Le Monde Fantastique d’Oz

Le-monde-fantastique-dOz-affiche-française

Titre Original: Oz: the Great and Powerful

De : Sam Raimi

Avec James Franco, Mila Kunis, Rachel Weisz, Michelle Williams

Année : 2013

Pays : Etats-Unis

Genre : Fantastique

Résumé :

Lorsque Oscar Diggs, un petit magicien de cirque sans envergure à la moralité douteuse, est emporté à bord de sa montgolfière depuis le Kansas poussiéreux jusqu’à l’extravagant Pays d’Oz, il y voit la chance de sa vie. Tout semble tellement possible dans cet endroit stupéfiant composé de paysages luxuriants, de peuples étonnants et de créatures singulières ! Même la fortune et la gloire ! Celles-ci semblent d’autant plus simples à acquérir qu’il peut facilement se faire passer pour le grand magicien dont tout le monde espère la venue. Seules trois sorcières, Théodora, Evanora et Glinda semblent réellement douter de ses compétences…
Grâce à ses talents d’illusionniste, à son ingéniosité et à une touche de sorcellerie, Oscar va très vite se retrouver impliqué malgré lui dans les problèmes qu’affrontent Oz et ses habitants. Qui sait désormais si un destin hors du commun ne l’attend pas au bout de la route ?

Avis :

Les producteurs de chez Disney ne se sont-ils pas posés la question de savoir si ce n’était pas risqué de mettre Sam Raimi dans les clous pour faire Le Monde Fantastique d’Oz ? Même s’il est de vérité générale de dire que Sam Raimi est un génie et qu’il possède une filmographie très intéressante, le monsieur s’est quand même spécialisé dans le film de genre et qu’il connait une forte réputation dans le milieu, notamment auprès de nombreux fans. Alors il est vrai qu’il possède des films un peu plus conventionnels comme Un Plan Simple, mais ses plus gros succès restent Evil Dead, Darkman ou encore Jusqu’en enfer en passant par Mort sur le Grill. Alors que donne une version édulcorée par Sam Raimi qui a certainement du se mettre dans les rails pour convenir à Disney ? Le résultat est-il satisfaisant ? Sommes-nous face à du Raimi ? Pour savoir tout cela, il va falloir entrer dans le monde d’Oz initié par le roman de  L. Frank Baum.

le-monde-fantastique-d-oz_337473_536x268p

Ca bulle dans le monde d’Oz !

L’histoire du film se déroule avant le livre de L. Frank Baum. En effet, au lieu de suivre les aventures de Dorothy au sein du monde d’Oz, on va suivre celles d’un magicien plus ou moins raté, Oscar Diggs dit Oz. Alors qu’il fuit le cirque ambulant dans lequel il est à cause de son amour pour les femmes et d’un homme fort revanchard, Oscar prend une montgolfière. Il tombe alors en plein cœur d’une tornade et se retrouve dans un monde inconnu, rempli de merveilles et dans lequel trois sorcières semblent être sûr qu’il s’agit du sauveur de leur pays. Il va donc essayer de s’en sortir, au départ par cupidité, puis après par amour et loyauté. Il est vrai que l’on peut râler sur un scénario aussi simpliste de la part de Sam Raimi, mais il faut aussi se dire que c’est sa première incursion dans le domaine du vraiment tout public, voir de l’enfance. Car en effet, ce film est à mille lieues des autres productions plus matures ou plus loufoques du maître et s’adresse à un public bien plus large, peut-être un peu trop. Si le scénario est très prévisible entre les méchants et les gentils, on aura du mal à se prendre d’affection pour les personnages et l’histoire paraîtra très longue, avec parfois des moments inutiles. Alors l’avantage pour nos chères têtes blondes, c’est que cela reste dans le haut du panier des films pour enfants, avec toute sorte d’émotion à l’intérieur, comme de la peur, et ses vilains singes volants, de l’humour, notamment avec le singe volant ou le passage des présentations des habitants d’Oz, de la poésie avec le village en porcelaine ou encore de l’aventure avec les différentes courses-poursuites et actions. Bref, tout cela pourrait régaler les enfants, mais les adultes rompus à ce style seront un poil déçus. Néanmoins, on retrouve quelques fulgurances purement « raimiennes » comme des choix de caméra assez sympathiques, notamment lors de zoom sur les visages, ou encore un début en noir et blanc très réussi et une fin avec une magnifique mise en scène. Seulement, ce sera assez maigre. Alors ce n’est pas mauvais, bien au contraire, c’est sympathique, mais pour du Raimi, cela ne casse pas trois pattes à un canard et on sent le monsieur plus inspiré dans les films de genre où il a les mains libres et les coudées franches.

Heureusement pour les adultes, le casting est assez royal et tient bien la route. James Franco, le héros de l’excellent 127 heures mais aussi le fils du Bouffon Vert dans Spider-Man, campe le rôle principal, celui de Oscar Riggs, le magicien. Très touchant et relativement bon, il permet de s’identifier à son personnage et dégage une certaine sympathie. Mais il a de quoi être content le bougre, puisqu’il est entouré de trois magnifiques créatures. On commence ave Mila Kunis (Le Livre d’Eli, Black Swan, Ted), créature de rêve qui joue une méchante sorcière et qui deviendra beaucoup moins sexy par la suite. Elle tient bien son rôle malgré le fait que l’on devine rapidement sa nature. Rachel Weisz est une autre méchante sorcière et on le voit de suite. Elle tient bien son rôle et demeure très convaincante, notamment grâce à un visage assez émacié et un regard dur. Enfin, Michelle Williams incarne la gentille sorcière, mais aussi la blonde de base, ayant un poil d’humour mais pas une once de caractère. Elle sera d’ailleurs la moins mise en avant par son rôle et demeurera le point faible du film. Mais le plus gros point faible, ce sont les effets spéciaux. Je ne sais pas si c’est fait exprès, mais tout fait faux. Les décors semblent sortis d’un dessin animé et dénotent vraiment avec les vrais acteurs. Tout comme les personnages en images de synthèse comme le singe volant ou la poupée de porcelaine, qui possèdent un design sympathiques mais qui fait vraiment faux. Le moment le plus flagrant étant lorsque le héros se roule dans une montagne d’or. Bref, tout cela n’est pas fait pour immerger le spectateur dans un monde féérique, bien au contraire, on prend bien conscience que tout cela est faux et on se sent un peu exclu.

le-monde-fantastique-d-oz-de-sam-raimi-10882357vlucz_1713

Mais vous avez fini de regarder la sorcière se foutre à poil oui !

Au final, Le Monde Fantastique d’Oz est un divertissement assez sympathique mais pas exempt de défauts et surtout très loin des productions habituelles de Sam Raimi. Il s’agit avant tout d’un film fantastique et d’aventure pour les enfants et malgré quelques fulgurances qui rappellent que c’est Sam Raimi aux commandes (le début et la fin), on est devant un blockbuster de plus. Alors certes, ce n’est pas mauvais, mais cela ne casse pas la baraque et on ressort déçu quand on sait qui est derrière la caméra.

Note : 12/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

316356_10201093379436910_1464413393_nNote de Trasher: 18/20 Un superbe conte pour enfants avec de magnifiques effets spéciaux. Enfin du cinoche de qualité pour nos gosses!

One Comment to "Le Monde Fantastique d’Oz"

  1. […] 2013 : Le Monde Fantastique d’Oz […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net