Just Me & The Devil – Like Hell

Avis :

Quand on a un projet qui nous tient à cœur, on a forcément envie qu’il prenne forme et se développe de la plus belle des façons. Avec le groupe Just Me & The Devil, on peut dire que ce ne fut pas une mince affaire. Fondé par D George au Sud du Brésil en 2013, il faudra pas moins de quatre changements complets de line-up pour que le groupe puisse prétendre sortir un premier album, Woandering, qui demeure presque introuvable aujourd’hui. Se séparant à nouveau de ses musiciens, le fondateur décide alors de partir en Europe et plus précisément en Irlande pour trouver son bonheur, ce qu’il fera en la présence de Rom Passos à la batterie et Sean O’Regan à la basse. Convaincu par les solos de D George, un producteur décida alors de leur donner une nouvelle chance pour un second album, Like Hell. Tirant ses influences de Black Sabbath, Metallica ou encore Nirvana, Just Me & The Devil est un groupe qui oscille perpétuellement entre le hard rock pur et dur et le métal classique, avec des riffs lourds et assez rapides, mais surtout une voix puissante et granuleuse qui laisse parfaitement passer les émotions. Bref, en un mot comme en cent, ce groupe, et plus particulièrement cet album, c’est du tout bon.

Le skeud débute avec Get Out of my Way, un morceau qui démarre tout doucement avant de lâcher de bon gros riffs directs et plus rapides. Dès le départ, on ressent une certaine lourdeur au niveau du son. C’est lourd tout en étant accessible et on aura même droit à un petit côté punk au niveau du chant, puis D George possède un organe bien gras, rajoutant de la lourdeur, mais il arrivera aussi à chanter rapidement, comme pour un bon vieux groupe de punk. Mais le plus intéressant viendra bien évidemment du solo de gratte qui sera maîtrisé d’un bout à l’autre, arrivant même à faire varier la rythmique, la rendant plus lente lors d’un break qui permet de souffler un peu. D’entrée de jeu, on sent les références du groupe qui vont de Nirvana à Metallica, mais cela sera encore plus prégnant avec Men Kind, le deuxième titre. Très lourd dès le départ de la chanson, rappelant Black Sabbath par bien des aspects, le titre s’accélère assez rapidement pour offrir l’un des plus beaux moments de l’album. Le chant est moins crié, plus posé avec une volonté d’être plus aérien et on arrive à un morceau long et puissant, comme on les aime. Il y a vraiment cette impression d’écouter du hard rock des années 80 et cela fait du bien d’écouter quelque chose de rétrograde, mais de résolument élogieux envers ses aînés. Bref, Just Me & The Devil signe l’un des meilleurs morceaux de l’année avec cette piste. Et pourtant, d’autres titres de qualité parsèmeront la galette, comme par exemple Highway, Dark Eyes (titre choisi pour en faire une vidéo) ou encore Rock N Roll Man et ses accès bluesy charmeurs.

Néanmoins, l’album n’est pas dénué de défauts, à commencer par certains titres qui restent moins en tête que les autres. On peut aisément citer E-Generation, un morceau relativement court, assez classique, mais qui n’apporte rien de neuf dans l’album. Il fait même figure de vilain petit canard à l’intérieur, car tout l’album est de qualité et ce titre arrive comme un cheveu sur la soupe et sort complètement du contexte. On peut aussi citer Primal Void qui aura bien du mal à marquer les esprits, malgré le peu de pistes disponibles (seulement neuf morceaux). Mais ce qui va le plus perturber dans ce second album, c’est la production. Alors oui, le groupe est tout récent, il y a eu de nombreux changements de line-up et quelques déboires, mais on entend parfois des bruits parasites en fond sonore, comme des grésillements et parfois, la voix du chanteur n’est pas très juste. Ce n’est pas grand-chose, mais ce sont des scories que l’on retrouve en général sur un EP ou sur un premier album auto-produit et là, c’est parfois encore un peu amateur, ou hésitant. Et c’est dommage, car le groupe a vraiment une identité, une étiquette et le talent des musiciens n’est plus à prouver, car globalement, Like Hell est un excellent skeud.

Au final, Like Hell, le dernier album de Just Me & the Devil, est un excellent moment beaucoup trop méconnu. Malgré une production assez moyenne et un ou deux morceaux un peu en deçà, le reste est absolument parfait. Entre des riffs lourds et une voix grave granuleuse à souhait, on peut dire que le groupe a tout pour faire partie des meilleurs. Il manque peut-être juste une petite ballade pour glisser un peu de sentiments dans tout ça et ce serait parfait.

  1. Get Out of my Way
  2. Men Kind
  3. Highway
  4. Lilith
  5. Rock n Roll Man
  6. E-Generation
  7. Dark Eyes
  8. Primal Void
  9. Good Will Haunting

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net