Ça – Clown de Cercueil

Titre original : It

De : Andrès Muschietti

Avec  Bill Skarsgârd, Jaeden Lieberther, Jackson Robert Scott, Finn Wolfhard, Sophia Lillis, Wyatt Oleff

Scénario : Chase Palmer, Cary Joji Fukunaga, Gary Dauberman, d’après l’œuvre de Stephen King

Année : 2017

Pays : Etats-Unis

Genre : Horreur

Résumé :

Plusieurs disparitions d’enfants sont signalées dans la petite ville de Derry, dans le Maine. Au même moment, une bande d’adolescents doit affronter un clown maléfique et tueur du nom de Pennywise, qui sévit depuis des siècles.  Il vont connaître leur plus grande terreur

Avis :

Qui dit adaptation de Stephen King dit frissons. Pas dans le sens où le film fera peur, mais plutôt dans le sens adaptation foireuse. Le célèbre écrivain est très prolifique et ses œuvres ont marqué plusieurs générations. Néanmoins, les adaptations n’ont pas connu la même réussite artistique : Ainsi, pour quelques Shining, Misery ou encore Carrie, combien de Dreamcatcher, Chambre 1408 ou encore Cell Phone. Du coup, l’attente est  mitigée, d’autant plus que la première adaptation de ça ne cassait pas des briques en son temps.

Aux manettes du projet, Andrès Muschietti, à qui l’on doit le très beau Mama et on reconnait bien là sa patte. Car si ça est bien évidemment un film d’horreur, il est également un film dramatique et on ne peut s’empêcher par moment de ressentir beaucoup d’empathie pour certains protagonistes. Le film est également bourré de touches d’humour très bien dosées et qui n’adoucissent en rien les scènes horrifiques. On est loin de l’humour bombardé au bazooka d’un « gardiens de la galaxie ».

Et en matière de séquences horrifiques, vous allez être servis. Sans spoiler, certaines apparitions de Pennywise sont vraiment impressionnantes et l’interprétation de Bill Skarsgârd (Atomic Blonde, Divergente 3) est hallucinante. Le Clown a vraiment un air malsain qui n’est pas uniquement dû au maquillage et ressemble vraiment à un parfait dégénéré.

Si vous pensiez que les scènes d’attaque du clown seraient édulcorées à cause du jeune casting, soyez rassurés, il n’en est rien. La violence graphique et l’imagerie horrifique envers les enfants est belle et bien présente, et peuvent parfois choquer (la scène d’intro est assez stupéfiante à ce niveau).

Le casting du « club des ratés » est, non seulement attachant, mais également très bien exploité, l’alchimie fonctionne à merveille et il est difficile de ne pas penser aux Goonies ou à Stand By Me. De belles découvertes car il s’agit pour certains d’une première expérience au cinéma; mention spéciale à Sophia Lillis, interprète de Beverly

Le film est grosso modo fidèle au livre (ou plutôt à ce que je me souviens du livre, car ça fait très longtemps) mais prend néanmoins quelques libertés, mais celles-ci ne sont pas gênantes, bien au contraire. Je ne jouerai pas non plus au jeu des comparaisons avec le téléfilm des années 90 car, non seulement je n’en vois pas l’intérêt (le film n’étant pas  un remake, mais une réadaptation du roman éponyme) et surtout, j’ai toujours trouvé cette version médiocre, aussi je risque de ne pas être objectif.

En résumé, cette adaptation de ça est une véritable réussite. A la fois effrayant, drôle et poignant, ça est bien plus que le film d’horreur que vous imaginez. Certaines séquences humoristiques distillées avec parcimonie offrent une bouffée d’air frais tant l’atmosphère peut parfois sembler oppressante. Des séquences d’anthologie (la séance de diapo, les cadavres qui flottent, le lépreux,…), on regrettera peut-être la fin qui peut sembler en deçà du reste du film, mais ce n’est pas dérangeant tant le réalisateur avait fait jusque là un sans faute.

Ca est la preuve qu’on peut ressortir des idées de fonds de tiroirs et quand même en faire un vrai bon film… En tout cas, nous, on signe à deux mains pour la suite qui vient d’être confirmée et qui s’attaquera à la seconde moitié du roman du Maître de l’horreur. Quoi qu’il en soit, le film est largement déconseillé aux coulrophobes.

Je suis tombé sur un tweet d’un journaliste de Slashfilm qui résume assez bien le film : Ça est une fête foraine en forme de film. Bruyant, effrayant, amusant. Mais par-dessous tout : il a du cœur.

Note: 18/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Trasher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net