octobre 31, 2020

Bad Taste

De : Peter Jackson

Avec Peter Jackson, Terry Potter, Pete O’Herne, Craig Smith

Année : 1987

Pays : Nouvelle-Zélande

Genre : Comédie, Horreur

Résumé :

Une petite ville côtière de Nouvelle-Zélande est le théâtre d’une invasion extraterrestre : les aliens ont effet décidé d’utiliser les habitants comme viande de première qualité pour leur fast-food spatial…

Avis :

Réalisateur culte pour avoir adapté l’inadaptable « Le seigneur des anneaux » de Tolkien, Peter Jackson est un réalisateur néo-zélandais qui avait plus d’une dizaine d’années de carrière et quelques films devenus cultes avant même de se lancer dans le projet fou qu’était et reste encore « Le seigneur des anneaux« . Dans son parcours post terre de milieu on retiendra la poésie de « Créatures célestes » et plus loin encore la scène folle de la tondeuse à gazon de « Braindead« . Et si l’on descend encore plus loin encore, bien avant les marionnettes des « Les Feebles« , alors on trouvera « Bad Taste« , son premier film, son premier méfait, devenu lui aussi culte !

Pour que ce premier film voit le jour, il aura fallu pas moins de quatre années de tournage à Peter Jackson. Alors bien sûr, il n’a pas tourné pendant quatre ans d’affilée, « Bad Taste« , c’est le tournage d’un film entre potes et c’est le fruit du temps libre, pendant les weekends et les vacances. Quatre années d’investissement, mais le résultat est là, et « Bad Taste » se pose comme l’un des plus gros et meilleurs délires du réalisateur.

Film complétement dingue, qui n’a pas vraiment de sens, « Bad Taste« , c’est du dégueulasse, de la générosité et de la jouissance devant un film et une histoire qui ne se prend pas au sérieux un instant et à la fin, on regrette même que le film soit si court.

Une petite ville de la Nouvelle-Zélande est le théâtre d’une invasion extraterrestre. Ces derniers ont un projet des plus radicaux pour la planète et après avoir observé les habitants de la terre, ils s’apprêtent à rentrer chez eux, pour revenir avec leur plan diabolique. Ce plan ? Il vise à transformer la Terre en un immense fast food et la viande ne sera d’autre que l’espèce humaine. Pour que ce plan ne voit pas le jour, quatre hommes vont se charger d’exécuter les petits bonhommes verts pour que ces derniers ne puissent repartir.

Complétement dingue, tirant sur l’absurde à chaque instant, « Bad Taste » est l’un des plus merveilleux what the fuck de Peter Jackson. Fait avec trois fois rien (le film lui est revenu à onze mille dollars), Peter Jackson arrive à offrir un divertissement aussi amusant qu’il est improbable et gore.

Le scénario est très minimaliste et bien souvent, il ne tient pas la route. Ici, des extraterrestres veulent anéantir le monde en le transformant en une immense boucherie, et des hommes vont botter le cul aux Martiens pour éviter ce destin. Voilà, « Bad Taste » ne va pas plus loin et les rebondissements ne seront que des assauts, soit des militaires, soit des extraterrestres.

Alors que sur beaucoup d’autres films, on aurait pu épingler le manque de scénario, ici le tout fonctionne bien. Et pourquoi ça fonctionne ? Et bien parce qu’on sent que le film est là uniquement pour s’amuser et nous amuser. Plus que l’histoire, c’est le fun, c’est le trucage, c’est la générosité de Jackson qui prime et fait qu’on passe un moment génial à se tordre de rire. Avec ce film, Peter Jackson, qui joue également deux rôles dans son film, n’hésite pas à aller à fond dans son délire. « Bad Taste » est génialement gore, et se paye le luxe de trucages ingénieux, et même si certains ont vieilli, ils restent encore terriblement dégueulasses et sans être crédibles, ils fonctionnent parfaitement. Petite mention ultime à la cervelle de Jackson, que le réalisateur ne cesse de se remettre en place et ça en colle la chair de poule à chaque fois.

Autres mentions d’ailleurs pour les costumes des aliens qui sont aussi cool à découvrir que monstrueux.

« Bad Taste« , derrière son histoire qui fonctionne à moitié, derrière ses effets génialement rétros, derrière ses comédiens approximatifs, c’est aussi un film qui laisse éclater les idées de Peter Jackson. On sera étonné par la cohérence du montage et le travail de dingue pour donner vie à ces quatre années de tournage. Certains plans, et même certaines séquences, démontrent déjà l’entendu du talent du jeune cinéaste. Malgré le fait que « Bad Taste » ait mal vieilli, malgré le fait qu’il baigne dans le kitsch, le film reste très bien filmé et il a de l’ambition (explosions convaincantes, chutes de falaises, une maison qui s’envole, et même une séquence spatiale qui a de la gueule).

Ce premier film signé Peter Jackson est donc une belle réussite. C’est un film intéressant dans sa mise en scène et généreux dans son hémoglobine. Impossible à prendre au sérieux, on s’éclate devant « Bad Taste« , qui entre répliques géniales et scènes totalement improbables, s’envole peu à peu vers des sommets de fun. Bref, un vrai plaisir, qui malgré le fait qu’il ait vieilli reste un énorme plaisir à découvrir.

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.