Lavisqteam

Le Cri du Cannivore 2017 – Prologue

Le soleil est lourd, le ciel est bleu (enfin hier il l’était, aujourd’hui c’est un peu dégueulasse), les mouettes rient, les fans crient, les pingouins montent les marches, et tout ce que le cinéma mondial fait de producteurs, acteurs, réalisateurs, cinéphiles, se retrouvent sur la Croisette et dans les allées du Palais des Festivals.

Hé oui, vous êtes à Cannes !

Le festival le plus célèbre du monde, qui fête ses 70 ans cette année, a démarré hier avec les Fantômes d’Ismaël en film d’ouverture.

Étant donné que je n’ai pas de déguisement adéquat et que pour avoir des invitations, on a intérêt à se lever tôt ou connaître intimement Thierry Frémaux, je n’aurai pas grand-chose à vous raconter aujourd’hui, mais j’ai pu récupérer mon accréditation Plèbe (enfin Presse jaune, mais dans la hiérarchie des badges, c’est pareil), prendre le pouls du festival, et me préparer à une semaine intense (oui, je ne pourrais pas rester toute la quinzaine, le travail m’attend).

Au programme cette année, toujours la Compétition officielle, le hors-compétition et les séances spéciales, Cannes Classics, Un Certain Regard, la Quinzaine des réalisateurs, la Semaine de la Critique, l’ACID, le Cinéma de la Plage et bien sûr le Marché du film.

Ça fait beaucoup.

Pêle-mêle on y verra le nouveau Todd Haynes (Velvet Goldmine, I’m not there), le nouveau Takashi Miike, le nouveau Bong-Jun Ho, le nouveau Barbet Schröder, le nouveau John Cameron Mitchell (Shortbus, Rabbit Hole), le nouveau Kiyoshi Kurosawa (alors que son Secret de la chambre noire n’est sorti en France qu’il y a quelques mois), le premier film live du réalisateur de Madagascar, le nouveau film de Sean Baker qui avait impressionné tout le monde il y a deux ans avec l’énergique Tangerine, l’adaptation du Zombillenium d’Arthur de Pins, mais aussi du thriller coréen, du classique avec Impitoyable présenté par Clint Eastwood lui-même, le Salaire de la peur de Clouzot, une plâtrée de films de genre qui donnent envie au marché (It Comes at night, Shockwave avec Andy Lau, Hostile du post apo français) et même un concert de M sur la plage.

Que demande le peuple.

Aujourd’hui c’est le début des compets avec entre autres Wonderstruck de Todd Haynes en Sélection officielle, le Barbara de Mathieu Amalric en ouverture d’un Certain Regard, mais aussi Sea Sorrow, le premier film de Vanessa Redgrave réalisatrice, et Blade of the Immortal la nouvelle folie de Miike en Séances spéciales.

Quant à moi, je vais essayer de me concentrer sur le Marché et me faufiler aux séances d’It Comes at night, A day un film de boucle temporelle coréen, et le thriller hong-kongais Shockwave avec Andy Lau, avant de me diriger vers le Théâtre Lumière pour le Miike (si j’arrive à rentrer)

Wish me luck !

Et on vous laisse avec la bande-annonce des fantômes d’Ismaël qui sort aujourd’hui même en France.

Image de prévisualisation YouTube

Par Corvis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net