Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; VipersVideoQuicktags has a deprecated constructor in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-content/plugins/vipers-video-quicktags/vipers-video-quicktags.php on line 31

Notice: Constant WP_MEMORY_LIMIT already defined in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-config.php on line 93

Notice: Constant WP_MAX_MEMORY_LIMIT already defined in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-config.php on line 94
Creepy - Mon Voisin le Tueur - Lavisqteam.fr
septembre 21, 2021

Creepy – Mon Voisin le Tueur

De : Kiyoshi Kurosawa

Avec Hidetoshi Nishijima, Yuko Takeuchi, Teruyuki Kagawa, Masahiro Higashide

Année : 2017

Pays : Japon

Genre : Thriller

Résumé :

Un ex-détective devenu professeur en criminologie s’installe avec son épouse dans un nouveau quartier, à la recherche d’une vie tranquille. Alors qu’on lui demande de participer à une enquête à propos de disparitions, sa femme fait la connaissance de leurs étranges voisins.

Avis :

Kiyoshi Kurosawa est un réalisateur japonais qui détient une bien belle carrière, même si cette dernière, depuis quelques années, est moins forte qu’au début. Bourreau de travail, Kiyoshi Kurosawa ne cesse encore et encore de tourner, s’aventurant sur le polar, le fantastique ou le drame universel. Et alors que l’année 2017 en est à peine à sa moitié, « Creepy« , après « Le Secret de la chambre noire« , est le deuxième film du réalisateur nippon à sortir dans nos salles.

Avec « Creepy« , Kiyoshi Kurosawa fait un retour dans le polar glauque, poisseux et puissant. Avec « Creepy« , Kiyoshi Kurosawa nous offre une bien belle surprise, pleine d’horreur, de terrifiant et de suspens. On ressort de la salle avec le spectre de son tueur en tête, car le réalisateur nous a offert l’un des personnages les plus terrifiants de l’année, l’incarnation du diable en personne.

Takakura est un ancien inspecteur qui après une affaire qui a mal tourné a pris sa retraite. Il est aujourd’hui professeur en criminologie à l’université. Alors qu’il vient d’emménager avec son épouse dans un nouveau quartier, il fait la connaissance de ses voisins et l’un d’entre eux retient son attention. Pendant ce temps, comme il a plus de temps libre, il se laisse entraîner dans une affaire de disparition qui est non résolue. Cette affaire, qui devait être au départ qu’une simple affaire de « routine », va prendre un tournant bien plus radical et personnel.

En anglais, « Creepy » veut dire terrifiant et on peut dire que ce titre a vraiment bien été choisi. « Creepy » n’est pas terrifiant dans sa tension, n’offrant pas de jumpscare qui vous terrifieront sur place. Non, « Creepy » est bien plus vicieux que ça. Avec ce film, Kiyoshi Kurosawa va glacer le sang par l’ambiance terrifiante, étouffante, de son film, par un malaise ambiant qui va s’installer peu à peu, sans vraiment qu’on s’en rende compte sur l’instant. Kiyoshi Kurosawa nous glisse et nous enferme insidieusement dans son histoire et c’est avec un sens terrifiant du récit qu’il va nous marquer.

« Creepy« , c’est deux histoires en une qui vont peu à peu se rejoindre, presque de manière attendue et pourtant, c’est très loin de nous déranger. Partant sur une simple enquête, le scénario va très vite se montrer complexe, fascinant, pervers et l’on va rester attentif aux moindres détails, essayant de comprendre les méandres du film. Les suspects sont vite identifiés et à raison. Et c’est avec une direction d’acteur impeccable que Kiyoshi Kurosawa tire le meilleur, le plus étrange et le plus tendu d’eux. L’histoire sait nous surprendre, car elle est loin des clichés habituels sur le genre, notamment quand on aborde « l’âme » de ce tueur. Chacune des apparitions du tueur vont nous mettre très mal à l’aise.

Ce qui est aussi terrible dans l’écriture et la mise en scène de « Creepy« , c’est que son réalisateur, tout en expliquant énormément, se permet aussi de garder un mystère au final, afin que « Creepy » tourne dans nos têtes une fois la salle quittée et tout cela fonctionne fortement.

Cette ambiance très malsaine et très sombre est aussi plus que tenue par une mise en scène épurée, qui va à l’essentiel, sans pour autant tomber dans le sensationnalisme. « Creepy« , c’est même tout l’inverse d’ailleurs, le film se moque d’un certain sensationnalisme, d’un autre cinéma, quand l’un des personnages, parlant alors des tueurs, lâche un joli « tout est toujours plus grand aux Etats-Unis »… Le message est clair, ici, on est au Japon et la terreur que le réalisateur va faire naître sera bien plus vicieuse, souvent en dehors de l’écran, derrière une porte close, ou encore dans un passé redécouvert, afin de terrasser son spectateur à la simple imagination des horreurs qui se passent ou se sont passées et c’est bien plus appréciable.

Enfin, si Hidetoshi Nishijima et Yuko Takeuchi sont impeccables et touchants, c’est bel et bien l’incarnation aussi étrange que glaçante de Teruyuki Kagawa qui nous restera en tête très longtemps. L’acteur est phénoménal et répugnant à souhait. Ce voisin étrange est le diable incarné et sa simple vision déclenche les malaises les plus terribles. Si le film est excellent et qu’il existe une multitude d’arguments pour le découvrir en salle, la première qui viendra en tête, c’est Teruyuki Kagawa et rien que pour lui, rien que pour ce sourire immonde, rien que pour cette gestuelle en dehors de la réalité, « Creepy » vaut qu’on s’y arrête. C’est bien simple, Mr Nishino est le méchant de l’année et l’on n’est pas sûr de retrouver cette année plus diabolique.

« Creepy » est donc un polar cinq étoiles, un polar sombre, glaçant, terrifiant et fascinant. Un polar qui donne en permanence envie d’aller plus loin et il nous tient jusqu’à la dernière minute, minute ô combien déchirante. Bref, l’un des grands films de cette année 2017, à voir absolument.

Note : 17,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.