Mes Meilleurs Copains

De : Jean-Marie Poiré

Avec Gérard Lanvin, Christian Clavier, Jean-Pierre Bacri, Philippe Khorsand

Année : 1989

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Quelques amis de jeunesse approchant de la quarantaine se retrouvent à l’occasion de la venue à Paris d’une rock star québécoise, Bernadette Legranbois, qu’ils ont connue durant leur jeunesse. C’est l’occasion pour Jean-Michel, Richard, Guido, Antoine et Dany de régler quelques vieux comptes et de faire un bilan mi-doux, mi-amer de ce qui reste de leurs rêves d’adolescents.

Avis :

Jean-Marie Poiré, c’est l’histoire d’un scénariste incroyable et d’un réalisateur qui a tout pour réussir. D’ailleurs pendant des années, Jean-Marie Poiré nous a offert d’excellents films et a fait briller la comédie française populaire. Comment passer à côté de films comme « Papy fait de la résistance« , « Le père noël est une ordure« , « L’opération Corned-beef » ou encore ses « … Visiteurs« . Bref, pendant une vingtaine d’années, jusqu’au milieu des années 90, Jean-Marie Poiré a su nous faire rire. On oubliera les quinze dernières années, où le réalisateur nous a catastrophés.

Au gré des rencontres avec des artistes et autres comédiens et réalisateurs, j’ai pris l’habitude de poser cette question, « – Si vous aviez un film à me conseiller, qu’il soit vieux ou récent ? ». Cette question, je l’ai posé à Kool Shen et sa réponse fut très étonnante, car il m’a vivement conseillé de voir « Mes meilleurs copains » de Jean-Marie Poiré. Intrigué, je me suis donc procuré le film, avec autant de curiosité que d’appréhension, car si Poiré a su faire rire, il est vrai qu’on ne peut s’empêcher aussi de craindre le pire, au vu de ses derniers films et ça, même si ce dernier fait partie de sa bonne période.

Et sans être le meilleur film de Poiré, cette comédie dramatique, très différente de ce à quoi, on s’attend, fut un moment de cinéma drôle, attachant et plein de nostalgie.

Cinq amis se rassemblent pour passer le weekend à la campagne, à l’occasion de retrouvailles avec une ancienne amie, devenue star de la pop.

Ce weekend est l’occasion de réjouissances, de souvenirs partagés, mais aussi de découvertes et peut-être même de trahisons. Un weekend chargé en émotion et autres rebondissements, que ces six meilleurs copains ne sont pas près d’oublier.

L’amitié, vaste sujet que bons nombres de réalisateurs ont mis en scène en explorant tous les chemins possibles et imaginables.

Ici, c’est Jean-Marie Poiré qui s’y colle et avec un réalisateur comme ce dernier, on s’attendait à trouver un film déjanté et débridé comme il en a fait son cheval de bataille, mais c’est à la surprise générale que « Mes meilleurs copains« , film co-écrit avec Christian Clavier, va se trouver être l’un des films les plus sérieux de son auteur.

Sur un scénario bien construit, détenant des répliques ciselées, Jean-Marie Poiré parle ici avec beaucoup de nostalgie des années qui ont passées.

Mélange d’amertume et de désillusion, le tout avec amour, la venue de cette amie devenue star n’est qu’un prétexte pour parler des liens d’amitié qui ont défié le temps et de les analyser avec drôlerie et bienveillance.

Quelle est l’essence de l’amitié ? Qu’est-ce qui fait qu’elle peut résister à tout ? Comment entretient-on une amitié ? Les défauts et les qualités des amis qu’on connaît et avec lesquels on conjugue pour avancer. Bref, Jean-Marie Poiré nous parle de tout ceci, avec tendresse dans des flashbacks parfois émouvants, d’autrefois drôles et naïfs. Des flashbacks qui trouvent toujours de la cohérence et renvoient toujours à la situation que vivent les personnages au moment présent. Poiré et Clavier tiennent ici un bon scénario, doté de belles idées et ils arrivent à bien l’exploiter.

Il est vrai qu’on pourra trouver parfois des gags et des moments qui tournent un peu trop au burlesque ou à l’absurde, comme par exemple tout ce qui est fait autour du personnage incarné par Elisabeth Margoni, qui n’apporte pas grand-chose à l’intrigue et s’avère gratuit et parfois lourd, mais comparé au reste du film, et surtout à la bienveillance qui règne au-dessus de ses potes, ainsi que des moments presque volés, que le personnage incarné par Christian Clavier se remémore et nous raconte, fait qu’on oublie vite les lourdeurs et les maladresses.

Cet amusement et ces émotions, car, je le répète, « Mes meilleurs copains » a de vrais moments émouvants, sont partagés avec un casting au top, bien loin des images qu’on connaît aujourd’hui. Christian Clavier, qui est la pierre centrale du film, est touchant ici et bien loin des grimaces et de ses hystéries qui ont eu raison de lui. Touché, on le sera aussi par Gérard Lanvin dans le rôle d’un tendre. Amusé, on le sera par Jean-Pierre Darroussin, presque hilarant dans un rôle de hippie en marge. On sera aussi amusé par Philippe Khorsand en scénariste jaloux et possessif. Puis au milieu de tous ces mecs, on trouve la pétillante Louise Portal. Chaque personnage et chaque acteur apporte sa pierre à l’édifice. D’ailleurs, on a bien du mal à imaginer le film sans l’un d’eux, tant ils sont importants pour le film.

Très surpris, « Mes meilleurs copains » s’avère donc un film bien différent de ce que l’on imagine en voyant l’affiche. Drôle certes, mais plus sérieux et nostalgique, Jean-Marie Poiré nous livre là un bon film, très sympathique à suivre, traitant d’un beau sujet avec justesse. Et enfin, un film doté de personnages attachants, qu’on a envie de suivre. Bref, une belle surprise, dommage que son réalisateur et son acteur n’ont pas su tenir cette plume.

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net