octobre 26, 2020

Podium

De : Yann Moix

Avec Benoit Poelvoorde, Jean-Paul Rouve, Julie Depardieu, Dominique Besnehard

Année : 2004

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Nom : Bernard Frédéric. Profession : Claude François, chanteur à succès des années 70. Oui son métier, c’est d’être Claude François à la place de lui ; le meilleur de sa génération ; Il est son sosie chantant et dansant avec quatre choristes.
Son ambition, au grand dam de sa femme Véro, est de gagner le concours de la Nuit des sosies, diffusée en prime time sur une grande chaîne. Pris entre son désir de gloire et l’amour réel pour sa femme, tenaillé entre son chanteur idole et Véro, il lui faudra choisir.

Avis :

Romancier, écrivain, chroniqueur télé, dessinateur, et bien entendu réalisateur, Yann Moix a plus d’une corde à son arc, même si sa plus belle reste pour l’instant l’écriture de ses romans. Si Yann Moix écrit beaucoup dans les années 90 après ses études, c’est en 2000 qu’il se dirige vers le cinéma. D’abord pour les besoins d’un court-métrage « Grand Oral« , puis quatre ans plus tard avec « Podium« , film adapté de l’un de ses romans et qui trouva un grand succès dans les salles, au point de devenir culte.

Succès surprise de 2004, « Podium » est une comédie aussi originale qu’elle est improbable. Détenant un travail assez fabuleux sur son esthétisme ou encore sur la performance de Benoit Poelvoorde, « Podium » nous fait passer un bon moment de connerie, en compagnie d’un répertoire français qu’on connaît par cœur. Avec « Podium« , Yann Moix démontre un certain talent de metteur en scène et c’est bien dommage que par la suite, il ait perdu de son humour et sa bêtise. Mais ça, c’est un tout autre sujet et un tout autre film et j’y reviendrais.

Voici Bernard Frédéric et sa profession, c’est sosie de Claude François. Avec ses Bernadettes, Bernard fait revivre Claude à travers la France. Mais sa femme (fan de Julien Clerc), ne supporte plus son mode de vie et lui pose un ultimatum. Du coup, cela fait cinq années maintenant que Bernard est redevenu Bernard. Mais quand Evelyne Thomas organise le concours des meilleurs sosies de France, Bernard revoit Claude sortir de lui…

Avec son affiche qui annonçait encore une fois une comédie lourde, avec son acteur qui parfois a tendance à partir en roue libre et devenir très vite agaçant, avec son intrigue aussi originale que casse-gueule, surtout quand on connaît la tendance du cinéma français à trop en faire pour se rendre drôle, on se lance donc dans « Podium » avec des craintes et autant de réticences, mais à notre grande surprise, ce premier film de Yann Moix s’avère finalement drôle, plaisant et même touchant.

Avec un scénario plus tendre et profond qu’il n’en donne l’impression, « Podium » étonne par son histoire d’abord, car oui, si dans le fond le film apparaît comme une grosse connerie, Yann Moix abordera très bien la famille et l’amour dans tous les sens des émotions. On sera touché par cet homme, arrogant et démonstratif, qui finalement s’avère plus fragile et peut-être même plus seul qu’il ne le pense lui-même. D’ailleurs, Yann Moix, derrière les rires et les moqueries, nous donne toujours l’envie d’aller jusqu’au bout de son histoire, afin de savoir jusqu’où le film va porter son personnage principal. Un personnage principal génialement campé par Benoit Poelvoorde qui nous offre un show hilarant de prétention et de ringardise. D’ailleurs, on ne voit que lui, et même si le film a des personnages excellents comme Jean-Paul Rouve parfait en Polnareff, ou encore la belle et touchante Julie Depardieu, c’est bien Benoit Poelvoorde qui tient tout le film sur ses épaules.

Ensuite, « Podium » étonne de par son humour, loin d’être lourd, même si parfois, il est vrai qu’il est un peu en roue libre. Certains gags sont bien trouvés et le film se paye des répliques aussi immondes qu’elles sont drôles.

Le film de Yann Moix étonne aussi par son ambiance et sa folie, pour sa photo et ses décors colorés. On ne peut que remarquer le travail fait ici sur les costumes, ou encore sur le montage, qui incruste beaucoup d’images d’archive de Claude François. Des images qui résonnent comme un hommage vibrant et laisse même transparaître tout l’amour de son réalisateur pour le chanteur. On pourra mentionner la mise en scène de Yann Moix, pleine d’idées et de fantaisie.

Il étonne aussi par ses sujets qu’il approche de belle manière. Si « Podium » sait nous amuser en offrant un personnage démesuré et mesuré à la fois, parfaitement incarné par Benoit Poelvoorde, absolument parfait, et même assez crédible en sosie acharné d’amour de Claude François, Yann Moix en profite pour parler de l’univers des sosies. De l’amour, des rivalités, des tension et du respect ou non qu’il peut y avoir entre eux.

« Podium » est donc une bonne comédie qui sait nous amuser, ne pas se prendre au sérieux, tout en approchant de beaux sujets. Emporté par un Benoit Poelvoorde excellent et tordant, Yann Moix nous livre un premier film étonnant qui offrait plein de promesses pour la suite. Et treize ans après sa sortie, le film n’a pas pris une seule ride, et nous éclate toujours autant. Bref, il a bien mérité son statut de comédie culte.

Note : 14,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.