novembre 30, 2020

Sixx: A.M. – Prayers for the Blessed Vol. 2

Avis :

Basé sur les cendres de Mötley Crüe, Sixx : A.M. possède aussi bien ses fans que ses détracteurs. Et on ne peut que comprendre puisque le groupe possède une identité qui lui est propre, même si parfois on ressent quelques pointes du passé ressurgir. Néanmoins, on peut difficilement dire que Nikki Sixx et ses deux compères fassent dans la soupe sentimentale, surtout lors de l’avant-dernier album qui montrait les dents et s’avérait être un excellent album. Cependant, ce précédent album n’était qu’une première partie d’un double album concept, puisque Prayers for the Blessed Vol.2 est la réponse à Prayers for the Damned Vol.1, avec des morceaux qui se répondent et une pochette qui se veut très équivoque, puisque d’un côté nous avons un ange sur fond rouge et là, pour les bénis, nous avons une gargouille évoquant le diable sur un fond bleu, laissant présager un futur radieux. Qu’en est-il donc de ce second skeud ? Est-ce vraiment une réponse au précédent ou juste un coup de comm’ pour vendre plus d’albums ? La réponse ne va pas être évidente, mais ce que l’on peut dire d’entrée de jeu, après seulement une première écoute, c’est que ce deuxième volume est clairement en deçà du premier.

Le skeud démarre avec Barbarians (Prayers for the Blessed) et il est effectivement la suite directe du dernier morceau du précédent album. Sorti seulement sept mois après, on peut donc s’amuser à retrouver les sonorités du morceau dans celui-ci, sans que cela soit redondant, puisque le groupe arrive à rendre Barbarians très nerveux et ultra puissant. Les riffs sont agressifs, le morceau rentre immédiatement en tête, notamment le refrain et l’ensemble tient solidement la route. Jusqu’au deuxième titre qui sonnera une première sonnette d’alarme. We Will not go Quietly est un titre basique, tout en mid-tempo, qui passe sans jamais marquer son auditeur et cela même après plusieurs écoutes. Alors ce n’est pas fondamentalement mauvais, mais ça reste très simpliste et surtout, ça ne prend pas tellement de risque. Fort heureusement, Wolf at Your Door reprend les rênes et balance la sauce avec des riffs relativement heavy qui font que l’on espère un renouveau au sein de l’album. Le problème, c’est qu’on est loin du précédent album qui laissait peu, voire pas de place, à l’hésitation, enchainant les hits les uns après les autres. Avec ce second album, on reste dans quelque chose de plus formaté et qui surprend moins. Cela est d’autant plus vrai que Prayers for the Damned était une vraie tuerie et que l’attente était donc grande. Et ce n’est pas Maybe it’s Time, l’une des ballades du skeud, qui changera quelque chose, puisqu’elle reste complètement anodine.

Alors on retrouve le groupe sur certaines compositions qui se veulent assez pêchues comme sur The Devil’s Coming ou encore That’s Gonna Leave a Scar, mais cela reste assez anodin par rapport au précédent album et à des titres très marquants. Et finalement, le plus imposant dans cet album, hormis le premier morceau, c’est Catacombs, un interlude qui dure un peu plus d’une minute, mais qui n’est qu’un solo de DJ Ashba parfaitement maîtrisé et qui peut faire penser à du Van Halen dans sa technique. Pour le reste, il faudra se faire violence pour réellement apprécier tous les morceaux du skeud. Without You est une reprise de Badfinger, qui fut déjà reprise par Mariah Carey et ça fait mal de le dire, mais le morceau de la chanteuse et plus impressionnant que celui de Sixx : A.M. Non pas que leur reprise est naze, mais elle n’apporte rien, hormis la jolie maîtrise du chanteur, mais à part ça, c’est un peu trop gentillet, comme pour Riot in my Head et ses chœurs féminins qui ne servent pas à grand-chose, ne rendant pas pour autant le morceau plus épique. Et que dire de Helicopter’s qui reste l’un des morceaux les plus pénibles de l’album, une ballade mollassonne qui n’a finalement que peu d’intérêt. Bref, c’est un peu triste de le dire, mais Sixx : A.M. déçoit avec plusieurs compositions et cela malgré des solos maîtrisés et des rythmiques plutôt sympathiques.

Au final, Prayers for the Blessed Vol.2 est une belle déception même si tout n’est pas mauvais et que certains titres rentrent bien en tête. Le problème, c’est que l’on en attendait beaucoup trop par rapport au succès du premier et que la douche se révèle un peu frisquette. Plus lent, moins percutant et bien souvent en mid-tempo, ce deuxième album est moins intéressant et surtout moins marquant par rapport au précédent et donc, logiquement, il déçoit. Cependant, tout n’est pas à jeter et on espère que Sixx : A.M. se relèvera de ces ballades lénifiantes en proposant un futur album plus compact et plus rentre-dedans.

  1. Barbarians (Prayers for the Blessed)
  2. We Will not Go Quietly
  3. Wolf at Your Door
  4. Maybe It’s Time
  5. The Devil’s Coming
  6. Catacombs
  7. That’s Gonna Leave a Scar
  8. Without You
  9. Suffocate
  10. Riot in my Head
  11. Helicopter’s

Note: 12/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.