Las Vegas

Fiche technique :

Auteur : Rüdiger Dorn

Joueurs : 2 à 5 (jusqu’à 8 avec l’extension)

Durée : 30 min

Première parution : 2013

But du jeu :

Gagner le plus d’argent possible des divers casinos !

Règles :

Au début de la partie les 6 planches Casino (ayant une valeur de 1 à 6, comme les faces des dés) sont disposées sur la table. Devant chacune, des cartes de la pioche Billets sont placées, face visible, jusqu’à ce que ce que le total d’argent devant chaque casino soit supérieur ou égal à 50 000$. Chaque joueur prend les 8 dés de sa couleur.

Exemple : Sur le Casino 1 je révèle un billet de 30 000$. Le total est inférieur à 50 000$, je révèle un autre Billet. Il s’agit d’un de 10 000, la somme de 40 000$ est toujours inférieure à 50 000, donc je révèle un autre billet. Il s’agit maintenant d’un Billet de 50 000, la somme de 90 000 est supérieure à 50 000, je peux remplir le Casino suivant.

Le premier joueur lance ses dés. Il choisit une des valeurs, et doit placer tous les dés de la valeur choisie sur le Casino correspondant. Puis le joueur suivant fait de même, lance ses dés et choisit tous ceux d’une valeur, qu’il place sur le Casino en question. Quand tout le monde a effectué une pose, le premier joueur poursuit exactement de la même façon. Ce processus est répété jusqu’à ce que tous les joueurs aient placé tous leurs dés sur les différents Casinos.

Ensuite, les joueurs vont résoudre lesdits Casinos les uns après les autres pour empocher leur récompense. Pour chaque, dès lors que plusieurs adversaires ont autant de dés chacun, ces dés sont défaussés et rendus à leur propriétaire : ils ne valent rien. Ensuite, le joueur ayant placé le plus de dés gagne la récompense la plus élevée. Le joueur suivant ayant le plus de dés empoche le gain suivant dans l’ordre décroissant, et ainsi de suite. Chaque joueur ne peut remporter qu’un seul Billet par Casino.

Exemple: sur le Casino 1, Bleu y possède 4 dés, Vert en possède 4, Rouge en a placé 2 et Blanc en a mis 1. Bleu et Vert ont autant de dés chacun, ils s’annulent. Rouge possède le plus de dés, il gagne le Billet le plus élevé, celui de 50 000$. Puis Blanc gagne le billet suivant, de 30 000$. Le dernier billet de 10 000$ sera excédentaire.

Une fois l’argent empoché, le premier joueur tourne, les billets excédentaires sont défaussés, les dés récupérés par leur propriétaire. Puis une nouvelle manche débute, identique à la précédente.

La partie se termine après quatre manches, le joueur ayant le plus d’argent est le vainqueur.

Avis :

Las Vegas est un titre qui se situe à mi-chemin entre le jeu d’apéro et un jeu familial, mais cette position intermédiaire est-elle une bonne ou une mauvaise chose ?

Le moins que l’on puisse dire c’est que les règles de ce titre sont très simples. Il suffit de quelques minutes pour les expliquer et d’un petit tour de jeu pour tout comprendre. Pourtant il ne manque pas de subtilité, le point principal étant le cas des égalités sur un même Casino.

En effet, si plusieurs joueurs ont autant de dés sur un Casino donné ils ne gagnent rien. Ce qui signifie qu’il est possible pour un arriviste de ne placer qu’un seul dé, gardant tous les autres pour miser gros sur d’autres Casinos, et de gagner quand même la récompense maximale. Mais les résultats étant aléatoires par essence (c’est un jeu de dés, après tout) il est impossible de prévoir où l’on va placer nos dés ou l’endroit où les autres vont les placer. Tout le sel du jeu va donc consister à choisir le bon Casino à chaque tour. Placer beaucoup de dés d’un coup pour s’assurer le plus haut gain, en espérant que personne n’égalera notre mise, ou placer peu de dés à chaque fois en espérant que les autres placeront autant de dés chacun, mais au risque de ne rien obtenir ? Tels sont typiquement les deux grands types de choix auxquels seront confrontés les participants à chacun de leurs tours.

Mais les tours s’enchaînent très rapidement et presque sans temps mort, de manière assez fluide. L’on passe donc très peu de temps à attendre que notre tour vienne, même à 5 joueurs, et il est rare que l’on s’ennuie. Le côté aléatoire des lancers rend également le jeu amusant, chaque joueur souhaitant obtenir un certain résultat, pestant joyeusement lors que ce n’est pas le cas et se réjouissant quand nos prières sont exaucées.

Le matériel n’a rien d’extraordinaire et fait le travail : des dés, des cartes, des plaques. Le côté lumineux de la vie nocturne de la ville de Las Vegas est bien retranscrit grâce aux illustrations des Casinos.

Une extension a vu le jour, comportant plusieurs modules pouvant être inclus indépendamment les uns des autres, et combinés, augmentant le nombre possible de jours et modifiant la façon de jouer. Dés géants valant deux petits dés, cartes Billets d’une valeur plus élevée, dés d’une couleur neutre pour supprimer des dés adverses, etc. Cependant, le matériel de cette dernière la rend généralement plus coûteuse que le jeu de base.

Un jeu simple, voire simpliste avec une petite touche de subtilité qui le rend intéressant, accessible à tous. Une valeur sûre pour qui veut un titre qui ne demande pas trop de réflexion sans pour autant verser dans le jeu d’apéro.

Note: 15/20

Par Flippy Who

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net