Living Heart – Carry on for All

Avis :

Si la plupart des formations Heavy viennent d’Angleterre ou des Etats-Unis, il y a un autre pays qui produit pas mal de groupes dans ce genre, c’est le Brésil. On pense immédiatement à la violence de Sepultura et des frères Cavalera, mais il existe d’autres formations qui tentent de sortir du lot, à l’image de Living Heart, un petit groupe formé en 2013 à Sao Paulo et qui sort cette année son tout premier album, Carry on For All. Alors, à la vue de la jaquette, on pourrait croire que l’un des musiciens a laissé faire son fils, mais il faut aussi comprendre que le manque de budget peut se faire sentir et que les groupes rabotent là où ils peuvent. Et finalement, même si le packaging est un atout vendeur, les ventes d’album se faisant de plus en plus de façon immatériel, on s’en fout un peu tant que la production et le talent sont présents. Le problème avec le Heavy, c’est qu’il y a tellement de groupes qui sont passés avant, que maintenant, pour trouver une véritable identité, il faut trouver le petit truc qui nous sort du lot, le son qui va faire bouger les têtes et oublier les gros mastodontes que sont Iron Maiden ou Judas Priest. Living Heart a-t-il ces capacités ?

Non. Alors ce n’est pas un non catégorique concernant le groupe, mais plutôt un non sur cet album, qui possède toutes les scories du premier album autoproduit et qui n’a clairement aucune chance de concurrencer les grands groupes. Pour l’instant. Pour l’instant car clairement, d’un point de vue technique, c’est relativement bon, voire même impressionnant. D’entrée de jeu, avec Law and Order, le groupe démontre une volonté de faire comme les aînés et de bien le faire. La rythmique est rapide, le tempo va très vite et on est face à un groupe qui maîtrise parfaitement son sujet. D’ailleurs, chaque morceau dépassera allègrement les quatre minutes, voire les six, et dans ces longs titres, on retrouvera tout ce qui fait le succès du Heavy, à savoir des solos bien marqués et relativement longs, des rythmiques nerveuses et une voix aigüe. Il y aura même certaines recherches pour instaurer une certaine ambiance en fonction des morceaux comme pour Knights of Christ ou No Time to Lose et son introduction avec une jolie ligne de basse. Bref, techniquement, le groupe est irréprochable et il possède toutes les capacités pour sortir du lot et faire la nique à d’autres grands groupes. D’ailleurs, c’est assez culotté de proposer un album aussi long (plus d’une heure d’écoute en seulement 11 titres) et montre une certaine maturité de la part de la formation, qui n’a pas peur de faire des morceaux longs et ambitieux.

Mais le groupe connait deux problèmes majeurs, et qui finalement ne sont que des scories de jeunesse. En premier lieu, on notera une certaine redondance dans les rythmiques. Si le groupe essaye de varier en proposant des morceaux plus ou moins rapides et en essayant de renouveler le tempo à chaque fois, on ne pourra s’empêcher d’entendre à chaque fois les mêmes rythmes, au point de se lasser assez rapidement. Car même si c’est bien fait, entendre pendant une heure la même chose, à la longue, cela devient pénible. Alors il est vrai que certains titres sont plus marquants que d’autres, comme pour Frozen Soul et son refrain très efficace, mais c’est une bien maigre consolation. Du coup, le groupe manque de poigne sur l’inconscient de l’auditeur et surtout, il manque d’identité. Le son ressemble trop à un Heavy conventionnel que l’on a déjà entendu des millions de fois et s’il continue comme ça, Living Heart aura bien du mal à perdurer dans le milieu. Et vu la technicité des musiciens, on ne souhaite pas un destin aussi funeste à la formation. Enfin, le dernier point qui entache un peu l’ensemble, c’est la voix du chanteur. Si elle est parfaite dans certaines compositions comme sur Supernova, elle demeure trop haute pour pleinement satisfaire. On sent aussi quelques fragilités, notamment lorsqu’il faut faire durer une note et pour le coup, cela fait un poil trop amateur pour satisfaire l’auditeur. Alors certes, ce n’est pas tout le temps, mais cela est suffisamment perceptible pour nous sortir de notre écoute.

Au final, Carry on For All, le premier album de Living Heart, est une semi-déception comme il peut paraître une demi-réussite. Pour un premier album, le groupe a visé très haut, peut-être un peu trop, et si techniquement c’est parfait, il manque cette petite touche magique, ce petit grain magique qui les sortirait du lot pour percer à l’international. Alors certes, pour un premier skeud, c’est intéressant, mais les mauvais points seront plus prégnants et c’est dommage. Bref, un bon album techniquement, mais qui ne marque pas. On attend le prochain pour voir l’évolution du groupe.

  1. Law and Order
  2. Unto the Stars
  3. Knights of Christ
  4. No Time to Lose
  5. Wicked World Order
  6. Hosea and Gomer
  7. Frozen Soul
  8. He Cries For You
  9. Supernova
  10. Hunger for Love
  11. Living Heart

Note : 11/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net