontre qu’il a un bel œil et de bonnes idées. On appréciera particulièrement la sensibilité avec laquelle le réalisateur laisse naître des sentiments entre ces deux rescapés. On notera aussi que pour accompagner et raconter cette histoire de survie, « La montagne entre nous » jouit d’une jolie BO. Discrète et fonctionnelle, à l’image du film, elle berce ou souligne plusieurs instants, tout comme elle arrivera à être joliment romantique dans les derniers instants du film.

Si cette « … montagne entre nous » ne marquera pas notre année et si le film, finalement, malgré ses beaux moments et son joli couple de cinéma, risque fort bien d’être vite oublié, il a le mérite de nous faire passer un bon et joli moment quand on le découvre et finalement, on en attendait pas tant.

Note : 13,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net