octobre 24, 2020

Mad Ciné Club Saison 2013 Soirée Nanars et Nibards

944564_531979970180972_707188223_n

Soirée NANARS/NIBARDS

 

Nous sommes le jeudi 30 mai et voici que débarquent les NANARS ! Pour une nouvelle soirée leurs étant consacrée après un peu plus d’un an d’absence et celle du 12 mai 2012 où nous était présentés deux films inoubliables :

–          « The last dragon » : Michael Schultz, USA, 1985, VF, 1h49 comédie-funky-BruceLee-Blaxploitationnée-nanarde avec : Taimak et la superbe Vanity

Et un 2 en 1 (deux films utilisés pour n’en faire qu’un) de l’inénarrable Sir Godfrey-Ho, avec Paulo Tocha (Paco dans « Bloodsport ») alias Bruce Stallion le mélange rêvé (??) de Bruce Lee et Sly :

–          « Clash of the Ninjas » (ou « Clash Commando »), USA, 1986, VF, 1h30

Au programme de cette nouvelle soirée (et avant dernière de la saison) proposée par le MAD CINE CLUB, toujours au Cinéma Star St-Exupéry à Strasbourg :

– 20 H : « Commisaire X : halte au LSD »

Rudolf Zehetgruber, 1967, 1h33, VF, Italie-France-Allemagne

– 22 H : « Les cheeries font des ravages »

Paul Glicker, 1973, 1h24, VF, USA (interdit en salles aux moins de 16 ans)

 

Comme à l’accoutumée les spectateurs se rejoignent dans la salle, certains restent dehors en attendant l’arrivée de la team à l’origine de la programmation, pour discuter entre cinéphiles passionnés, nanardeurs patentés, ou simples curieux de passage à l’esprit très ouvert. Toujours dans une ambiance des plus sympathiques, c’est toute une atmosphère qui se dégage alors autour du Cinéma.

L’heure venue, les festivités peuvent débuter et on peut dire que le NANAR ça marche bien, la salle est quasi-pleine.

Le premier film démarre après une présentation par une Cheerleaders entres autres (ben ouais le deuxième film tourne autour de ce thème ! Osez-vous aussi venir costumés !). Et voici la salle plongée dans le noir devant un trip sous LSD … !

Comm Affiche

Sacré film que ce « Comissaire X : halte au LSD » où nous suivons les aventures rocambolesques d’un agent secret, ersatz de James Bond voir du OSS 117 période 60’s au cinoche. Une enquête pour retrouver une fille kidnappée, à Istanbul, à laquelle se rajoute un complot international à base de LSD … Baston homérique digne des meilleurs castagnes de bar, poursuite en moto déjantée, poursuite encore mais sous forme de course de bobsleigh à base de TOBOGGAN ‘naturel’ et sans le matériel, dialogues et montage surréalistes, personnages loufoques (un amoureux des animaux pas piqué des hannetons par exemple), bref un FESTIVAL mémorable dont les séquences musicales viennent de surcroît amplifier l’objet ! Indispensable !

Kommissar X 00

Kommissar X 01

Image de prévisualisation YouTube

Une pause d’une bonne demi-heure intervient après ce régal, quelques-uns s’en vont mais la plupart vont rester pour contempler du Nibards, petit réapprovisionnement boisson et plongeons nous dans les décolletées et plus si affinités ! Voici les ‘cheeries’ tadam !

Affiche The Cheerleaders

Film de Sexploitation connu sous le titre « The Cheerleaders » (les autres titres français sont : « A nous les jolies majorettes » ou « Les majorettes ont chaud aux pieds ») il narre l’histoire d’une jeune fille voulant à tout prix intégrer les pom-pom girls. Et le fil conducteur du film sera : va-t-elle se faire dévirginiser ou non ? Le suspense est terrrrrible. Nichons par-ci, poitrine par là, ça saute et gesticule, mais surtout des situations plus drôles les unes que les autres s’enchaînent afin de montrer le plus généreusement possible le corps de ces jolies nénettes : scène de douche incroyable où la gentille petite se retrouve seule avec une équipe de foot US avide de goûter sa chair, ou encore une séquence où les ‘cheeries’ vont coucher avec les footeux afin de les vider de toute énergie pour qu’ils soient complètement K.O. le lendemain lors de la grande finale, donnant un formidable match hilarant où nous verrons surtout des gens rampés ! Il est bon à savoir aussi, comme ils nous l’ont dit lors de la présentation, qu’une vraie équipe de foot US à participer au tournage et que pour être motiver (pour la scène des douches principalement comme ils devaient tourner nus) ces coquins sont venus bourrés et ont donc été filmés dans l’état !

002485ab_medium

Ah non c’est déjà fini ?? On en veut encore ! Personnellement j’en ai tellement ri de ce double programme que ma mâchoire s’en souvient ! A peine rentré, votre serviteur a d’ailleurs passé commande du « Commissaire X : halte au LSD », c’est important comme film tout de même.

En résumé une soirée à nouveau géniale avec du monde car le Nanar attise les curiosités et les passions.

4621026_l2

Image de prévisualisation YouTube

En sortant on se dit au revoir et à la prochaine avec grande hâte, c’est à dire le 18 juin ou là il ne faut en aucun cas être absent, aucun motifs acceptés CAR sera diffusé un seul film cette fois-ci MAIS un monument:

« Le convoi de la peur » (« Sorcerer », 1978) un chef d’oeuvre de William Friedkin (remake, assez différent cependant, du déjà grandiose « Salaire de la peur » d’Henri-Georges Clouzot, 1953), dans une copie originale 35 mm proposant le montage US approuvé par le réalisateur (à laquelle la France eu le droit lors de la sortie du film) et certainement la dernière fois qu’il sera possible de la voir en l’état puisque celui-ci va être restaurée (avec des scènes inédites ?) puis présentée en avant-première au festival de la Mostra du cinéma de Venise fin août – début septembre.

En conséquence rendez-vous le 18 juin à 20h au ciné Star St-Exupéry de Strasbourg pour un très grand moment de Cinéma !

The Cheerleaders

Pour ceux qui souhaitent approfondir le sujet :

 

« Commissaire X : halte au LSD » fait partie d’une saga, la saga des « Kommissar X » issue d’un ‘dime novel’ (roman à deux sous, un dime étant une pièce de 10cts) de Bert F. Island, disponible en dvd zone 2, allemand et anglais :

1 « Kommissar X – Jagt auf unbekannt »  (« Le commissaire X traque les chiens verts »), 1965, Gianfranco Parolini

2 « Kommissar X – Drei gelbe Katzen » (« Chasse à l’homme à Ceylan »), 1966, Rudolf Zehetgruber

3 « Kommissar X – In den klauen goldenen drachen » (« Commissaire X dans les griffes du dragon d’or »), 1966, Gianfranco Parolini

4 « Kommissar X – Dreï grüne hunde » (« Commissaire X halte au LSD »), 1967, Rudolf Zehetgruber

5 « Kommissar X – Drei blaue panther », 1968, Gianfranco Parolini

6 « Kommissar X – Drei goldene schlangen » (« Commissaire X et les 3 serpents d’or »), 1969, Robert Mauri

7 « Kommissar X – Jagt die roten Tiger », 1971, Harald Reinl.

 

De même les « Cheeries font des ravages » ont au moins deux suites :

– “The Swinging Cheerleaders”, 1974, Jack Hill

– “Revenge of the Cheerleaders« , 1976, Richard Lerner

La trilogie est disponible en coffret « The Cheerleaders collection » zone 1 et vo.

 

A bientôt et bon visionnage si vous vous les procurez.

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.