octobre 29, 2020

Dark Skies

dark_skies-6

De : Scott Charles Stewart

Avec keri Russell, Josh Hamilton, Dakota Goyo, Kadan Rockett

Année: 2013

Pays: Etats-Unis

Genre: Science-Fiction, Horreur

Résumé :

Dans une banlieue paisible, la famille Barrett voit soudainement sa vie basculer suite à des évènements étranges qui, chaque nuit, viennent troubler la tranquillité de sa maison. Lorsque leur fils cadet évoque un mystérieux « Ogre des sables » lui rendant visite le soir, le quotidien de Daniel et Lacy Barrett tourne alors au cauchemar : ils deviennent victimes d’inquiétants trous de mémoires, et de soudaines pertes de contrôle de leur corps. Ne trouvant aucun soutien autour d’eux, ils se retrouvent impuissants pour affronter ce qui va se révéler être une force extra-terrestre cherchant à s’emparer de leurs enfants…

Avis :

Il est très difficile de concevoir une invasion extraterrestre autrement que part une attaque d’envergure avec de gros vaisseaux et des aliens belliqueux. Heureusement pour nous, les Etats-Unis d’Amérique sont là pour nous sauver. On connait bien la chanson, dû en partie à Roland Emmerich et son patriotique Independance Day. Mais depuis quelques temps, l’invasion extraterrestre se fait plus intelligente, plus insidieuse et donc, d’autant plus intéressante. On pense notamment à des films comme District 9 de Neill Blomkamp ou encore à Altered, un petit assez inattendu, et bien sûr, Monsters de Gareth Edwards. Dark Skies fait partie de ces films qui essayent de voir l’invasion de manière plus personnelle, plus intimiste, en y incluant un drame familial, rendant l’atmosphère bien lourde. Mais doit-on attendre une tuerie de la part du réalisateur de Légion et de Priest ? Allons voir cela de plus près !

DARK+SKIES+PHOTO3

Quand psychologie et alien font cause commune.

L’histoire de Dark Skies est assez intéressante dans son déroulement, et dans sa montée crescendo vers l’angoisse. On va donc à la rencontre d’un couple avec leurs deux enfants. Lui est à la recherche d’un emploi et elle est agent immobilière essayant désespérément de vendre un bien. La galère s’installe et les deux enfants sont témoins des engueulades entre les deux parents. C’est alors que des choses bizarres se passent dans la maison. Une nuit, le frigo est dévalisé, puis l’autre nuit, des boîtes de conserve sont empilées pour faire des cercles sur le plafond. Craignant un intrus dans la maison, le couple pose des caméras, mais ne découvre rien. Lorsque les enfants où les adultes commencent à faire des choses bizarres et à oublier des moments de la journée, où encore lorsque trois vols migratoires s’écrasent sur la maison, les adultes pensent à une autre menace, plus surnaturelle. Préférant jouer la carte de l’horreur lancinante plutôt que de l’invasion barbare, le film va proposer quelque chose de sombre, d’assez terrifiant et de relativement couillu. Alors certes, cela ne casse pas trois pattes à un canard, mais le film rappelle, et à juste titre, les meilleurs épisodes de la saga X-Files et en ce sens, il serait dommage de passer à côté. La réalisation est d’autant plus très bonne, proposant de très bons plans et jouant très souvent avec nos nerfs, notamment lorsque l’on peut deviner des silhouettes étranges ou des ombres pas franchement amicales. S’il est vrai que tout cela sent le déjà vu, il faut reconnaître que cela tient la route et que le film n’est jamais ennuyeux. Néanmoins, par moments, le film joue plus la carte du drame familial que de l’horreur, montrant les dérives du couple, les mensonges et les doutes qui vont empoisonner la vie de tous les jours et dont on aura les réponses bien plus tard dans le métrage. Alors si cela peut énerver, voir agacer, car le rythme est moins soutenu, il apporte une lourdeur dans le métrage qui n’est pas si dégueulasse, renforçant un sentiment d’oppression et de nihilisme. Mais quelques scènes donnent plus le sourire qu’autre chose, comme lorsque la mère de famille se tape la tête contre une bai vitrée ou lorsque le petit enfant se balade à moitié à poil dehors, la bouche grande ouverte.

Mais le film tient la route grâce à ses acteurs qui sont d’une grande justesse. Keri Russell, héroïne de la série Felicity, endosse le rôle de la mère de famille et tient son rôle avec une grande finesse. A la fois alarmante, aimante et battante, elle va s’attirer très rapidement l’empathie du public et c’est une très bonne chose. On accrochera un peu moins à Josh Hamilton jouant le père, même si ce dernier est très bon, car le personnage est plus sceptique et un peu plus énervant. Mais le couple fonctionne à merveille et c’est bien là l’essentiel. On retrouve aussi Dakota Goyo, déjà dans Real Steel avec Hugh Jackman, jouant le fils ainé de la famille, et il joue aussi très bien. Incarnant celui qui va avoir de mauvaises fréquentations mais qui reste attaché à son petit frère, il demeure touchant, notamment grâce à sa petite histoire d’amour et campe son personnage à la perfection. Kadan Rockett tient son premier rôle et joue le petit frère. Il est lui aussi relativement bon dans sa prestation. Enfin, on sera heureux de voir J.K Simmons dans le rôle d’un ancien traqueur d’extraterrestre, sorte d’agent Mulder à la retraite et il est parfait dans ce rôle, même s’il demeure peu exploité. En tous les cas, la direction des acteurs est parfaite et le tout donne une ambiance pesante, noire qui est vraiment appréciable. Bien entendu, il n’y a pas d’effets gores, mais cela aurait certainement gâché l’effet angoissant du métrage. On notera cependant des effets visuels réussis et une franche envie de bien faire son travail. La fin est ben intense aussi, avec son petit twist et son moment de petite frousse.

3S7C0037.CR2

Dis moi qui est ce Marc qui voulait que tu le suives dans les bois ?

Au final, Dark Skies est une bonne petite surprise qui fait la part belle à tous les blockbusters sortis récemment. Scott Charles Stewart livre son meilleur film, qui, s’il ne reste pas dans les annales, reste une belle copie, propre et intéressante, à mille lieues des sentiers battus en termes d’extraterrestres. Une ambiance pesante, des acteurs très bons et une fin intéressante, voilà un bon petit film dont on a trop peu parlé !

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

316356_10201093379436910_1464413393_nNote de Trasher: 05/20 Ça avait l’air très bon, mais ça en a juste l’air… Un peu comme Insidious

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.