Final Crusade – Forged With Metal

Avis :

Le métal, comme tout autre style de musique, est un langage universel que tout un chacun peut comprendre. C’est d’ailleurs pour cela que l’on retrouve ce style dans n’importe quelle partie du monde, du plus petit pays à celui qui a connu des guerres et des interdits à cause de religions prohibitives. Bien entendu, les inspirations sont différentes, les ressentis aussi, et la culture d’un pays peut permettre à certains groupes de se différencier du reste, comme Aeternam avec ses origines marocaines ou encore Myrath et ses sonorités arabisantes. Final Crusade n’a pas tellement la chance d’avoir un foyer culturel qui se démarque du reste, puisque la Suisse fait partie du vieux continent et n’a pas vocation à sortir du moule européen ou américain si répandu. Sauf bien entendu s’ils jouent avec du gruyère ou du chocolat, mais ce n’est pas le cas. Originaire de Suisse donc, Forged with Metal est le tout premier album de ce jeune groupe qui officie dans un Heavy/Power Metal ultra référentiel. Le groupe n’hésite d’ailleurs pas à dire ses références en citant en vrac Helloween, Iron Maiden ou encore Judas Priest. De gros mastodontes du genre donc et des techniques pas si faciles à reproduire. Et pourtant.

Avec ce premier skeud, le groupe montre une technicité absolument irréprochable et une rythmique digne des plus grands groupes. Battelfield entame donc les hostilités et il s’agit d’un morceau assez long, puissant et qui n’hésite pas à faire parler les guitares lors d’un solo dantesque. Au niveau du chant, on retrouve quelque chose de clair et de propre, mais qui n’hésite pas à partir vers des cris aigus, si chers au genre. Alors bien évidemment, on pourrait reprocher au groupe de faire dans la redite et de copier un peu ses aînés, mais c’est complètement faux. Le groupe trouve son identité dans des morceaux parfois plus nerveux et plus vifs, comme sur Dust on Your Grave, qui résonne plus comme un titre hard FM avec son intro de gratte sympathique qui fait immédiatement hocher la tête et son refrain entêtant que l’on se surprendra à chanter. On peut aussi citer Six in Line, qui s’éloigne volontairement de la thématique médiéval pour proposer quelque chose de plus récent, avec bruits de moteur à l’appui. Alors il est très difficile de se démarquer dans ce genre de musique, mais les musiciens sont très bons et chaque morceau a une marque bien défini de façon à ce que l’on ne s’ennuie pas. On alterne donc entre le Heavy, le Power et parfois le Hard pour une palette complète et très intéressante.

Mais ce qui frappe en premier dans cet album, c’est la qualité de production. Premier album, première grosse claque tant la qualité sonore est impressionnante, au même niveau que les plus grands groupes du genre. A cela, il faut associer quelques morceaux immédiatement reconnaissables comme The Enlightening Judge et sa vitesse d’exécution ou encore Destiny qui est un gros morceau bien Power et qui fait de suite headbanger. La production est de qualité car tous les solos sont très marqués et il n’y a aucun problème de sons, ce qui est vraiment une force pour cet album. Enfin, difficile aussi de passer à côté de The Awakening of the Spirit et son introduction si scandée à grands coups de basse puis de riffs rageurs. Le morceau est très prenant et montre encore une fois toute la maestria artistique du groupe. Néanmoins, on peut faire un reproche au groupe qui est inhérent à cet album, c’est le faible nombre de pistes et la faible durée de l’album pour une musique de ce style. Huit titres, même s’ils sont tous excellents, c’est un poil faiblard et c’est tellement bien que l’on en reprendrait bien un peu plus. Et puis, le groupe n’arrive pas à dépasser les 40 minutes d’écoute, alors que normalement, ce genre de musique dépasse allègrement l’heure. Scorie de premier album, ce n’est pas bien grave, mais en prenant un peu plus son temps, il est fort à parier que le groupe aurait pu fournir une pièce ou deux de plus et l’ensemble aurait gagné en cohérence.

Au final, Forged With Metal, le premier album de Final Crusade, est plutôt une très bonne surprise. Mélangeant Heavy, Power et parfois Hard, le groupe assure dans chacune de ses prestations et il est dommage que la formation ne soit pas plus connue, car elle le mérite amplement. Un premier album réussi donc, qui étonne par sa qualité de production mais surtout par la qualité d’interprétation avec une technique incroyable et un chant maîtrisé presque parfait. Il est juste dommage que l’album ne soit pas plus long.

  1. Battlefield
  2. Forged With Metal
  3. The Enlightening Judge
  4. Six in Line
  5. Shadow in the Night
  6. Dust on Your Grave
  7. Destiny
  8. Awakening of the Spirit

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net