Hellfest 2017 – Extreme Music for Extreme People

Ahhhh, le Hellfest

Pour le connaisseur, rien que le nom est déjà une promesse en soi.

Troisième plus gros festival de musique français derrière Les Vieilles Charrues et Solidays au dernier recensement, son aura si particulière a tellement rayonné dans l’Hexagone qu’aujourd’hui même les non-métalleux connaissent l’événement de près ou de loin.

Il faut dire qu’entre les têtes d’affiche de l’autre monde (le festival a vu passé ces dix dernières années des groupes commes Iron Maiden, Motorhead, Black Sabbat, Judas Priest, Rob Zombie, Marylin Manson, KISS ou encore Rammstein l’année dernière), la dévotion et la bonne humeur communicative de la communauté, et les buzz hilarants provoqués par les esprits étroits et les bigots de tous bords, Boutin et Civitas en tête (pendant des années le curé de Clisson a même tenu à enterrer des hosties sur le site qui accueillait le festival, on aimerait bien savoir s’il le fait encore), impossible de passer à côté du Hellfest.

Car oui, forcément, on trouvera toujours des énergumènes au balai profondément planté là où le soleil ne brille jamais pour taxer le festival de « violent et satanique » et chercher à l’interdire par tous les moyens. Heureusement, d’autres soutiens de haute volée sont venus prêter main forte au Hellfest, notamment Frédéric Mitterrand lui-même, et surtout le regretté Patrick Roy, à jamais LE Député Métal qui défendit le festival jusqu’à l’Assemblée Nationale.

Bref, le Hellfest se porte bien, merci, les clissonnais sont ravis et acceptent de bonne grâce les quelques jours de bruit, les groupes de légendes se succèdent et la fréquentation est exponentielle. De 22.000 personnes en trois jours lors de la première édition en 2006, on est passé à presque 160.000 l’année dernière, et cette année, une fois de plus, le festival a affiché complet avant même d’avoir annoncé un seul groupe.

Le Hellfest, comme son nom l’indique, c’est une fête d’enfer, un grand rassemblement mondial de gens qui aiment la musique, c’est une colonie de vacances, un parc d’attraction (ce qui, avec la fréquentation toujours plus dense, a le don de faire grincer quelques dents peu enthousiasmées -oui, les dents peuvent être enthousiasmées- de voir une grande roue et un Metal Corner aux allures de Disney Village au sein du festival, mais il y a un peu de pinaillage là-dedans).

Le Hellfest c’est 150 000 personnes et un camping aux allures de champ de bataille viking ou l’apéro est servi à toute heure du jour et de la nuit, c’est un site gigantesque de 6 scènes (pour autant de styles de métal différents, avec les Mainstage pour les groupes grand public, heavy metal et alternatif, The Temple pour le Black Metal, The Altar pour le Death, The Valley pour le Doom et le stoner et The Warzone pour le punk hardcore) qui verra défiler plus de 150 groupes en trois jours, parmi lesquels cette année Deep Purple, Aerosmith, Linkin Park, Slayer, Trust, Rob Zombie, Ministry, Blue Oyster Cult ou encore Devin Towsend Project (et encore ça c’est pour les plus connus)

Y’aurait encore beaucoup à dire sur le festival, notamment la déco et la restauration, mais on vous laisse découvrir par vous-même, nous on y sera, rendez-vous est pris les 16, 17 et 18 Juin prochain à Clisson en Loire-Atlantique, bon pied bon œil (enfin au moins au début) et près à en prendre plein les oreilles.

Si vous aussi vous voulez découvrir l’expérience incroyable du Hellfest (les pass 3 jours sont sold out mais les pass 1 jour sont mis en vente dès demain), rendez-vous sur www.hellfest.fr pour toutes les autres infos.

See you in Hell !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net