décembre 5, 2020

La Chute du Faucon Noir

Titre Original : Black Hawk Down

De : Ridley Scott

Avec Josh Hartnett, Ewan McGregor, Tom Sizemore, Eric Bana

Année: 2002

Pays: Etats-Unis, Angleterre

Genre: Guerre

Résumé:

Le 3 octobre 1993, avec l’appui des Nations Unies, une centaine de marines américains de la Task Force Ranger est envoyée en mission à Mogadiscio, en Somalie, pour assurer le maintien de la paix et capturer les deux principaux lieutenants et quelques autres associés de Mohamed Farrah Aidid, un chef de guerre local. Cette opération de routine vire rapidement au cauchemar lorsque les militaires sont pris pour cibles par les factions armées rebelles et la population, résolument hostiles à toute présence étrangère sur leur territoire.

Avis:

Ridley Scott a un début de siècle assez prolifique et éclectique. Il faut dire que son entrée dans les années 2000 fut pour le moins marquant, puisque le réalisateur a redonné vie au péplum avec son culte « Gladiator« . Si le réalisateur a conquis les foules avec ce « premier film » post nouveau siècle, il a aussi terriblement déçu avec son film suivant « Hannibal« , suite du  » … silence des agneaux » de Jonathan Demme.

Après le péplum et le thriller, Ridley Scott nous revient donc avec un film de guerre urbaine. Pour son troisième film des années 2000, Ridley Scott nous sort donc l’artillerie lourde pour un film qui va reproduire une bataille qui relate un évènement tragique de l’histoire américaine et somalienne.

Parfaitement tenu, détenant des scènes de combat spectaculaires, offrant un spectacle au plus proche de la guerre et des conflits, en très grande forme, Ridley Scott nous offre certes un film limité question scénario, mais démentiel dans sa mise en scène. Un film qui plonge son spectateur dans l’intensité des combats.

Le 03 Octobre 1993, une centaine de Marines sont envoyés au centre de Mogadiscio en Somalie afin de récupérer des prisonniers. Ce qui devait être une mission dite sans grand risque va très rapidement tourner au tragique. Les Marines se trouvent encerclés de rebelles et les affrontements vont durer plus d’une journée. Une journée où les morts se comptent par centaines et la survie n’a jamais été aussi lourde de sens.

S’appuyant sur un fait réel, Ridley Scott nous plonge ici dans l’enfer de la guerre urbaine. Quand on découvre un film de guerre made in America, il est vrai qu’on a tendance à craindre que le film tombe dans le patriotisme à gogo. Bons nombres de films se sont vu être imbuvables de par ce côté-là, mais ici ce n’est pas le cas et ça, même si Ridley Scott livre un film qui fait quelque peu dans le patriotisme, mais le réalisateur sait rester dans la limite et c’est très bien.

« La chute du faucon noir » est un film qui relate une mission qui tourne très mal. On peut reprocher à Ridley Scott de très vite expédier en début de film le conflit auquel il s’attaque. D’ailleurs, l’ouverture de son film est terriblement clichée. Le réalisateur fait simple et expéditif, car finalement, et on va vite le comprendre, il n’a pas pour but de juger et d’analyser les erreurs qui ont amené à ce fiasco. En fait, cette bataille de Mogadiscio n’est qu’un prétexte pour faire un film de guerre urbaine et une fois accepté ceci, on peut alors se laisser prendre dans ce film de guerre spectaculaire.

Totalement immergeant, tout le temps intéressant, Ridley Scott nous plonge en plein cœur de cette ville à feu et à sang. « La chute du faucon noir » est un film tendu, qui ne fait que monter crescendo dans son spectacle. À aucun moment Ridley Scott ne relâche la pression et ces deux heures et demie que dure le film passent bien trop vite.

Jouissant de moyens techniques lourds, Ridley Scott s’est donné les moyens de ses ambitions. Épique et démesuré, Ridley Scott n’hésite pas à envoyer la sauce. Plusieurs scènes impressionnent de par les idées de mise en scène souvent innovantes ou encore la tension qu’on y trouve. On adore se perdre dans ce labyrinthe qui ressemble à une fourmilière. C’est bien simple, ça grouille de partout, à chaque détour, chaque coin de rue, Ridley Scott arrive à inquiéter sur ce qui se tient derrière.

Bataille au sol, corps à corps, bataille avec soutien d’hélicoptères, explosion, crash, fuite, mais aussi bravoure et le tout sous-couvert d’un conflit politique… Bref, cette « … chute du faucon noir » est saisissante.

En plus d’avoir des scènes bluffantes et un rythme effréné, « La chute du faucon noir » est aussi un film qui est magnifiquement accompagné par une bande originale de maître Hans Zimmer, qui lui aussi s’est lâché pour l’occasion. Épiques, tendues, furieuses et parfois cools, les notes du compositeur s’accordent parfaitement au film et deviennent même reconnaissables en dehors.

Autre gros plaisir de cette « … chute du faucon noir« , c’est bien entendu son impeccable et impressionnant casting. Pour incarner cette centaine de Marines, Ridley Scott a réuni un casting à faire pâlir de jalousie bons nombres de réalisateurs. Alors, je peux nier que beaucoup de rôles sont très survolés, que peu d’entre eux ont vraiment du fond, mais il n’en reste pas moins que chaque comédien est bon à sa place.

À la volée et comme ça, on trouve Josh Hartnett, Ewan McGregor, Ewen Bremner, Eric Bana, Tom Hardy, Tom Sizemore, Jason Isaacs, William Fichtner, Sam Shepard, Orlando Bloom, Ron Eldard, Ioan Gruffudd, Željko Ivanek, Hugh Dancy …. Bref, on a l’impression que la liste ne s’arrête jamais, tant les acteurs connus et inconnus d’hier et connus aujourd’hui se côtoient dans ce film.

Avec « La chute du faucon noir« , Ridley Scott réussit donc l’exploit de livrer un film au scénario ultra basique, qui est pourtant, grâce à sa mise en scène, son ambiance, sa plongée, sa BO et ses acteurs, une belle bombe bluffante qui nous emporte au plus près des combats. .

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.