octobre 24, 2020

Six Feet Under Saison 3

D’Après une Idée de : Alan Ball

Avec Peter Krause, Michael C. Hall, Frances Conroy, Lauren Ambrose

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie

Nombre d’Episodes : 13

Résumé :

La vie des membres de la famille Fisher bascule lorsque le père meurt dans un accident, laissant ainsi la direction de la société de pompes funèbres qu’il a fondée à ses deux fils.

Avis :

Voilà deux saisons qu’Alan Ball a lancé « Six Feet Under » et le moins que l’on puisse dire, c’est que la série n’a fait que croître en émotion. En l’espace de vingt-six épisodes, le showrunner est parvenu à rendre totalement accro celui qui se lance dedans. D’ailleurs, au vu de la qualité des épisodes qui se succèdent tous les uns après les autres et qui ne se ressemblent pas, on reste admiratif du travail d’Alan Ball pour arriver à tenir une ligne aussi belle.

Bien souvent, les séries qui démarrent aussi fort finissent toujours par redescendre quelque peu aux alentours de la troisième saison. Est-ce le cas pour « Six Feet Under » qui pour l’instant s’offre une ligne directrice sans aucune faute ? Et bien la réponse est clairement non, car même si la série baissera un peu le régime, cette troisième saison est encore une fois un champ d’émotion aussi passionnant que bouleversant.

Encore une fois, « Six Feet Under » s’offre treize épisodes qui sont tous impeccables et se dévorent à une vitesse folle, tant chaque épisode appelle le suivant dans les plus brefs délais.

Nate va se faire opérer de la tête. L’opération est dangereuse et il se pourrait qu’il ne s’en sorte pas. C’est donc la peur au ventre, mais aussi l’esprit serein, qu’il entre dans la salle d’opération. Sa mère, son frère et sa jeune sœur sont là pour le soutenir, alors que Brenda, la femme avec qui il comptait se marier, l’abandonne en fuyant Los Angeles.

Surprenants que les choix de cette nouvelle saison. Dès le premier épisode, on est pris par l’intrigue qui nous autant douter qu’espérer. Encore une fois, Alan Ball fait preuve d’une intelligence folle pour prendre son public.

Oscillant en permanence entre le sublime et l’émouvant, le drame et le cynisme, le showrunner développe peu à peu l’univers de sa série et surtout les tribulations de sa fine équipe. Ce qui est particulièrement bien amené dans cette saison, c’est qu’elle part un peu dans tous les sens et offre une multitude de thèmes et d’histoires. Entre un Nate totalement perdu dans sa vie, un David qui essaie tant bien que mal de tenir son couple la tête hors de l’eau, une Claire qui se découvre peu à peu et une Ruth qui réapprend à vivre et surtout retrouve peu à peu le goût de la vie et de l’aventure, cette nouvelle saison va être très riche en épreuves, rebondissements et doutes, mais aussi en quotidien. Et oui, parfois, il ne se passera pas grand-chose et pourtant, grâce à l’écrit et le talent des différents réalisateurs, on restera comme hypnotisé devant.

Bien entendu, la vie des Fisher sera toujours jalonnée de clients qu’ils reçoivent dans leur entreprise funéraire.

On pourra toutefois reprocher à cette saison d’avoir effectué un bon trop grand entre le final de la deuxième saison et la reprise de celle-ci. S’il est bien résumé, on aurait apprécié que la série nous offre le rétablissement de Nate et surtout les éléments qui font qu’il a fini par se marier avec Liza, ce qui n’était absolument pas évoqué dans la saison précédente. L’idée même n’était pas évoquée, alors le retrouver d’un coup, six mois plus tard, enfermé dans une routine, est quelque peu étrange et il faudra un petit temps d’adaptation.

Mais bon, hormis ce petit détail, qui passera très bien au fur et à mesure, le reste de la série est toute aussi beau, grand et fort. Encore une fois, la série bouleverse sur certains épisodes, quand elle en aura d’autres qui ne seront que détente et sourire.

La série s’aventurera aussi en dehors de l’entreprise et de la vie des Fisher, développant par exemple le personnage de Rico qui devient associé de l’entreprise. La série ira voir aussi ce qui se passe du côté de la sœur de Ruth, ce qui amènera une magique Kathy Bates dans un rôle assez loufoque qu’il fait du bien. Idem pour Claire, dont la série accompagne ses pas après le lycée. Bref, cette saison trois ose aborder des éléments tout en restant aussi parfaitement sur la ligne qu’on adore de la série. Et encore une fois, on sera pris la façon unique que « Six Feet Under » a d’aborder la mort et les morts pour faire vivre les vivants. Ce ton, de saison en saison, est vraiment l’essence de « Six Feet Under« . C’est ce qui la rend puissante et sublime.

Cette troisième saison verra aussi l’arrivée de plusieurs nouveaux visages. Premièrement, celui d’Arthus, un apprenti pour le moins étrange, drôle malgré lui et dérangeant. On trouvera aussi Ben Foster pour un rôle assez malsain, ou du moins qu’on a bien du mal à analyser. La série développera le rôle de Liza, tenu par Lili Taylor. Et enfin, vers la toute fin de la série, on voit arriver Justin Theroux, qu’on espère vite retrouver dans la saison suivante.

À noter que la série va changer un peu de ton dans ses derniers épisodes, laissant place à une intrigue dure, lourde, pleine de souffrance. On ne va pas rigoler tous les jours, malgré l’humour noir assez génial qu’on trouve. Et c’est entre suspens et surtout émotion qu’on termine cette saison trois.

Bref, même si cette saison a quelques petites coquilles, elle reste quasi-parfaite et à la hauteur des espérances. Encore une fois, le visionnage se fait avec beaucoup trop d’émotion et l’on reste admiratif de l’excellence des choix d’Alan Ball, qui arrive à tenir sa série, après trente-neuf épisodes, sur une qualité très supérieure de ce que le petit écran nous livrait à l’époque.

Note : 17,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.