avril 15, 2021

UFO – Seven Deadly

1000x1000

Avis :

A quoi reconnait-on qu’un groupe est un bon groupe et qu’il est quasiment culte ? Tout simplement parce qu’il perdure et que ça fait un moment qu’il tourne et fait des albums. Mais il arrive parfois qu’un groupe culte puisse nous échapper et qu’on le découvre sur le tard. C’est un peu ce qui m’arrive avec UFO, groupe de rock britannique qui tourne depuis 1969 ! Et oui, un groupe qui a une longue carrière derrière lui et que je découvre seulement en 2012 avec l’album Seven Deadly.  Album qui est le 21ème d’une longue lignée. Alors UFO (OVNI en français) est un groupe qui a eu beaucoup d’influence durant les années 80. D’ailleurs, les plus grands guitaristes avouent qu’ils ont subi l’influence de ce groupe, comme Kirk Hammett de Metallica ou encore Steve Harris d’Iron Maiden. Bref, que de beaux discours et de belles paroles, mais le dernier skeud en vaut-il la chandelle et surtout, donne-t-il envie d’écouter les autres albums du groupe ? Préparez les déambulateurs les gars, parce que les pays du rock sont de retour.

Le groupe a subi beaucoup de changement depuis sa formation initiale et il a accueilli les plus grands musiciens du monde, avec des anciens de Scorpions, de Whitesnake et même de Motorhead. Il revient en 2012 avec une formation bien différente des années précédentes, mais je peux le dire tout de go, les papys envoient toujours du lourd. D’ailleurs, la première chanson envoie la note avec un son bien hard rock et un refrain entêtant. Après Fight Night, le groupe récidive avec un morceau plus long et plus complet, Wonderland, qui donne une pêche d’enfer. Malheureusement, tout l’album ne sera pas comme cela. En effet, après trois pistes très rock et qui font bien bouger, on retombe vite dans une espèce de mélange entre blues et rock, ce qui a pour effet de ralentir le rythme de l’album et de le rendre, à partir de la sixième piste, moins intéressant. D’ailleurs, la pièce la plus longue n’est vraiment pas terrible, Angel Station, et montre un manque flagrant d’envie sur ce titre. Car même si le groupe fait dans la ballade délicate, on préférera sans hésitation Burn Your House Down par exemple. Au niveau musical, on ressent les influences du hard rock sudiste comme Lynyrd Skynyrd par exemple et le mélange de guitare et harmonica est plutôt sympathique, donnant un certain charme aux morceaux. La dernière piste, qui est en bonus, montre tout l’amour que porte le groupe au blues. En effet, Bag O’Blues n’est qu’un piano voix du plus belle acabit, faisant allégrement penser à la musique noire de la Louisiane. Bien sûr, le groupe possède ses solos de guitare bien travaillés et on ne peut que saluer la maîtrise technique des musiciens. Seulement, on ne peut que sentir les quelques facilités avec des titres comme Waving Good Bye ou The Fear.

San Francisco Sept 16 2011

Au niveau de la voix, le chanteur tient bien la route. Assurant une voix grave qui ne montre en rien l’homme du monsieur, elle convient parfaitement au blues rock qui se dégage de l’album. Par contre, on pourra ressentir quelques faiblesses que les aigus et lorsque le chant monte, on souvent ça se termine en trémolo. Par contre, la chose la plus importante de l’album viendra surement des jeunes femmes qui font les chœurs et qui accompagnent le chanteur sur certaines pistes comme Fight Night ou encore Wonderland, résolument les deux meilleurs pièces de l’album. Cela donne vraiment un élan très rock et rappelle toutes ces bonnes vieilles scènes de hard rock où des nanas en tenue plus que sexy se déhanchaient sur une piste de striptease. Bref, un gros fantasme assumé ! Bien entendu, on retiendra aussi les passages plus calme qui révèle belle voix du chanteur, qui rend aussi bien sur du rock que sur du blues. D’ailleurs, sur certains passages, on croit entendre du Bruce Springsteen et ce n’est pas plus mal.

Au final, le 21ème album de UFO, Seven Deadly est un bon album. Rappelant au bon souvenir du blues rock et du hard rock sudiste, l’album commence rapidement pour finir un peu en dedans. Rien de bien méchant, mais le risque de se lasser de cet album est présent. Les amateurs de blues ou de rock y trouveront sans aucun doute leur compte et c’est tout ce que l’on demande. Personnellement, j’ai bien aimé, mais au bout d’un moment, cela m’a lassé. Mais pour des papys, ils assurent !

  1. Fight Night
  2. Wonderland
  3. Mojo Town
  4. Angel Station
  5. Year of the Gun
  6. The Last Stone Rider
  7. Steal Yourself
  8. Burn Your House Down
  9. The Fear
  10. Waving Good Bye
  11. Other Men’s Wives
  12. Bag O’Blues

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.