American Gangster

De : Ridley Scott

Avec Russell Crowe, Denzel Washington, Josh Brolin, Chiwetel Ejiofor

Année: 2007

Pays: Etats-Unis, Angleterre

Genre: Policier

Résumé:

Début des années 1970, New York. Frank Lucas a vécu pendant vingt ans dans l’ombre du Parrain noir de Harlem, Bumpy Johnson, qui en fait son garde du corps et confident. Lorsque son patron succombe à une crise cardiaque, Lucas assure discrètement la relève et ne tarde pas à révéler son leadership, son sens aigu des affaires et son extrême prudence, en prenant pour auxiliaires ses frères et cousins et en gardant un profil bas. Inconnu de la police comme des hautes instances de la Cosa Nostra, Lucas organise avec la complicité d’officiers basés au Vietnam un véritable pont aérien et importe ainsi par avions entiers des centaines de kilos d’héroïne pure, qu’il revend à bas prix dans les rues de New York.
Tandis que Lucas amasse ainsi, en toute discrétion, une fortune colossale, l’inspecteur Roberts du NYPD enquête patiemment sur l’origine et le fonctionnement de ce marché parallèle d’un genre inédit, et finit par soupçonner l’insaisissable Frank Lucas. Une étrange partie de cache-cache commence alors entre ces deux solitaires perfectionnistes dont les destins seront bientôt inextricablement mêlés…

Avis:

Alors que Tony Scott voit une belle et fructueuse collaboration avec Denzel Washington, (en tout, ils feront cinq films ensemble) « American Gangster » est pour l’instant la seule et unique collaboration entre le grand frère Scott et l’acteur.

A contrario, « American Gangster » se pose comme la troisième collaboration entre Ridley Scott et celui qui sera son acteur fétiche des années 2000, Russell Crowe. Une troisième collaboration, qui est aussi la deuxième de cette année 2007, puisque « American Gangster » arrive dix mois après la petite comédie provençale de Ridley Scott, « Une grande année« .

Donc après une petite pause dans le sud de la France, Ridley Scott revient aux choses sérieuses avec « American Gangster » qui demeure aujourd’hui son dernier grand film. Biopic old school, ce deuxième cru 2007 se trouve être bien supérieur à cette « … grande année« . Et même si le schéma d’ »American Gangster » est assez basique, Ridley Scott nous offre un film qui a une classe folle, qui tient une histoire passionnante qui s’étale sur presque trois heures et qui en prime, fait se confronter deux immenses acteurs pour notre plus grand plaisir. Bref, un grand film de gangsters et de flic !

Au début des années 70, une nouvelle drogue appelée « Blue Magic » fait son apparition dans les rues de New-York. Sa particularité, cette cocaïne est bien plus pure que les autres et étrangement, elle se trouve être aussi moins chère que la concurrence. Cette drogue est importée d’Asie et plus précisément du Viêtnam, par un dénommé Frank Lucas, un homme formé à l’ancienne.

C’est à ce moment-là que l’inspecteur Richie Roberts est contacté par ses supérieurs pour diriger une équipe de flics qui aura pour but de faire tomber les très gros fournisseurs. L’inspecteur Roberts va donc enquêter sur cette nouvelle cocaïne. Mais l’enquête va être complexe, car Frank Lucas est un homme qui prône la simplicité et surtout la discrétion.

Le bon film de gangsters au cours des années 2000 est une denrée qui s’est faite plutôt rare. Si le genre est prolifique au cours de cette décennie, la plupart des films vont être anecdotiques, quand ils ne seront pas mauvais. Et de ces dernières années, on retiendra surtout des films comme « Les sentiers de la perdition » de Sam Mendes, « Les infiltrés » de Martin Scorsese, « Snatch » de Guy Ritchie, « La nuit nous appartient » de James Gray, ou encore « Layer Cake » de Matthew Vaughn et « Little New-York » de James De Monaco. C’est donc avec plaisir qu’on ajoute à cette petite liste un titre de Ridley Scott, car « American Gangster » mérite une place de choix.

