The War Zone

De : Tim Roth

Avec Freddie Cunlife, Ray Winstone, Tilda Swinton, Kate Ashfiled

Année: 2000

Pays: Angleterre, Italie

Genre: Drame

Résumé:

Pour Tom et ses quinze ans, la zone de guerre se trouve au cœur même de sa famille. Ni pauvre ni riche, apparemment heureuse. Lorsque la famille quitte Londres pour la campagne du Devon, Tom se trouve confronté à la solitude et à l’ennui. Mais rien ne peut le préparer à la découverte du secret qui lie son père, Dad, à sa sœur, Jessie, âgée de dix-huit ans.

Avis:

Tim Roth est un acteur ô combien talentueux qu’on adore suivre depuis maintenant une trentaine d’années. Complexe, intense, fabuleux, il a tourné pour les plus grands. Sa filmographie compte des noms comme Tarantino, Mike Leigh, Stephen Frears, Nicolas Roeg, James Gray, Woody Allen, Giuseppe Tornatore, Ken Loach … Bref, on en oublie tant le Monsieur a su aller vers des projets tous plus différents les uns que les autres.

Mais ce que peu savent et que beaucoup d’autres ont oublié, c’est que Tim Roth s’est aussi laissé entraîner dans le jeu de la réalisation. Bien loin des projets qu’on aurait pu lui imaginer au vu de sa stature, Tim Roth s’est aventuré dans un seul film, perdu quelque part dans la campagne anglaise. Ce film, c’est « The War Zone » et c’est à coup sûr le film le plus intime de son réalisateur. Un film qui s’aventure sur le difficile sujet de l’inceste, un sujet que Tim Roth connaît malheureusement très bien, puisqu’il fut dans sa jeunesse abusé par son grand-père. Sans langue de bois, étouffant et parfois difficile à regarder, Tim Roth livre alors un film puissant et injuste et le tout avec une pudeur incroyable.

Tom a quinze ans et avec sa famille, il vient de s’installer dans une petite maison perdue quelque part dans la campagne anglaise. Si, quand on la regarde de l’extérieur, la famille de Tom est tout ce qu’il y a de plus normale et heureuse, Tom va découvrir un secret terrible, car loin des regards, alors que la famille vient de s’agrandir, leur père agresse régulièrement Jessie, la sœur aînée de Tom. Un secret lourd, dont Tom ne sait quoi faire, par peur de blesser les uns ou les autres…

Puissant, voilà comment il faut commencer par parler de ce premier et seul film signé Tim Roth. Ici, c’est sans spectaculaire que le jeune réalisateur s’avère dans un sujet on ne peut plus délicat. Un sujet où les pièges y sont faciles, et le glauque présent à tout instant et pourtant, malgré ça, Tim Roth nous livre ici un film simple, mutique, qui s’il se fait un peu long parfois, ne laissera jamais indifférent.

La force puissante de ce film, c’est avant tout ce casting incroyable que Tim Roth a réuni. Un casting porté particulièrement par deux jeunes acteurs marquants, dont il faut retenir les noms, Freddie Cunlife et Lara Belmont. Le premier, silencieux, arrive à nous faire passer et ressentir le poids de ce secret qui pèse sur lui. Un poids qui fait exploser ses sentiments à l’intérieur de lui. Le personnage, tout comme l’acteur, sont une bombe à retardement qui nous happe jusqu’à la fin. La seconde, Lara Belmont, est tout simplement incroyable de justesse et de maturité. Une maturité de jeu qui prend aux tripes, particulièrement dans les scènes où son père abuse d’elle. C’est même éprouvant, et à elles seules, ces scènes justifient l’interdiction aux moins de seize ans. D’ailleurs, il faut aussi noter le jeu incroyable de Ray Winstone, qui tient là peut être le rôle le plus difficile de sa carrière, car il est aussi attachant qu’il est répugnant. Et le scénario de Tim Roth, qui résonne comme un exutoire, ne lui fait aucune concession.

« The War Zone« , c’est aussi la puissance de son scénario, car si la mise en scène n’a rien de vraiment extraordinaire, l’immersion et surtout le malaise que décrit Tim Roth au sein de cette famille est on ne peut plus pertinent. Le réalisateur s’applique à rendre chaque interrogation viscérale dans ses mots ou ses silences, et l’on reste comme piégé, étouffé, et impuissant, face au drame écœurant qui se joue loin des regards.

Ce seul film de Tim Roth, oublié à tort, laisse entrevoir un regard atypique et dur, sur un sujet extrême et tabou. « The War Zone » est un film puissant, qui révolte, un film dont on sent que son réalisateur n’a pas choisi son sujet au hasard. Ce regard, cette souffrance et surtout ce silence, un silence roi, est bouleversant. On ne peut pas dire que « The War Zone » soit un film qui fait du bien ou qu’on se reverra tous les quatre matins, mais la façon qu’il a de traiter son sujet entre réalisme, pudeur et loin des leçons de morale, même s’il ne fait aucune concession, fait que le film de Tim Roth est vraiment d’utilité, surtout en cette période…

Note : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net