septembre 28, 2020

Mausolée – Antoine Tracqui

Auteur : Antoine Tracqui

Editeur : Editions Critic

Genre : Thriller

Résumé :

Il y a très longtemps, en terre étrangère. Un puissant monarque et son vieux général préparent l’ultime phase d’un plan terrifiant. À la clé, la mort de milliers d’innocents.
1978. États-Unis. En échouant son navire à l’embouchure d’un fleuve côtier de l’Oregon, un jeune marin imbibé fait bien malgré lui une stupéfiante découverte ; parce que tout le monde le croirait fou, il préfère garder le silence.
De nos jours. Pour Caleb McKay et son équipe, l’heure de l’action a sonné. Le milliardaire Kendall Kjölsrud leur propose un nouveau contrat hors norme : rien moins que la quête du plus grand trésor archéologique de l’Histoire. Au même instant, au cœur de l’Asie, un tyran aussi illuminé que sanguinaire met ses troupes en ordre de bataille.
Tandis que gronde la menace d’une crise internationale sans précédent, une course contre la montre s’engage des deux côtés du Pacifique avec la folie et la mort toujours en embuscade.

Avis :

Avec Point Zéro, Antoine Tracqui parvenait à offrir un livre à la fois dense et intéressant. Entre intrigue géopolitique, énigme historique et anticipation à court terme, l’auteur faisait montre d’une maîtrise telle qu’elle laissait pantois, a fortiori pour un premier roman. Deuxième opus tout aussi volumineux que son prédécesseur (on avoisine les 1200 pages en poche), Mausolée met à nouveau en scène la Hard Rescues, ainsi que son leader, Caleb McKay. Ici, on explore les méandres de l’histoire chinoise et de son premier empereur avec, en filigrane, la menace d’un nouveau conflit mondial. Ce second roman confirme-t-il l’excellent a priori laissé par son aîné ?

Il n’est pas forcément nécessaire d’avoir parcouru Point Zéro pour se pencher sur le présent ouvrage. Toutefois, certains aspects de l’intrigue et les relations qu’entretiennent les différents protagonistes paraîtront plus clairs et assimilables aux lecteurs et lectrices du premier volet. Toujours est-il que l’on retrouve une écriture fluide qui parvient facilement à imposer des séquences aussi visuelles que marquantes dans l’esprit du lecteur. En cela, l’auteur use de la même formule pour développer de manière conséquente son histoire. Et là encore, l’épaisseur du livre ne doit pas décourager sous peine de passer à côté d’un thriller de grande envergure.

Tout réside dans l’alternance de passages nerveux et d’autres, plus prompts à la réflexion ou à la progression des découvertes en devenir. Dès lors se succèdent de nombreux sous-genres propres au thriller. En tête, le techno-thriller et le thriller historique qui font décidément bon ménage sous la plume d’un romancier pas forcément confirmé, mais qui maîtrise indéniablement l’écriture et les sujets évoqués. La partie historique étant particulièrement inventive pour triturer les fils de l’histoire avec l’aspect fictionnel de l’intrigue. Avec des hypothèses crédibles et une habile exploitation des lacunes laissées par les connaissances actuelles, Antoine Tracqui effectue un étonnant parallèle entre l’histoire du premier empereur et un contexte futuriste suffisamment proche pour susciter certaines préoccupations.

L’année 2020 est marquée par la montée en puissance de la Corée du Nord et ses velléités envers son voisin chinois. De là à poser les bases d’une Troisième Guerre mondiale en exacerbant les pires penchants dictatoriaux envisageables… Le parti pris rappelle le remake de L’aube rouge où l’on pouvait découvrir la puissance des forces armées coréennes. À la différence prête que l’ouvrage justifie la menace coréenne par des statistiques et des faits avérés à l’appui et que l’invasion demeure latente et non imminente. Le contexte géopolitique, lui, s’intègre parfaitement au récit pour fournir, en plus d’un réalisme sans faille, une tension et un suspense de circonstances dans un tel ouvrage.

Si elle peut paraître surabondante à certains égards, la documentation s’attarde également sur le moindre détail ayant trait à l’arsenal utilisé par les deux camps en présence et les pratiques militaires en vigueur. Les organismes compétents qui entrent en ligne de compte ne sont pas en reste, tout comme l’extrapolation sur une échelle de temps réduite de l’emploi de nouvelles technologies. Chacun de ces aspects permet de mieux cerner les moyens mis en œuvre tout en ouvrant le champ des possibles envisagés par les protagonistes. En ce sens, les descriptions sur le matériel aéronautique et les techniques de pilotage sont stupéfiantes, tant elles sont crédibles et méticuleuses.

Au final, Mausolée confirme l’incroyable propension d’Antoine Tracqui pour proposer un ouvrage aussi long que passionnant. Une approche qui n’est pas sans rappeler un mélange entre l’esprit aventureux des romans de Clive Cussler et les intrigues géopolitiques de Tom Clancy. On y retrouve un parfait équilibre entre une action effrénée, des passages techniques et des séquences didactiques destinées à mieux comprendre l’histoire de la Chine et de son premier empereur. Si l’investissement de temps se révèle conséquent autant pour l’auteur que pour le lecteur, cette nouvelle aventure confirme assurément un talent francophone de premier ordre dans un domaine où les exigences sont légion.

Note : 17/20

Par Dante

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.