Heaven

De : Tom Tykwer

Avec Cate Blanchett, Giovanni Ribisi, Remo Girone, Stefania Rocca

Année : 2002

Pays : Etats-Unis, Allemagne, France, Italie, Angleterre

Genre : Drame

Résumé :

Philippa, une enseignante britannique de 29 ans, réside dans la paisible ville de Turin, en Italie. Un jour, son mari meurt d’une overdose. La police ignorant ses supplications, Philippa décide de se faire justice elle-même pour arrêter le meurtrier de son défunt époux.
Mais elle se retrouve derrière les barreaux pour avoir tué quatre personnes par erreur et succombe au charme de l’officier Filippo, 21 ans, dont le père était le chef des carabinieri. Le jeune homme, devenu en peu de temps son confident et son ange gardien, met au point un plan qui rendra sa liberté à Philippa, au risque de sacrifier sa propre carrière et même sa vie.

Avis :

Tom Tykwer est l’un des meilleurs cinéastes allemands qui a émergé aux cours des années 90. Si ses premiers films se font remarquer, c’est en 1998 avec l’excellent « Cours, Lola cours« , ou la cavale infernale de Franka Potente, que Tom Tykwer marque les mémoires. D’ailleurs, le film est aujourd’hui culte et presque vingt ans après, il n’a pas perdu de sa superbe. Depuis, le réalisateur oscille en les projets de grande envergure à l’international « Le Parfum, histoire d’un meurtrier« , les films plus discrets qui sortent principalement en Allemagne « Drei » et les co-réalisations, puisqu’il fait partie de la Dream Team des Wachowski et ainsi, il a travaillé à la réalisation de « Cloud Atlas » et de la série « Sense8« .

Moins connu, aujourd’hui, c’est en 2002 que je m’arrête pour ce qui est à mes yeux, le meilleur film de Tom Tykwer.

Prenant, profond, sérieux, sensible, spirituel, à part, visuellement incroyable, ce cinquième film pour Tom Tykwer est une œuvre bouleversante d’une sensibilité et d’une justesse qui prennent nos émotions par surprise. Tom Tykwer a une maîtrise totale sur son film et c’est avec virtuosité et tragédie qu’il nous plonge dans cette histoire d’amour impossible et destructrice, qui nous emporte vers l’un des plus beaux finals qui soit.

Pendant des années Philippa a essayé de dénoncer auprès des autorités italiennes un homme haut placé qui se sert de son rang pour inonder les rues de Turin de drogue. D’ailleurs, le mari de Philippa est mort d’une overdose. Mais quand cette dernière retrouve le corps d’une de ses élèves de treize ans décédée d’une overdose, elle décide de régler le problème. Philippa dépose une bombe dans le Bureau de l’homme en question et appelle les carabiniers afin de répondre de son acte, mais la bombe manque se cible et Philippa tue un père et ses deux filles, plus la femme de ménage. Interrogée par la police qui croit qu’elle fait partie d’une organisation terroriste, Philippa essaie d’expliquer son geste en vain et seul Filippo, un jeune carabinier, l’entend et en tombe amoureux. Dès lors, le jeune homme va aider la jeune femme.

Bijou d’écriture, bijou de mise en scène, bijou de pudeur, et bijou d’interprétation, « Heaven » fait partie de ces films qui ont la possibilité de traverser les années sans jamais perdre de leur magnificence.

Avec ce film, Tom Tykwer nous offre une leçon de cinéma à tous les niveaux. Même s’il a retouché le scénario, il faut toutefois savoir que la trame principale de ce film a été écrite par l’immense Krzysztof Kieślowski, ce qui est très loin d’être négligeable. »Heaven« , c’est une intrigue dure et bouleversante. « Heaven« , c’est l’histoire d’une femme ordinaire qui par rejet, va commettre un attentat. « Heaven« , c’est l’histoire tragique et fatale d’une descente en enfer. Regret, remord, vengeance et nécessité ne font qu’un au travers du personnage de Philippa. On est transporté par le personnage, incarné par une Cate Blanchett dans l’un de ses plus grands rôles. On est bouleversé, pris et tenu par les silences du personnage, par les yeux de Cate Blanchett. On comprend parfaitement ses motivations, même si on ne les accepte pas. Tom Tykwer travaille beaucoup les interrogatoires, instaure des drames à l’intérieur des drames qui abordent la corruption policière par exemple.

Avec « Heaven« , Tom Tykwer réalise un thriller singulier et particulier. Un thriller insistant et en même temps silencieux. Un thriller qui laisse monter sa tension naturellement, au grès de la fatalité de son intrigue.

« Heaven« , c’est aussi une histoire d’amour tragiquement magnifique. C’est l’histoire inexplicable d’un coup de foudre. C’est l’histoire de regards, d’une interrogation, de quelque chose d’incontrôlable, d’une fatalité. Quand on suit « Heaven« , il y a un sentiment de fatalité qui se dégage des images et du parcours de ses personnages, un peu comme si tout avait été mis en œuvre pour que cela se finisse ainsi. D’ailleurs, comment cela aurait-il pu finir autrement ? « Heaven« , c’est un final métaphorique magnifique qui conclut toute en beauté le film de Tom Tykwer.

« Heaven« , c’est Giovanni Ribisi comme on ne l’avait jamais vu et comme on ne l’a plus jamais revu. Immense acteur bien souvent relayé à des rôles de seconds couteaux, ici Ribisi est tout simplement incroyable. Magnifique, énigmatique, charismatique, Tom Tykwer l’a filmé comme il devrait être toujours filmé. Tout comme Cate Blanchett, c’est dans ses silences et ses regards qu’elle est la plus puissante. Et ces deux amants impossibles sont tout simplement sublimes ensemble.

Enfin, « Heaven« , c’est la virtuosité visuelle de Tom Tykwer qui nous offre un film aussi singulier qu’il est incroyablement mis en scène. Parcouru de scènes et de séquences toutes plus belles les unes que les autres, on est là aussi pris et tenu par le film. Il y a quelque chose d’immense dans ce film et de très intime en même temps. Tom Tykwer est capable de filmer de manière incroyable, démesurée et large l’Italie, ses plaines, ses vallées, ses villes et ses fermes, tout en gardant beaucoup de proximité, créant une intimité quand le film suit de près ses personnages. Tom Tykwer est un virtuose de l’image et avec ce film, il le démontre encore une fois.

« Heaven » est donc un film magnifique et bouleversant. C’est un film qui fascine de par ses regards, ses silences, et l’intimité de ses personnages. « Heaven« , c’est l’un des films « internationaux » de Tom Tykwer qui reste étrangement l’un des moins connus, alors qu’il est clairement son meilleur. Avec ce film, Tom Tykwer évite les pièges de la mièvre romance, et nous entraîne dans une histoire sombre, lourde et en même temps généreuse en émotions et poésie.

Note : 20/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net