décembre 2, 2020

Love Saison 2

D’après une Idée de : Paul Rust, Lesley Arfin et Judd Apatow

Avec Paul Rust et Gillian Jacobs

Pays : Etats-Unis

Genre : Romance, Comédie

Nombre d’Episodes : 12

Résumé :

Gus, un homme sympathique, et Mickey, une jeune femme effrontée, vivent des moments tour à tour euphoriques et humiliants, d’intimité, d’engagement, d’amour et d’autres choses qu’ils auraient préféré éviter. Love offre un regard désopilant, sans concession et douloureusement sincère sur les relations amoureuses d’aujourd’hui.

Avis :

La saison 2 de la série Love est une vraie réussite contrairement à la première saison qui était plutôt ennuyeuse et sans intérêt particulier. Le rythme était inégal selon les épisodes et le personnage de Gus était mal construit et trop prévisible dans le mauvais sens du terme. Cette saison est légèrement plus longue que la précédente (deux épisodes de plus) mais on ne s’ennuie pas ! Les dialogues sont bien écrits et agréables à suivre.

Dans cette saison, Gus est plus intéressant, plus profond et plus sûr de lui. Il arrête de parler à tort et à travers, semble enfin vivre dans le monde réel et devient même attachant. Il apparaît aussi comme moins stupide et plus respecté à son travail, ce qui est un réel soulagement. Quant à Mickey, elle évolue également en acceptant qui elle est et ses défauts de dépendante affective et sexuelle. On la suit dans ses démarches pour se retrouver et ne plus avoir besoin d’une relation pour exister. Elle apparaît moins sauvage, plus réfléchie et cela aide d’autant plus à l’apprécier à sa juste valeur. On se reconnaît dans ce couple et ces personnages qui nous font profiter de leur bonheur d’être ensemble, même si on se doute bien qu’une chose terrible va se passer pour tout gâcher.

La saison 2 se focalise plus sur le thème du couple, notamment celui formé par Gus et Mickey dès la fin de la première saison. Les épisodes sont plus indépendants que dans la saison précédente, du fait qu’ils abordent des thèmes bien précis. Par exemple, l’épisode 5 « Les champis » parle de la drogue en général, de ses effets positifs et négatifs et de notre besoin de s’échapper. L’épisode 6 « Pause forcée » nous plonge dans l’univers cinématographique de Gus lors du tournage du dernier épisode de la série Wichita. La précarité et l’insécurité du métier d’acteur, l’enfance gâchée des jeunes acteurs par des parents ambitieux, le mépris des acteurs pour l’équipe technique, et l’amour du risque, sont des sujets évoqués d’une belle façon par l’intermédiaire d’Arya, la jeune actrice à qui Gus donne des cours pendant le tournage. L’épisode suivant, « Super soirée », met en avant le thème du travail. Que doit-on choisir entre carrière et amour ? L’épisode 8, « Marty Dobbs », nous fait découvrir le père de Mickey et nous rappelle que les relations avec la belle-famille ne sont pas toujours faciles. Enfin, l’épisode d’après, « Comme à la maison », met en relief les ambitions personnelles, les envies de richesse, le besoin de ne plus avoir de responsabilité mais aussi les relations amicales qui, parfois, peuvent prendre le dessus sur le couple. Des problématiques universelles qui sont abordées d’une façon maline et intelligente et qui nous font beaucoup penser à nous, nos amis ou notre famille.

Un couple secondaire fait son apparition dans cette saison : celui formé par Berthie (la colocataire de Mickey) et Randy (un des amis de Gus). Les acteurs sont géniaux, entre une Berthie pas toujours confiante et un Randy plutôt grand enfant et pas très fute-fute, les opposés semblent s’attirer, se compléter et s’aider l’un l’autre. La problématique de l’argent est évoquée à travers ce couple d’une façon subtile et plaisante.

La saison suit la première dans son genre : on a beau rigoler ou sourire de temps à autre, la franche rigolade n’est jamais au rendez-vous. La série s’apparente toujours à un drame ou une romance même si le côté dramatique n’est pas pesant du tout. L’univers cinématographique de Gus lié à son métier amène des références geeks sympathiques (mais que l’on ne comprend pas toujours si le nom évoqué nous est inconnu) et des scènes d’actions bien tournées. On assiste à des tournages bien réalisés et l’on sent bien que le réalisateur veut nous toucher et nous montrer les réelles difficultés du métier d’acteur.

Les problèmes entre Gus et Mickey arrivent vers la fin de la saison alors que Gus est parti sur un tournage pendant un mois. La distance est un sujet bien abordé dans les derniers épisodes et c’est l’attitude de Mickey qui change le plus, la faisant devenir fautive des dysfonctionnements du couple. Gus se rend également compte de ses responsabilités : un couple est un système à deux corps et chacun a un rôle à jouer.

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Lildrille

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.