« American Gangster » raconte donc la montée en flèche et la chute de Frank Lucas dans les années 70. Autant le dire d’emblée, le film de Ridley Scott est presque couru d’avance et le déroulement de son scénario n’apportera pas vraiment de surprises. Scott fait simple, mais c’est diablement efficace et ça a de la gueule.

Plongée dans l’ambiance des années 70, « American Gangster » est le portrait d’une Amérique à la dérive qui perd peu à peu ses repères. Si l’intrigue est basique, elle n’en est pas moins passionnante et cela pour plusieurs raisons.

La première, c’est pour le portait fascinant de son gangster et l’interprétation géniale de Denzel Washington, qui est bien loin de ses rôles de bon samaritain habituels. Ridley Scott nous offre un personnage tout en nuance, capable d’une extrême violence, tout en étant un homme simple et surtout discret. Oubliez le portrait habituel et bling-bling des gangsters.

Ensuite, « American Gangster » captive et passionne par son ambiance (à noter l’énorme travail sur les décors et les costumes sublimes du film )et le portrait de cette Amérique à la dérive. Ridley Scott tient-là un scénario riche en détails, qui fait oublier la minceur de son fil rouge. « American Gangster » aborde aussi bien la guerre du Viêtnam que la corruption policière ou encore le racisme et les préjugés. Tous ces éléments étoffent et approfondissent grandement « American Gangster » et le rendent totalement captivant.

La mise en scène de Ridley Scott est aussi le bel atout de ce film. Très classe et très classique à la fois, Ridley Scott fait s’entrecroiser les deux parcours de ces hommes qui montent les échelons chacun de leur côté.

« American Gangster« , c’est un rythme excellent qui fait passer le film par plusieurs genres (drame, film policier, film de gangsters) et plusieurs sentiments, on pourra même être ému par le final.

Excellent, sachant où aller, Ridley Scott ne tombe dans le film d’action cliché. Il évite de trop en faire, et laisse son histoire prendre peu à peu, tout en évitant aussi de rendre son film trop fictif. En somme, Ridley Scott trouve le juste-milieu pour nous tenir en permanence jusqu’à la fin de son film.

Enfin, « American Gangster« , c’est la confrontation dans le plus grand respect de deux immenses acteurs qui trouvent là des rôles faits pour eux. Denzel Washington est génial de bout en bout et très loin des caricatures du mafieux de base. Le rôle de Frank Lucas est même l’un de ses derniers très grands rôles. En face de lui, on trouve un Russell Crowe excellentissime dans le rôle de ce flic un peu cool et très impliqué dans son envie de justice. Idem, l’acteur évite les clichés du genre. Alors qu’ils vont que peu se croiser à l’écran, Ridley Scott arrive à nous offrir un face-à-face incroyable pendant tout le film. Chaque scène ou chaque étape de leur parcours renvoie à cette dualité.

Comme on s’en doute, « American Gangster« , c’est un casting de luxe de chaque côté des camps. Mais au milieu d’acteurs tous impeccables ressort Ruby Dee, qui incarne de façon incroyable, la mère de Denzel Washington. L’actrice est bluffante, merveilleuse, émouvante et drôle et elle mérite bien sa nomination aux Oscars.

« American Gangster » est donc un film et un cinéma de grande classe. Avec ces deux histoires qui vont se rejoindre, Ridley Scott nous offre un film passionnant et riche. Un film qui sait faire simple, qui sait éviter les clichés du genre, tout en restant d’une efficacité absolue.

Bref, si depuis Ridley Scott a su offrir du bon cinéma et du bon divertissement (je pense à « Seul sur Mars » ou « Prometheus » que beaucoup détestent et que personnellement) « American Gangster » reste son dernier grand film !

Note : 17,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net