Watson & Holmes

Fiche Technique :

Auteur : Dr. Jesus Torres Castro

Joueurs : 2 à 7

Durée : 60 min

Première Edition : 2016

But du Jeu :

On vient de retrouver les archives du Docteur Watson ! Dans ces dossiers, 13 enquêtes inédites menées par Sherlock Holmes et soigneusement rapportées par son adjoint. C’est à vous d’élucider ces affaires ! Vérifiez les pistes, parcourez les témoignages recueillis par le célèbre détective et tentez de résoudre l’enquête…avant vos adversaires !

Tous les moyens sont bons pour accéder aux lieux les plus intéressants, ralentir les autres joueurs et progresser dans votre enquête.

Vous pensez avoir résolu l’affaire ? rendez-vous au 221B pour exposer votre solution…et découvrir la vérité.

Règles :

Watson & Holmes est un jeu d’enquête où chaque joueur doit trouver des éléments de réponse à trois questions qui sont posées avant le début du jeu. Il s’agit donc d’optimiser les pistes pour trouver le coupable le plus rapidement possible.

En début de partie, chaque joueur choisit un avatar et tire au hasard un allié qui aura un pouvoir à utiliser durant la partie. Chaque joueur reçoit aussi des jetons carrioles, un chapeau de Scotland Yard ainsi qu’une feuille blanche et un stylo. L’un des joueurs va alors lire le début de l’enquête qui sert de point d’accroche au scénario. Bien évidemment, il s’agit globalement d’un meurtre et il faut trouver le coupable, son arme et le mobile.

Sur le milieu de la table sont disposées des cartes représentant des lieux utiles à l’enquête. Au début du tour du joueur actif, il place son avatar sur une carte lieu, puis c’est au suivant, jusqu’à ce que tout le monde se soit placé sur un lieu. Si tout le monde s’est mis sur une carte différente, chacun lit en silence ce qu’il y a marqué et prend des notes. Par contre, si deux joueurs veulent aller sur la même case, il va falloir jouer des carrioles, qui représentent la vitesse d’arrivée sur le lieu. Plus le joueur mise de carrioles, plus il est prioritaire sur la carte. Mais attention, les carrioles ne sont pas infinies, les joueurs en ayant 5 en début de partie. Il faut par la suite les acheter en allant sur une case bien précise, ce qui fait perdre du temps.

Une fois que tout le monde a lu sa carte et pris des indications, un nouveau tour commence et les joueurs déplacent leur avatar sur une nouvelle carte. Sauf que parfois, il peut arriver qu’un joueur ait placé un jeton police sur sa dernière carte en la quittant. Cela veut dire qu’il a placé une faction de police et qu’elle est inaccessible sauf si l’on a un jeu de clés ou un sifflet de rappel que l’on ne trouve qu’à Scotland Yard. Cela permet de faire perdre du temps aux autres joueurs qui doivent perdre un tour en allant sur la carte sus nommée.

Une fois qu’un joueur pense avoir récolté les bonnes réponses, il doit se rendre chez Sherlock Holmes et peut lire les réponses. Là, il y a deux cas de figure. Soit il a tout juste et remporte la partie. Soit il a fait une erreur, il est éliminé du jeu et prend la place de Sherlock Holmes qui possède une carte spéciale.

Le jeu se termine lorsqu’un joueur a trouvé toutes les bonnes réponses aux questions. Il lit alors le résume que fait Sherlock Holmes.

Avis :

En 2011 sortait sur les étals des magasins spécialisés un certain Sherlock Détective Conseil. Mélange agréable de jeu de rôle et de jeu de plateau, on nous proposait de prendre le rôle de détectives aidant Sherlock dans une enquête épineuse. A l’aide d’un annuaire, de divers journaux et d’une carte de Londres, il fallait résoudre des énigmes, interroger des gens pour trouver des réponses parfois pas si évidentes. Pur jeu de coopération, Sherlock Holmes Détective Conseil a su trouver son public malgré sa difficulté. C’est alors que cinq ans plus tard débarque Watson & Holmes qui évolue étrangement dans le même univers, proposant un design quasi identique, mais fort heureusement, des enquêtes différentes et surtout un axe de jeu à l’opposé.

Avec ce nouveau jeu, nous sommes les uns contre les autres. Il faut aller le plus vite possible, trouver les bons indices pour accéder rapidement aux différentes réponses. Les lieux sont symbolisés par des cartes avec les noms dessus et il suffit de se placer dessus pour la choisir. Le système de base est très simple et il se corse un petit peu avec le système des calèches et des policiers, ce qui permet de rajouter une pointe de stratégie ludique à tout ça. Car finalement, Watson & Holmes n’est pas qu’un jeu de déduction et d’enquête, c’est aussi un jeu de vitesse pour être le plus efficace possible quand on cherche un indice. Il s’agit donc d’être ordonné dans ses recherches, mais aussi de réfléchir à comment bloquer les autres ou aller plus vite que les autres. Du coup, cela rajoute un peu de piquant, ce qui manquait clairement à Sherlock Holmes Détective Conseil. Ce qui est bien aussi, c’est que l’on sait d’avance les questions auxquelles il faut répondre, donnant un axe de recherche. Il ne faut pas oublier non plus que le jeu se dote de quelques personnages supplémentaires octroyant des pouvoirs, ce qui est un plus non négligeable, rajoutant une bonne dose de hasard.

Dans les faits, Watson & Holmes a tout pour plaire. Une enquête à mener, une compétition entre plusieurs joueurs pour trouver le premier le coupable, etc… Mais le jeu n’est pas parfait, loin de là. La première chose que l’on peut reprocher, c’est que tout n’est pas forcément fluide au départ. Le système des calèches est pénible et peut apporter de la tension. Et lorsqu’un joueur possède un personnage bonus qui lui octroie des calèches gratos, c’est un peu cheaté. On peut aussi reprocher au jeu des enquêtes parfois un peu faciles. Avec 13 scénarios au départ, les six premières enquêtes ne sont pas capillotractées comme peuvent l’être celles du Détective Conseil. Du coup, c’est parfois trop simple et on n’a pas le temps d’apercevoir toutes les subtilités du jeu, ce qui est dommage. Enfin, et c’est peut-être là le plus délicat, un joueur qui pense avoir tout trouvé va retourner les réponses pour lui et va dire s’il a fait juste ou pas. On joue donc avec la bonne foi de certains joueurs et il n’y a pas de système de vérification avant le dévoilage de l’énigme. C’est un peu léger.

Au final, Watson & Holmes est un jeu tout de même fort sympathique à l’ambiance forte et à la thématique très marquée. Avec peu de temps de mort et une envie de mettre de la compétition lors de soirées animées, le jeu reste intéressant dans sa dynamique et sa mécanique. On regrette simplement que certaines énigmes soient trop simples et que le système de fin soit si aléatoire. Mais en l’état, ça reste un bon jeu.

Note : 14/20

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net