L’Ami François d’Assise et ses Frères – Portrait de l’Humanisme

De : Renaud Fely et Arnaud Louvet

Avec Jérémie Renier, Elio Germano, Yannick Renier, Eric Caravaca

Année : 2016

Pays : France

Genre : Historique

Résumé :

À l’aube du XIIIème siècle en Italie, la vie simple et fraternelle de François d’Assise auprès des plus démunis fascine et dérange la puissante Église. Entouré de ses frères, porté par une foi intense, il lutte pour faire reconnaître sa vision d’un monde de paix et d’égalité.

Avis :

Renaud Fely et Arnaud Louvet sont connus principalement pour leurs travaux en tant que scénariste, notamment pour le film « Pauline et François« . C’est Renaud Fely qui a réalisé « Pauline et François » qui demeure ainsi son premier long métrage. Arnaud Louvet, en plus d’être l’un des scénaristes de ce film, en était aussi le producteur. Depuis ce film, sorti en 2010, les deux hommes se sont concentrés durement sur leur prochain film qu’ils feraient à deux.

Ce film, c’est « L’ami François d’Assise et ses frères« . Religieux hautement connu qui vécut entre 1181 et 1226, il fut le fondateur de l’ordre des frères mineurs. Qu’on soit religieux ou pas, tout le monde a déjà entendu parler de près ou loin de Saint-François d’Assise, mais qu’en est-il de sa vie, de ses principes et de ce qu’il a légué après sa mort ? Avec « L’ami François d’Assise« , les deux réalisateurs ont décidé de s’arrêter sur les dernières années du religieux et de ses frères afin de nous raconter et présenter un homme dont les combats ne sont pas si éloignés que ça de ceux menés aujourd’hui par certaines associations.

Film ambitieux et intime, les deux réalisateurs nous plongent donc en plein moyen-âge pour un film à la fois intéressant et beau dans ce qu’il prêche, mais aussi longuet et parfois quelque peu confus.

François d’Assise est un homme qui fascine autant l’église qu’elle lui fait peur. Avec ses frères, il fait le choix de l’extrême pauvreté et d’aider les plus démunis. Porté par une foi sans faille, il lutte afin de faire reconnaitre sa vision d’un monde de paix, d’amour et d’entraide. Bien souvent pris pour des hérétiques, les frères apportent aide et parole à ceux qui en ont le plus besoin.

« L’ami François d’Assise et ses frères » est le genre de film qu’il faut porter malgré ses défauts. C’est le genre de film ambitieux et tendu qui arrive à faire quelque chose d’étonnant et de crédible avec très peu de moyens et rien que pour cela, c’est un film à mettre en valeur. En même temps, il faut avoir conscience que le film de Renaud Fely et Arnaud Louvet reste un film « assez fermé » qui attire peu et dont le public qui se laisse attirer par ce film sait exactement ce qu’il va voir. Mais malgré ce côté fermé, « L’ami François d’Assise et ses frères » n’en restera pas moins un film intéressant sous plusieurs rapports.

S’il est indéniable que le film est parcouru de longueurs et que le côté contemplatif de certains instants pourraient en avoir plus d’un, le film de Renaud Fely et Arnaud Louvet reste toutefois tout le temps intéressant notamment pour cet amour infaillible qui tient les personnages. Pour ce don de soi, pour quelque chose de plus grand ou encore pour les messages que véhiculent et apportent François d’Assise et ses frères. Des messages qui résonnent encore aujourd’hui, malgré huit cent ans d’évolution.

Les deux réalisateurs nous tiennent notamment grâce à leur scénario qui raconte très bien cette fascination et cette peur que l’église éprouve face à quelque chose et quelqu’un qu’elle ne contrôle pas. Le film est aussi intéressant car il ne dresse pas seulement le portait de Saint-François d’Assise. Les deux réalisateurs s’attardent aussi sur quelques-uns de ses frères en marquant le film comme des chapitres. Le film s’attarde plus particulièrement sur la relation ambiguë qu’avait François d’Assise et le frère Elie de Cortone, qui prendra la relève de François d’Assise après sa mort. Mais comme je le disais plus haut, le scénario accuse des longueurs, mais aussi des moments de flou. Souvent, on se demande où les réalisateurs veulent en venir. Plusieurs scènes ne sont pas forcément utiles et c’est bien dommage.

Là où le film est une réussite totale, c’est dans son ambiance et ses décors. Avec très peu de moyens, les deux réalisateurs arrivent à nous plonger en plein cœur du moyen-âge. À aucun moment, on ne doute de l’époque et grâce à une mise en scène astucieuse, les deux réalisateurs arrivent à tirer le meilleur de leurs images.

C’est l’italien Elio Germano qui écope du rôle de Saint-François d’Assise et l’acteur est comme à son habitude envahi par le rôle. Crédible et touchant, malgré certaines fois où le personnage peut agacer, on reste attentif à chacune de ses scènes. L’acteur forme un beau duo avec un Jérémie Rénier étonnant dans le rôle d’un frère investi qui espère et veut plus encore que ce que souhaite François d’Assise. D’ailleurs, de par son regard et son dévouement, c’est surement le personnage le plus touchant du film. Les autres frères sont tenus par des acteurs tels que Yannick Renier, Eric Caravaca ou encore Stefano Cassetti et le jeune Thomas Doret. On notera aussi une bonne composition pour Olivier Gourmet qui incarne un Cardinal.

« L’ami François d’Assise et ses frères » est donc une bonne découverte malgré l’ennui ressenti parfois. Renaud Fely et Arnaud Louvet ont réalisé un film certes parfois inégal, mais qui reste toutefois très intéressant sur plusieurs points et qui vaut son coup d’œil ne serait-ce que pour l’impeccable reconstitution du moyen-âge que les deux réalisateurs ont réussi à obtenir avec trois fois rien. Le film mérite aussi le coup pour le combat et l’engagement de cet homme qui par foi dénonce des combats et des discriminations qui ont encore lieu aujourd’hui.

Note : 12/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net