Six Feet Under Saison 4

D’Après une Idée de : Alan Ball

Avec Peter Krause, Michael C. Hall, Frances Conroy, Lauren Ambrose

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie

Nombre d’Episodes : 13

Résumé :

La vie des membres de la famille Fisher bascule lorsque le père meurt dans un accident, laissant ainsi la direction de la société de pompes funèbres qu’il a fondée à ses deux fils.

Avis :

Alan Ball a trouvé le succès contre toute attente avec une série sur le deuil et la mort. L’idée était loin d’être évidente mais HBO a osé prendre le risque et ce fut payant car malgré une troisième saison moins puissante que les deux premières, « Six Feet Under » se pose bel et bien comme une pierre angulaire de la télévision américaine et ce n’est pas cette quatrième saison qui va dire le contraire.

Vous l’aurez compris, « Six Feet Under » est une série de très grande qualité, du moins sur ses trois premières saisons. Mais il se trouve que la saison trois détenait quelques faiblesses. On espérait donc trouver une quatrième saison qui n’entre pas dans une pente descendante et qu’elle ne s’engage pas vers la fin de trop, comme l’on fait bons nombres de séries télés. Et bien qu’on se rassure tout de suite, car même si cette quatrième saison est imparfaite, elle reste toute à fait sublime et détient de sacrés moments d’émotion. Des moments qui pour certains seront inoubliables.

On avait quitté Nate dévasté, car un corps qui pouvait être celui de son épouse a été retrouvé et malheureusement pour lui, les nouvelles vont se confirmer.

Dans un autre côté, Ruth découvre l’homme qu’elle a si subitement épousé. David va devoir faire face à des évènements dont personne ne peut être préparé. Quant à Claire, la petite dernière, elle explore de plus en plus son côté artistique et multiplie les expériences en tous genres.

Si « Six Feet Under » a connu une petite baisse de régime avec la saison précédente, elle nous revient avec une quatrième saison incroyable, riche et dense. Une quatrième saison qui a toutefois ses défauts, principalement dans l’abus assez excessif de scènes rêvées et fantasmées qui, à la longue, finissent par tomber à plat. Mais pour le reste, on pourra dire que cette saison sera du grand art, notamment et particulièrement grâce à tous les thèmes qu’elle va aborder en profondeur.

Vous croyiez avoir tout vu sur le deuil et la culpabilité, avec les différentes morts que la série comporte, il n’en sera rien face à la perte de la femme de Nate. C’est avec beaucoup de respect et de bienveillance que la série a su mettre en place une situation pour pouvoir aborder un certain type de deuil. Et comment ne pas être touché et bouleversé devant les regrets, les remords et les souvenirs. Encore une fois, Alan Ball nous prouve tout le génie qu’il a pour aborder des thèmes aussi durs et mortifères, pour en parler de la plus belle des manières. Et si jamais vous êtes bouleversés, les yeux tout humidifiés, ce n’est pas parce que la série pousse vers le larmoyant. Non, c’est qu’elle est parfaitement écrite et laisse ses personnages et leur histoire faire l’émotion.

La série va aussi explorer d’autres thèmes tout aussi en profondeur comme tout ce qui va être fait autour des évènements qui vont arriver à David. Il est impossible d’en parler sans rien révéler, mais sachez simplement que « Six Feet Under » arrive à parler de choses difficiles et complexes avec là encore beaucoup de respect.

Alan Ball redynamise le tout avec une très belle dramaturgie. Peut-être que parfois, il donnera dans la facilité, c’est vrai, mais le tout fonctionne si bien et rehausse que ça fait du bien, même si parfois, nos émotions auraient bien aimé que ça se calme un peu.

Reste simplement, vers la fin de saison, une route étrange empruntée pour redonner du souffle au personnage de Ruth. Une route sinueuse, qu’on a bien du mal à franchir vraiment, qui s’annonce assez désagréable pour la suite.

Des surprises, la série nous en réserve aussi à travers les différentes histoires et deuils qu’elle nous raconte. Parfois terriblement tristes, d’autres fois très drôles, jouissant d’un humour peut être encore plus noir que dans les saisons précédentes. Amour, passion, sexe, drogues, haine et même chantage seront au menu de cette saison.

Enfin, les dernières surprises sont aussi au niveau de son casting. Comme toujours les interprètes principaux sont magnifiques et voient chacun leur personnage s’intensifier. Les surprises viendront principalement des acteurs qui vont apparaitre pour un ou plusieurs épisodes. Ici et là, on va trouver le retour de Kathy Bates, on trouvera Bobby Cannavale, Brooke Smith, Mena Suvari, Peter Facinelli, Ellen DeGeneres, Michelle Trachtenberg, Anna Gunn, Justin Theroux … Bref, je vais m’arrêter là, tant la liste est long. C’est bien simple, on pourrait croire que tout Hollywood s’est donné rendez-vous dans le funérarium des Fishers et c’est franchement cool.

C’est donc une quatrième saison parfaite en émotions que nous offre là Alan Ball. Si elle a des défauts qui ont eu tendance à agacer, ils ont bien souvent été expédiés au quatrième rang face aux traitements des personnages, des thèmes, de leur histoire et de l’émotion que véhiculent encore une fois « Six Feet Under » !

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net