La Main Noire

Titre Original : Black Hand

De : Richard Thorpe

Avec Gene Kelly, J. Carrol Naish, Teresa Celli, Marc Lawrence

Année: 1950

Pays: Etats-Unis

Genre: Policier

Résumé:

Johnny Columbo s’envole pour New York depuis l’Italie afin de retrouver un criminel surnommé « la main noire », lequel a assassiné le père de Johnny il y a quelques années…

Avis:

Grande figure de l’âge d’or d’Hollywood, Richard Thorpe fait partie de ces légendes un peu oubliées aujourd’hui . Bien entendu à tort, car l’homme nous a laissé une filmographie aussi intéressante qu’éclectique. Une filmographie où se mélange film noir, comédie musicale, péplum, drame, western, « Tarzan » et même « Lassie« . Bref, une filmographie peuplée de quarante-deux films, qui résonnent comme autant de découvertes et d’espoirs de passer de belles soirées de cinéma.

Richard Thorpe est un réalisateur qui permet de découvrir Gene Kelly autrement. Gene Kelly, acteur de légende qui nous a fait rêver sous la pluie, qui nous a fait chanter et danser et l’idée de découvrir l’acteur dans autre chose qu’une comédie musicale était des plus excitantes. « La main noire » est un film de « gangster » et de vengeance pile dans la tradition du film noir des années 50 et si le film reste toutefois très classique, , il n’en sera pas moins intéressant et son intrigue bien trouvée.

Il y a des années de cela, le père de Johnny Columbo s’est fait assassiner par une organisation appelée la main noire. Cette organisation tient une grande partie de la ville de New York et commet rackets, kidnapping, chantages et autres meurtres pour s’enrichir. A l’époque, Johnny avait été obligé de retourner vivre en Italie avec sa mère, mais aujourd’hui, il a grandi et il compte bien venger son père.

« La main noire » est un film de mafia comme on aime en voir. Dans la jolie tradition des films noirs, Richard Thorpe nous livre ici un bon petit moment de cinéma qui tient encore tout son suspens. Si le film a quelque peu vieilli et qu’il apparait aujourd’hui assez classique, il n’en reste pas moins qu’on se laisse entraîner avec curiosité et intérêt dans cette intrigue, dans un New York du début des années 1900.

L’intrigue est bonne et se tient pendant toute la durée du film. Richard Thorpe, grâce à un bon scénario, arrive à nous plonger dans cette ville en proie à la peur. Le scénario nous raconte bien cette envie de vengeance qui habite son personnage principal. Offrant de bonnes péripéties, « La main noire » est un film qui détient d’excellentes idées et des rebondissements bien fichus. Ainsi, « La main noire » est aussi bien une enquête qu’un film de mafieux qui évite les clichés du genre qu’on connait trop aujourd’hui et parfois même, il abordera des allures politiques, quand le personnage de Gene Kelly décide de monter un comité pour dire non à l’oppression et la peur. On pourra toutefois reprocher au film, une histoire et un rythme qui ne décollent jamais vraiment. On suit ce film avec intérêt, le tout est bon, mais il lui manque vraiment un souffle et une profondeur, peut-être quelque chose de plus sombre, pour vraiment attraper son spectateur pleinement.

Du côté de la mise en scène, là aussi le tout reste classique. Richard Thorpe fait dans la simplicité, mais ça reste efficace. Le film détient toutefois d’excellentes idées de réalisation, comme certaines poursuites, le meurtre du père au début, les jeux d’ombres qui restent de grands classiques, mais qui sont toujours aussi incroyables ou encore une certaine scène d’explosion où la tension est à son comble. C’est même la seule fois que le film atteindra ce niveau de tension qui fait plaisir.

Si Gene Kelly est très bon dans un rôle au l’opposé de ce qu’il a l’habitude de faire, on pourra reprocher à cette « … main noire » de ne pas avoir de rôle et d’acteur vraiment marquant hormis Gene Kelly. Le fait qu’ils ne soient pas marquants ne veut pas dire qu’ils soient mauvais. Il y aura bien J. Carrol Naish qui incarne un inspecteur qui lutte depuis des années pour faire tomber l’organisation, mais c’est vrai que lorsque le film se conclut, on ne retient que Gene Kelly et c’est bien dommage. Et ce manque de personnages marquants contribue aussi à rendre le film classique.

« La main noire » est donc un bon film qui reste plaisant à découvrir. C’est un film qui tient bien son intrigue, mais qui aurait toutefois mérité à être plus sombre et plus dur. Ici, on découvre le film avec plaisir et intérêt, mais on ne le vit pas, on ne tombe pas dans l’enfer de la peur que cette mafia inspire. Il lui manque cette étincelle, ce souffle pour être terrible. Mais bon, au vu du résultat, il reste bon à découvrir et j’irais même jusqu’à dire qu’il est bien meilleur que bons nombres de films qui sortent et rien que pour ça, il mérite qu’on s’y arrête et qu’on le sorte de l’ombre.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net