Airbourne – Black Dog Barking

airbourne-black-dog-barking

Avis :

Quand un groupe vient d’Australie et qu’il joue du Hard Rock, il a de fortes chances d’être comparé à AC/DC, plus grand groupe de hard de tous les temps. Et c’est un peu le problème de Airbourne, qui est un groupe australien et qui joue sensiblement la même chose que les interprètes de Highway to Hell. Airbourne se forme en 2003 autour de deux frères, Joel et Ryan O’Keeffe vers Warmambool. C’est durant son travail que Joel trouve un autre guitariste en la compagnie de David Roads et c’est lors d’une cuite qu’il trouva un bassiste en la présence de Justin Street. Il aura suffit de faire des pauses durant son taf et d’être bourré pour constituer un groupe de hard rock. Comme on peut le voir, le groupe possède vraiment un mode de vie très rock and roll ! C’est en 2006 que le groupe décide de partir au Etats-Unis pour faire leur premier album international, Runnin’ Wild, qui sera un carton et qui leur prévaudra que faire les premières parties de Motlëy Crue, Motorhead ou encore les Rolling Stones. L’album devient très rapidement connu grâce aux apparitions de certains morceaux dans de nombreux jeux vidéo comme Need for Speed, Nascar ou encore Burnout. C’est le 20 mai 2013 que sort Black Dog Barking, troisième album international du groupe, 3 ans après No Guts No Glory. Et que vaut ce skeud ? Seront-ils encore et toujours comparés à AC/DC ?

Première chose étonnante pour l’album, le groupe a décidé de commencer par la chanson la plus longue, un peu plus de 5 minutes, en guise d’intro. Mais cela est plutôt une bonne idée car le morceau est très énergique et ne laisse rien au hasard, jusqu’à son titre, Ready to Rock, qui montre à quel point le groupe veut aller directement au but. Tous les morceaux qui suivront seront dans la même veine que cette première piste, énergique et rapide. Néanmoins, on pourra noter un léger bémol, l’album est relativement court, moins de 35 minutes et c’est un petit peu dommage, surtout avec seulement 10 pièces. On retrouve des morceaux très dynamique est entrainant, du couplet jusqu’au refrain, comme par exemple Hungry et son introduction hispanique ou encore No One Fits Me (Better Than You). Le groupe sait y faire pour plaire à un maximum d’amateurs de hard rock, enchainant les morceaux courts avec des morceaux un poil plus longs, comme Back in the Game ou encore Live It Up, pur morceau formaté pour passer sur les ondes radios spécialisées dans le rock. Toutes les pièces contiennent aussi leur lot de solos de guitare, et même s’ils demeurent peu longs, ils restent efficaces et bien nerveux, donnant un certain cachet aux différents titres. Néanmoins, on pourrait faire un dernier reproche à l’album et au groupe en général. En effet, les morceaux sont souvent calqués sont le même moule, et la surprise ne viendra que rarement, hormis pour des introductions très courtes, qui auraient pu être exploitées avec plus d’intérêt. On pense notamment au morceau Cradle to the Grave et son introduction qui fait penser à du Metallica mais qui dure seulement 10 secondes. Alors oui, l’album est bon, maitrisé et dynamique, mais il manque une petite étincelle pour le rendre vraiment indispensable et qu’il passe à la postérité.

airbourne

Ce n’est pas parce que le groupe est seulement australien qu’on les compare à AC/DC, mais parce que leur musique est quasiment la même en moins recherchée (du moins pour l’instant). Et leur musique est tellement similaire que cela se ressent jusque dans la voix du chanteur, partant sur des tons aigus. Alors certes, elle est différente de celle de Brian Johnson, mais elle contient suffisamment de similitudes, surtout avec le son à l’appui, pour que la comparaison soit inévitable. Elle s’accorde parfaitement avec tous les morceaux du groupe et il peut aussi bien crier que chanter clairement et c’est relativement agréable.

Au final, Black Dog Barking, le dernier album de Airbourne est un skeud bien sympathique et surtout, à leur image, c’est-à-dire dynamique. Si les morceaux se ressemblent, l’énergie dégagée est vraiment palpable et on se surprend à chanter à tue-tête certains refrains. Alors on peut les comparer à AC/DC, le géant australien, mais ils en sont les dignes successeurs et assurent vraiment. Et qui d’autre peut se targuer d’être le successeur de AC/DC ?

  1. Ready to Rock
  2. Animalize
  3. No One Fits Me (Better Than You)
  4. Back in the Game
  5. Firepower
  6. Live It Up
  7. Woman Like That
  8. Hungry
  9. Cradle to the Grave
  10. Black Dog Barking

Note: 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Note de Mickey: 17/20 AC/DC junior

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net