octobre 24, 2020

Gold

De : Stephen Gaghan

Avec Matthew McConaughey, Bryce Dallas Howard, Edgar Ramirez, Corey Stoll

Année: 2017

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame, Aventure, Thriller

Résumé:

Kenny Wells a grandi dans le milieu des chercheurs d’or. Tout comme son père, il n’a pas peur de gravir des montagnes et de creuser le sol pour faire fortune. Mais dans un monde où le simple jeu du hasard peut faire la différence entre un milliardaire et un loser absolu, on ne peut pas dire que la chance ait souri à Kenny. Pourtant, l’homme incarne l’esprit d’entrepreneur par excellence et la foi inébranlable dans la capacité à surmonter tous les obstacles.

Il vend donc le peu qu’il lui reste et part à l’autre bout de la planète : en Indonésie. Il a la conviction qu’il va trouver de l’or dans l’une des jungles les plus denses et les plus terrifiantes du monde : Bornéo. Après s’être associé avec le légendaire géologue Mike Acosta, ils vont devoir affronter ensemble la nature, les institutions financières de Wall Street et les pires complots…

Avis :

Ce film s’inspire de la réelle histoire de la mine d’or de Bre-X Busang qui a eu lieu dans les années 90. Cette histoire est un scandale financier peu original et qui nous paraît même banal aujourd’hui tant ce milieu regorge de coups fourrés en tout genre et de requins prêts à tout pour l’appât du gain. Les films inspirés d’histoire vraie, et notamment sur ces thèmes, se multiplient à vue d’œil ! Sont-ils là pour nous rappeler nos erreurs passées, pour critiquer un système capitaliste peu porté sur l’humain ou simplement réalisés par manque d’ambition et de réalisation manifeste ?

Gold fait penser à des films comme Le loup de Wall Street ou The Big Short qui cherchent à nous expliquer un évènement marquant survenu en Amérique ou à nous présenter des personnalités ravageuses, vivant dans un milieu malsain au possible, et se perdant en chemin. Ces films donneurs de leçons restent intrigants et intéressent justement pour ce rapport à la réalité. Et pourtant …

Quand on se renseigne, on se rend compte que le film ne suit même pas l’histoire ni les dates fatidiques de l’affaire réelle. Certaines choses sont exagérées ou mises au second plan pour nous faire ressentir les valeurs, les échecs et les pérégrinations des personnages principaux. Le scénario du film est ainsi plus intéressant et plus étonnant que celui de la véritable histoire. Et heureusement car l’ennui est palpable, surtout au début, avec des scènes longues et peu originales qui font qu’on ne s’attache pas tellement aux héros du film. On a la sensation que la personnalité de Kenny Wells a été vue et revue par le grand écran un million de fois. En effet, cet homme cherche à tout prix à ressembler à son père et à devenir aussi doué, riche et aimé que lui. Il travaille énormément, explorant le moindre endroit susceptible de fournir des minerais à son entreprise et à son pays. Mais, si la personnalité du héros principal semble peu étonnante, ce qui permet de nous accrocher au personnage et de l’aimer au final, est le jeu époustouflant de l’acteur Matthew McConaughey qui, pour ce faire, a pris du poids, porté un faux crâne atteint de calvitie ainsi que des fausses dents. L’acteur est loin de l’image du playboy qu’il donne habituellement et on a même du mal à le reconnaître. Il ressemble à un homme alcoolique, au ventre rebondi et qu’il ne cache pas. Son jeu est incroyable de véracité et fascine complètement. Il fait passer toutes sortes d’émotions avec une facilité déconcertante et donne une force insoupçonnée au film.

Le second acteur principal, Édgar Ramírez, jouant le rôle de Mike Acosta, un géologue de talent qui trouvera une mine d’or en Indonésie et qui fera la fortune et la gloire de Kenny, est aussi captivant. Ces deux personnages forment un duo ravageur et portent cette histoire du début à la fin.

L’actrice Bryce Dallas Howard qui joue Kay, l’amante de Kenny, apporte de la fraîcheur au film, des moments simples mais pourtant indissociables de ce genre d’histoire, ainsi que des moments touchants et pleins de sensibilité. Elle nous permet aussi de mieux discerner les mauvais côtés de Kenny, son amour pour la gloire et son égocentrisme avéré. Le milieu du business et de toute cette société portée sur les avantages est bien reconstitué dans le film et contraste avec le caractère simple et enjoué de la jeune femme, qui reste le personnage vers qui on se sent le plus proche.

Le film n’explique pas tous les détails de l’affaire, en termes politique, juridique et commercial, et manque parfois d’explications pour nous immerger complètement. De plus, les images de l’Indonésie partagent : les paysages sont magnifiques mais les plans sont rapides et ne laissent pas le temps au spectateur d’admirer les couleurs paradisiaques de la jungle de Bornéo. Le rythme des scènes et des plans est très différent selon les parties du film, ce qui peut gêner son visionnage. La première partie prend du temps à se monter alors que la seconde partie est rapide et amène à un coup de théâtre tout simplement inattendu qui fait que ce film reste à tout point correct et agréable à regarder.

La fin laisse un peu à désirer même si elle est tout aussi imprévue que ce qui la précède, tant elle questionne sur l’avenir des personnages. Elle reste tout de même satisfaisante et laisse rêveur le temps que le générique de fin s’installe.

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Lildrille

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Une réflexion sur « Gold »

  1. Moi c’est augustin, chercheur dans la gouvernance minière. Cette histoire m’ai vraiment intéressée et j’aimerais voir le film tout entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.