Black Roses

De : John Fasano

Avec John Martin, Ken Swofford, Sal Viviano, Julie Adams

Année: 1988

Pays: Etats-Unis

Genre : Horreur

Résumé :

Un groupe de hard-rock démoniaque pervertit la jeunesse dans une petite ville américaine.

Avis :

Excellent scénariste qui a collaboré à des films tels que « 48 Heures de plus« , « Une journée en enfer » ou « Nuit de terreur« , John Fasano est aussi un réalisateur, et un réalisateur qui a peu réalisé, puisqu’on ne lui compte que six films, parmi lesquels on trouvera « Rock ‘n’ Roll Nightmare » et le nanar culte « Black Roses« .

Et c’est justement sur ce film que l’on va s’arrêter aujourd’hui. « Black Roses » est un film qui résonne comme un paradoxe, puisque John Fasano va livrer un film anti-rock, à la morale étrange et hasardeuse, pour un amateur absolu du rock, du hard rock et du métal.

Ainsi, avec « Black Roses« , on apprendra que le hard rock est la musique du mal absolu et que forcément la jeunesse vogue sur un océan de débilité. Dégradant, sexiste, vulgaire et bien souvent à la ramasse, et le temps qui passe n’a rien arrangé, « Black Roses » est une perle digne des plus grands nanars et on en redemande !

Mill Basin, c’est le genre de petite ville loin de tout où il ne se passe jamais rien. Un jour, un groupe de métal, les Black Roses, la choisit pour donner les premiers concerts d’une longue série. Alors que les concerts s’enchaînent dans le plus grand calme, un professeur voit peu à peu le comportement de ses élèves changer et bientôt, ce qu’il va découvrir dépasse l’entendement, car Black Roses est un groupe démoniaque et transforme la jeunesse en monstres diaboliques.

« Black Roses« , c’est le nanar absolu. C’est le nanar qui dépasse ce que l’on avait envie d’imaginer. C’est un film dont l’idée est aussi géniale qu’elle est débile. Absurde, pathétique, décalé, étrange, et surtout hilarant, voilà en quelques mots une partie du programme de « Back Roses« .

Le scénario est une leçon d’absurdité qu’on adore. À l’écoute de la musique diabolique du groupe, les jeunes gens si propres sur eux de la ville vont alors changer du tout au tout. Meurtres, parricide, folie et métamorphose en créature tout droit venu des enfers, étrangement, John Fasano ne recule devant rien pour nous faire comprendre que le Hard Rock, c’est le mal.

Ce qui est drôle, c’est que le film est alors réalisé par un amoureux de rock. Du coup, on aurait pu se dire que « Black Roses » serait une parodie ou une satire, mais le manque de second degré et les discours balancés de manière sérieuse font pencher la balance du côté plus sérieux et donc plus tendu du film. Et si le film est drôle, ce n’est que parce qu’il se prend au sérieux et qu’il a très mal vieilli.

Si le film a mal vieilli pour notre plus grand bonheur, on lui cédera toutefois une générosité, que ce soit dans ses meurtres ou son côté fantastique, offrant des créatures plutôt répugnantes et des effets de maquillage assez cools.

Autre point positif, c’est bien sûr sa BO. Pour les amateurs de rock et métal made in 80, c’est un régal pour les oreilles, surtout que le film, dans son style musical, s’ancre parfaitement dans son époque. Pour les plus connaisseurs, vous retrouverez sur la BO des sons de groupes comme King Kobra, Tempest, Hallow’s Eve ou Lizzy Borden.

Mauvais film à la morale débile et douteuse, « Black Roses » est aussi un excellent nanar qui remplit avec vigueur et amour tout le cahier des charges du nanar collector. Des acteurs qui jouent on ne peut plus mal, une VF doublée incroyablement, ce qui renforce encore plus le premier argument, un message hilarant au service d’intrigue hallucinante et le tout servi avec un kitsch qu’on adore et qu’on ne peut que trouver dans les années 80.

Bref, ce film est un grand moment pour tout nanardeur. Et comme je le disais, si vous aimez le métal, alors là, c’est la cerise sur le gâteau avec son impeccable BO.

Note : 06/20

Note Nanar : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net