Oblivion

original_640143

De : Joseph Kosinski

Avec : Tom Cruise, Olga Kurylenko, Morgan Freeman, Andrea Riseborough

Année : 2013

Pays : Etats-Unis

Genre : Science-fiction post-apocalyptique

Scénario : Joseph Kosinski, William Monahan, Karl Kajdusek, Michael Arndt

Résumé :

En 2077, la race humaine sort victorieuse d’une invasion extra-terrestre. Le conflit fut d’une telle violence que la Terre est devenue complétement inhabitable. Les rescapés humains sont envoyés dans une colonie spatiale près de Saturne pendant que d’immenses machines exploitent ce qu’il reste des ressources de la Terre pour approvisionner la colonie en énergie. Jack Harper lui, reste sur Terre. Il répare les drones qui supervisent les opérations et les défendent contre les attaques des quelques Chacals (envahisseurs) qui restent sur terre. Un vaisseau s’écrase un beau jour dans son secteur et Jack va très bientôt remettre en question tout ce qu’il croyait être vrai…

Avis :

Même si l’on n’est pas fan de Tom Cruise, il faut reconnaître qu’il sait choisir ses projets de science-fiction. Après le monumental « Minority Report » et l’excellent « La guerre des mondes », le voici dans un nouveau projet futuriste : Oblivion. Comme on dit, jamais deux sans trois. Mais ici ce n’est plus Steven Spielberg aux manettes mais Joseph Kosinski, réalisateur du migraineux « Tron : L’héritage » ; autant dire que j’étais sceptique quand j’ai appris la nouvelle. Mais la bande annonce m’avait fait changer d’avis et, adorant les films post-apocalyptiques, j’étais très enthousiaste. Embarquons sur notre belle planète Terre à nouveau dévastée pour découvrir de quoi il en retourne.

67581

Techniquement en tout cas, le film remplit haut la main son cahier de charges. On est époustouflé par les effets visuels vraiment très bien torchés, l’animation du vaisseau de Jack et des drones est vraiment spectaculaire, la maison haut perchée du tandem Cruise/ Riseborough, tous ces effets sont vraiment convaincants.  Mais la vraie star du film est le décor. Les décors d’une terre dévastée par une terrible et violente guerre sont bluffants de réalisme. Un grandiose spectacle crépusculaire, vestige de notre civilisation dont Jack essaie, tant bien que mal, d’en conserver quelques éléments.

Tom Cruise est excellent dans ce rôle qui lui va comme un gant. Je ne suis franchement pas un grand admirateur de ce type, mais il faut reconnaître un talent évident dans ce genre de film. Morgan Freeman, omniprésent ces derniers temps (4 films en 2013) est, comme d’habitude, très bon. Le casting féminin composé d’Andrea Riseborough et d’Olga Kurylenko (merci a elle de ne pas avoir gardé son imprononçable nom de naissance) jouent, elles aussi très justes. La superbe bande sonore est l’œuvre de l’excellent groupe français M83.

L’intrigue qui semblait palpitante au début s’essouffle tout à coup pour devenir très banale vers le milieu du film. Dommage car on avait l’impression de vraiment tenir quelque chose, le scénar convenait peut-être plus à un épisode de série télé qu’à un long métrage. La fin est ultra prévisible, tout comme certains des nombreux rebondissements que nous offre l’histoire.

L’action met également très (trop) longtemps à se mettre en place si bien que l’on s’ennuie sec par moment. Le film aurait, selon moi, gagné à être coupé de quelques passages totalement superflus. On a parfois l’impression d’assister à un documentaire sans parole sur la fin du monde, c’est très beau, mais on baille dans nos fauteuils. Heureusement, tout commence vraiment à bouger à partir du moment où Jack franchi la fameuse « zone contaminée ». Mais une fois cette zone franchie, on comprend tout, et on devine la fin qui est, certes très bien fichue, mais totalement dénuée de suspense.

li-oblivion-freeman-waldau-cp-04293048

Mais de cette péloche, retenons les bonnes intentions. Ce film reste un très bon divertissement, avec des paysages apocalyptiques éblouissants, une histoire intelligente à défaut d’être réellement originale, de très bons effets visuels. Quelques longueurs et quelques paresses scénaristiques gâchent quelque peu le résultat final, et c’est bien dommage. «Oblivion » n’est pas passé loin d’être un chef d’œuvre mais reste un très bon film de science-fiction à découvrir, ne serait-ce que pour ces somptueux décors crépusculaires.

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Trasher

ServalNote de Serval: 08/20

cobra-original-1-290x290Note de Casey Slyback: 14/20

AqMENote d’AqME: 10/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net