R.U.S.T. – The Wings of Vengeance

Avis :

On a souvent tendance à dire que le Heavy Métal est exclusivement réservé aux anglais ou à la rigueur aux américains. Pourtant, une pléthore d’artistes de tout horizon officie dans ce genre et le fait parfois mieux que certains groupes britanniques ou américains. Malheureusement, le genre est un peu sur le déclin et il devient complexe de trouver des groupes qui sortent des sentiers battus, faisant preuve de bonne volonté et d’une belle technicité, mais n’arrivant plus à innover dans un genre qui a tendance à tourner en rond. Et c’est un peu le cas avec R.U.S.T., un groupe quasiment méconnu puisque The Wings of Vengeance est leur deuxième album et qu’il n’existe aucune vidéo sur Youtube et que le groupe reste très difficile à trouver. Un phénomène assez difficile à expliquer puisque le groupe fait un heavy assez classique mais de bonne facture et il est dommage de passer à côté malgré son classicisme. Il faut dire que les origines du groupe sont obscures elles aussi, ne retrouvant trace de la formation que sur quelques sites spécialisés et la seule chose que l’on ait à se mettre sous la dent, c’est son origine, puisque le groupe provient de Roumanie, un pays peu réputé pour ses groupes de métal. Mais que se cache-t-il donc derrière cet album teinté de mystère et d’anonymat.

Le skeud débute avec une introduction assez typique pour du Heavy. Ouverture to Revenge balance la sauce tout doucement, à grands renforts de cloches et d’infrabasses pour donner une ambiance gothique à souhait, avant de lâcher une petite rythmique qui se veut épique. On est en droit alors de se dire que l’on est tombé sur un album à tendance Power Métal, voire Epic, et que l’on va avoir notre lot de riffs ultra rapides. Ce ne sera pas vraiment le cas puisque Riders of Steel va se situer sur un mid-tempo assez sympathique mais pas très rapide. Le groupe débute calmement, avec un titre à l’image du Heavy classique que l’on nous sert à toutes les sauces. Pas de nouveauté donc, mais une certaine efficacité et un savoir-faire très professionnel. Le groupe fait plus ou moins étalage de son talent sans en faire des caisses et propose aussi un refrain très lent où les riffs se veulent plus lourds. Bref, c’est très classique et ça ne marque pas vraiment. Pour autant, on ne pourra renier une palette technique assez impressionnante à la guitare, car les solos vont bon train et sont cohérents avec le morceau. Et sur l’album dans son entièreté, on sera convaincu du talent des musiciens, mais il manquera ce petit plus pour vraiment nous accrocher. Par exemple, des titres comme The Mighty Have Fallen ou encore The Curse of the Stranger manquent de piquant ou de quelque chose qui marque celui qui écoute l’album.

Fort heureusement, le groupe va proposer autre chose que du heavy bien trop classique, même si c’est ce sentiment qui prédomine. The Seeds of Evil, le deuxième morceau de l’album, fait plus trash métal dans son introduction, faisant immédiatement penser à Metallica avec ses petits mots susurrés avant de lancer la sauce au niveau de l’ambiance assez dark et des riffs plus rapides. On sera simplement déçu par le refrain qui encore une fois, baisse le rythme pour permettre au chanteur de poser un peu plus sa voix. On peut aussi citer le très doux Black Wolf, qui commence avec une très jolie voix féminine et un bruit de vent en fond, donnant une ambiance froide et mélancolique à un morceau qui sort du lot par son ambiance et cette volonté de sortir du carcan heavy. Le titre est un peu plus profond que le reste et montre que le groupe peut aussi faire dans la ballade. Une ballade qui sera de courte durée, puisque une fois le chanteur reprenant les rênes, on aura droit à quelque chose d’un peu plus classique et c’est dommage. Ravenblack est aussi un morceau sympathique, lorgnant vers le Hard plus classique. Enfin, on pourra évoquer le dernier morceau, tout en roumain, la langue natale du groupe, qui reprend The Seeds of Evil sans rien y changer, mais qui montre que cette langue se transpose parfaitement au métal.

Au final, The Wings of Vengeance le dernier album de R.U.S.T. est un album assez efficace mais qui ne sort pas de sa zone de confort. Restant dans un Heavy très classique, le groupe roumain propose quelque chose de propre, de bien produit pour un second album, mais qui manque un peu de piquant, de sel pour que cela reste vraiment en tête. Bref, un album agréable, mais qui ne marquera pas et c’est bien dommage, car on sent que le groupe en a encore sous le pied.

  1. Ouverture to Revenge
  2. Riders of Steel
  3. The Seeds of Evil
  4. The Mighty Have Fallen
  5. The Curse of the Stranger
  6. Crimson Wings
  7. Heavy Metal Horde
  8. Black Wolf
  9. Ravenblack
  10. Revenge
  11. Urma Raului

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net