octobre 26, 2020

Piranha 2 – Les Tueurs Volants

Titre Original : Piranha 2 – The Spawning

De : James Cameron et Ovidio G. Assonitis

Avec Tricia O’Neil, Steve Marachuk, Lance Henriksen, Ricky Paull Goldin

Année: 1981

Pays: Etats-Unis, Italie, Pays-Bas

Genre : Horreur

Résumé :

Lors d’une plongée, un élève de la monitrice Anne Kimbrough meurt, dévoré par un piranha. Quelques heures plus tard, une femme de service est tuée par un piranha volant sortant du ventre du cadavre. Anne décide alors de mener l’enquête.

Avis :

Premier film de James Cameron, « Piranha, les tueurs volants » a toute une histoire derrière lui. Une histoire qui fait que James Cameron lui-même renie le film et considère « Terminator » (dont l’idée est née pendant le tournage de ce film) comme le premier film qu’il ait réalisé. James Cameron, alors embauché pour faire les effets spéciaux sur ce film, se voit confier les rênes de cette suite, après le départ du premier réalisateur en plein tournage. Cameron ayant réalisé jusque-là qu’un seul court-métrage, le producteur du film, Ovidio G. Assonitis n’aura pas confiance en ce choix et s’approprie assez vite la mise en scène et le montage du film, interdisant à Cameron d’approcher de la salle de montage.

Trois ans après le génial film de Joe Dante, « Piranha » voit naître une suite et si le film de Dante, à l’aube de ses quarante ans, reste un plaisir à découvrir, on ne pourra pas en dire autant de cet opus de « James Cameron » qui est du niveau du navet plus qu’autre chose. Oui, malheureusement pour lui, on ne pourra même pas parler de nanar tant le film est juste mauvais et ne déclenche pas de sourire. Vide, mou, dépassé depuis bien longtemps, et même ridicule à plus d’un moment, détenant un scénario agaçant et des personnages chiants, « Piranha, les tueurs volants » est sans contexte le plus mauvais film d’une carrière ô combien prestigieuse, et l’on comprend pourquoi James Cameron ne veut plus en entendre parler.

Anne Kimbrough est monitrice de plongée sous-marine. Un jour en sortie avec des élèves, elle perd l’un d’entre eux, qu’elle retrouve alors en morceaux, dévoré par un poisson qu’elle ne connaît pas. Elle décide alors de mener l’enquête et très vite, grâce à l’aide de Tyler Sherman, elle découvre que des piranhas volants voraces ont été perdus non loin d’une épave.

« Piranha, les tueurs volants » est un film qui part en vrille à tous les niveaux. Son scénario frise le ridicule, n’offrant aucune tension, des personnages agaçants au possible qui s’engueulent pour rien en permanence. L’intrigue qu’il nous raconte ne fonctionne pas et l’on se demande pourquoi et comment ces piranhas se trouvent ici. De plus, comme le film manque de rythme, il a tendance à traîner en longueur, sentiment qui s’intensifie au fur et à mesure que le film avance, car finalement, comme le tout n’est ni fait, ni à faire, on se fiche complétement de ce qui arrive aux personnages. De plus, le film manque de crédibilité avec ces tueurs volants et c’est drôle de voir comment les mutations génétiques fonctionnent bien chez Dante et ici, n’ayant aucune explication, l’idée ne fonctionne pas un instant et comme le film a très, très mal vieilli, cela n’aide en aucune façon.

Car oui, en plus d’avoir un scénario qui ne fonctionne pas et qui a pris un sacré coup, cette suite est un film qui a très mal vieilli sur presque tous ses niveaux.

Les piranhas sont affreusement faits, les attaques n’ont aucun sens et sont d’une facilité déconcertante. La mise en scène de « James Cameron » est dépassée et manque à peu près de tout, aucune tension, aucune peur, ni même aucun sentiment pour bien nous bousculer. Reste seulement les petits effets gores, qui sur certaines blessures sont bien dégueulasses et assez terribles et quelques scènes sous-marines qui restent bien faites.

« Piranha, les tueurs volants » est aussi un film en forme de calamité quand on s’attaque à ses acteurs, car en plus d’avoir des personnages on ne peut plus agaçant, on trouve des acteurs qui en font tellement, ou pas assez, qu’il n’y en a pas un pour rattraper l’autre, même Lance Henriksen est mauvais, il faut le faire quand même !

Il n’y a donc rien à sauver de cette suite qui est partie pour toucher les bas-fonds des abysses et à sa découverte, on comprend très vite pourquoi James Cameron ne veut plus en entendre parler et pourquoi elle se tape l’une des pires réputations. Mauvais, chiant, calamiteux, « Piranha, les tueurs volants » est à oublier d’emblée !

Note : 05/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.