Retour à la Fac

Titre Original : Old School

De : Todd Phillips

Avec Luke Wilson, Will Ferrell, Vince Vaughn, Juliette Lewis

Année: 2003

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie

Résumé:

Mitch, Frank et Bernard, trois adultes mécontents de leur vie personnelle, décident de retrouver l’ambiance de leurs années de fac en reformant une confrérie. Délaissant leurs compagnes respectives, ils renouent avec les joies du campus.

Avis:

Todd Phillips est un réalisateur qui éclate en 2009 avec le succès surprise de « Very Bad Trip« , un film que personne n’attendait et qui a si bien fonctionné qu’il est devenu une trilogie depuis. C’est aussi un film qui a lancé ou confirmé certains acteurs qui font partie aujourd’hui du paysage du cinéma américain. Mais avant 2009 et son « Very Bad Trip« , Todd Phillips n’en était pas à son coup d’essai, puisqu’il avait déjà réalisé quatre films et avait fait un peu parler de lui avec son adaptation de « Starsky et Hutch« .

Sorti en 2003, « Retour à la fac » est le deuxième film de Todd Phillips et malgré le fait que le film reste divertissant, c’est aussi son film le plus faible. Petite comédie amusante sur le moment, on ne gardera pas un grand souvenir de ce film.

Cliché, facile et ne détenant rien de bien marquant, « Retour à la fac » ressemble à bien d’autres films du genre et n’arrive à aucun moment à se démarquer de la masse et s’il n’avait pas pour lui ce trio d’acteurs comique, il est certain que le film serait alors tombé encore plus dans l’anonymat.

Un soir, Mitch rentre plus tôt du boulot et découvre son amie en train de partouzer. Son monde s’écroule alors. Dans son malheur, Mitch arrive à trouver une maison très sympathique située tout près d’une université. Cette maison est une affaire, le seul petit hic, c’est que pour rester dedans, il faut alors qu’il soit retenu dans une fraternité. N’ayant pas d’autres choix et voulant garder cette maison, Mitch décide alors de créer sa propre fraternité avec ses potes Franck et Bernard, et quelques étudiants et autres adultes blasés de leur vie. Mais ce que Mitch et ses potes n’avaient pas prévu, c’est que le doyen de l’université n’est autre qu’un mec qu’ils ont victimisé à l’époque, et le doyen est bien décidé à leur faire fermer la fraternité.

« Retour à la fac » est le genre de comédie qu’on peut qualifier de « ni pire, ni meilleure » qu’une autre. C’est le genre de film qui se regarde tranquillement, qui pourra faire rire devant certains moments plutôt bien trouvés, mais qui malheureusement n’arrivera jamais à se démarquer d’autres films du genre, et finalement, malgré le moment amusant qui nous est offert, ce « Retour à la fac » ne marquera pas et restera noyé dans la masse de comédies américaines lambda.

Ce qui fait qu’on passe un bon moment devant « Retour à la fac« , c’est son trio d’acteurs qui s’amusent avec ce retour en fac. Si l’intrigue ne tient pas la route, en plus d’être parfaitement prévisible, on prendra plaisir à suivre les bêtises et les situations absurdes que le réalisateur a imaginées pour cette comédie. Découvrir Will Ferrell cul nu en train de courir en ville, ou encore faire de la gymnastique rythmique avec un ruban, ça n’a pas de prix. D’ailleurs, si Luke Wilson et Vince Vaugh décrochent des rôles assez fendards, c’est bien Will Ferrell qui se paye tous les meilleurs moments du film.

Comme je le disais, le scénario ne tient pas la route et bien souvent, il n’est qu’un prétexte aux conneries de nos trois compères. Si quelques gags sont franchement drôles, pour le reste, le film de Todd Phillips reste particulièrement prévisible et offre quelques choses de sage et convenu. Ainsi, c’est sans grande surprise qu’on retrouve tous les clichés du genre liés aux films se passant dans une fac et une fraternité : bizutage, coup de crasse, un peu de sexe mais pas trop non plus, et de grosses fêtes. Et ce sont ces clichés et le fait que ce « Retour à la fac » ne fasse que dans le déjà vu qui fait que le film n’arrive pas à ressortir des autres. Et ce qui est d’autant plus dommage, c’est que le réalisateur tenait une idée intéressante, puisqu’ici, ce sont des adultes qui sont obligés de « régresser ». Ainsi, on pouvait avoir une réflexion sur les différences entre les jeunes et les adultes, sur les limites ou encore les responsabilités et l’on sent bien que le réalisateur avait envie de parler de ceci, mais il ne fait qu’effleurer l’idée et finalement, il ne s’aventurera pas plus loin et restera sur le chemin classique de la comédie américaine typique.

« Retour à la fac » est donc une petite comédie comme on en trouve tant. Le film de Todd Phillips n’est pas mauvais, il est même drôle et bien fichu parfois, et il est surtout tenu par des acteurs qui s’amusent, mais parmi l’immensité de la liste des comédies américaines, « retour à la fac » n’arrive jamais à se démarquer et à sortir du lot.

Loin d’être essentiel, décevant même de la part de Todd Phillips, « Retour à la fac » reste toutefois amusant et distrayant sur l’instant.

Note : 10/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net