Motorcycle Gang

De : John Milius

Avec Carla Gugino, Jake Busey, Gerald McRaney, John Cassini

Année: 1994

Pays: Etats-Unis

Genre: Action

Résumé:

Carl Morris, un ancien vétéran de l’armée, et sa famille roulent vers leur nouvelle maison en Californie mais sont terrorisés par un gang de motards. Leur cible, Leann, la sublime fille de Cal, qu’ils vont réussir à kidnapper et à amener au Mexique. Cal décide de les poursuivre.

Avis:

Après avoir brillé de mille feux dans les années 80, voilà qu’on attaque la dernière période de John Milius, les années 90. Le réalisateur ne sortira que trois films, et malheureusement pour nous, ces films vont être loin des sommets de « L’adieu au Roi » ou « Conan, le barbare« . Après la belle déception qu’est « Le vol de l’intruder », il ne restait plus que « Motorcycle Gang » pour se rattraper, car le dernier film de Milius, « Rough Riders« , n’est jamais sorti, ni en VHS, ni en DVD et il est introuvable sur le net…

Le dernier espoir de voir remonter la cote d’amour de John Milius résidait ici avec ce « Motorcycle Gang » (film uniquement disponible en VHS) et malheureusement, ce fut encore une énième déception venait de la part du réalisateur.

Avec ce film, je termine donc ma rétro sur une très mauvaise note, la pire de son réalisateur, car avec « Motorcycle Gang » « , John Milius offre un film insignifiant, qui ne raconte rien finalement, alors qu’il avait de bonnes idées au départ. C’est bien dommage.

La famille Morris déménage pour la Californie. Le voyage prendra quatre jours, et ils vont devoir traverser le désert. Mais la région qu’ils vont devoir traverser est en ce moment occupée par une bande de motards violents qui sème la terreur. Leur chef, rencontré dans un café, est alors tombé sous le charme de Leann, la jeune fille de dix-sept ans de la famille. Provoquant une panne sur la voiture de la famille, il va profiter que le patriarche de la famille soit parti chercher des secours pour kidnapper la jeune fille et fuir avec elle au Mexique.

Avec sa pochette kitsch à souhait et son pitch qui pouvait laisser espérer un film sombre et violent, je me faisais une joie de découvrir ce dernier John Milius et la déception a été à la hauteur de mes espérances. John Milius a su nous offrir de purs moments de cinéma et d’autres qui ont été moins bons, mais jamais l’un de ses films n’avait atteint ce niveau de médiocrité. Ça fait mal de le dire ainsi, mais aucun autre mot se bouscule au portillon.

Avec « Motorcycle Gang« , John Milius nous offre un film long à la détente qui une fois lancé ne raconte rien et donne un sentiment de relâche et d’incompréhension. Sur un scénario qui tient sur une ligne, le réalisateur n’arrive jamais à développer son histoire, qui se peut se résumer à n’être que bête et méchante. Aucune construction, que ce soit dans la mise en scène ou l’écriture (un comble pour un scénariste aussi doué que Milius). Aucune tension, aucun développement, ni attachement de ses personnages. « Motorcycle Gang » est le genre de film qu’on ne comprend pas vraiment, et qu’on suit en se demandant pourquoi le réalisateur a décidé de nous raconter cette histoire-là. Ici, tout est surfait et tout passe beaucoup trop vite et tout pose plus de questions qu’il n’en répond. D’ailleurs, si on analyse les personnages et plus particulièrement cette famille, ils sont une véritable énigme à eux seuls (le père de famille est un petit best of du genre), au point que l’on est en droit de se demander si ces gens ont un lien d’amour. Bon, après, pour sa défense, peut être que la VF n’arrange pas les choses, le film étant disponible qu’en VHS, la VF était donc imposée et elle est tout simplement horrible.

Malheureusement pour nous, on ne pourra pas se rattraper du côté de la mise en scène de Milius qui apparaît ici comme très pauvre. « Motorcycle Gang » ressemble à un pauvre téléfilm M6 qui passera le dimanche après-midi. Aucune tension, aucune scène forte, bien trop dans les clichés et le final qui aurait dû être violent est totalement bâclé. Bref, seules quelques scènes avec les Hell’s Angels psychopathes peuvent être sympas, mais pour le reste, on n’a vraiment pas grand-chose à se mettre sous la dent.

Enfin si, il reste toutefois une toute jeune Carla Gugino qui, si elle fait ce qu’elle peut avec pas grand-chose, reste toujours sympathique à suivre, car quand elle est à l’écran, on ne voit qu’elle. Et elle arrive même à en faire oublier Jake Busey. Bon après, il cabotine à mort et en fait clairement de trop.

Lourd, insignifiant, ennuyant, bâclé et parfois incompréhensible, « Motorcycle Gang » est donc une énième déception de la part de John Milius qui est décidément à des années de sa superbe des années 80 et finalement, en enchaînant les déceptions et mauvais films les uns à la suite des autres, sa disparition du paysage cinématographique trouve peut-être une explication…

Note : 04/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net