septembre 24, 2020

Thelma & Louise

De : Ridley Scott

Avec Susan Sarandon, Geena Davis, Brad Pitt, Harvey Keitel

Année: 1991

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie Dramatique

Résumé :

Deux amies, Thelma et Louise, frustrées par une existence monotone l’une avec son mari, l’autre avec son petit ami, décident de s’offrir un week-end sur les routes magnifiques de l’Arkansas. Premier arrêt, premier saloon, premiers ennuis et tout bascule. Un évènement tragique va changer définitivement le cours de leurs vies.

Avis :

Voilà déjà presque quinze ans que Ridley Scott a commencé sa carrière et le moins que l’on puisse dire, c’est que le réalisateur a tapé très fort dès le début offrant chef d’œuvre sur chef d’œuvre. Puis il s’est quelque peu relâché au milieu des années 80, pour tomber dans quelque chose de plus classique. Heureusement, le réalisateur a retrouvé son souffle avec son dernier film des années 80, le thriller à tendance asiatique « Black Rain« .

Exit donc les années 80, une nouvelle décennie commence et Ridley Scott récidive son début de décennie, puisqu’il nous offre « Thelma et Louise« , l’un des meilleurs films de sa carrière. Partant sur les routes de la comédie et du road trip, cette cavale imprévue pour ces deux héroïnes va alors devenir instantanément culte et aux vues de la qualité du film, on comprend aisément pourquoi.

Drôle, bourré de charme, parfaitement rythmé, offrant plein de second degrés, ce petit film décomplexé et amusant traverse les années avec le même sublime qu’au premier jour, si bien qu’il peut prétendre au top des meilleurs films de son réalisateur.

Louise et Thelma sont amies depuis de longues années. Si l’une est libre comme l’air, l’autre est empêtrée dans un mariage avec un mari violent qui la délaisse. Ce matin-là, Louise propose à Thelma d’aller passer un week-end bien mérité dans la maison de campagne d’un ami bientôt divorcé. Thelma accepte sans l’accord de son mari, mais ce qui devait être un week-end génial entre amies va tourner au drame quand Louise surprend Thelma se faire agresser par un homme. Louise abat cet homme, mais à la place d’appeler la police, les deux filles prennent la fuite et ne peuvent alors plus invoquer la légitime défense. Leur vie est remise en cause et elles décident de fuir vers le Mexique. Cette cavale imprévue va alors se transformer en un voyage des plus surprenants.

« Thelma et Louise« , c’est le film sans faute, c’est le film qui démontre toute l’étendue du talent de Ridley Scott qui est capable, à l’époque, de s’imposer dans tous les styles (ou presque).

« Thelma et Louise« , c’est un cri de liberté. « Thelma et Louise« , c’est un film sur l’amitié et tout ce qu’elle peut impliquer. Sur la base d’un scénario malin, Ridley Scott nous offre la plus belle des cavales. Une cavale redoutablement écrite et mise en scène. Une cavale qui nous réserve son lot d’aventure, de suspens, d’évolution et nous conduit inexorablement vers ce final qui reste surement l’un des plus beaux jamais filmés.

Ce qui est terrible avec « Thelma et Louise« , c’est qu’il brasse tous les styles de cinéma et assure dans chacun d’eux. « Thelma et Louise« , c’est autant une comédie, qu’un road-movie, un film d’action, un policier ou encore un drame touchant et profond. Ridley Scott aborde énormément de sujets avec ce film, mais celui qu’on retient en prime, c’est cette quête de liberté. C’est ce moment où la vie vous échappe et presque de manière inconsciente, sachant très bien l’issue finale, vous faites fi des conventions et vous vous lancez dans la vie à plein dents. « Thelma et Louise« , c’est tout à fait ça et l’évolution qui suit les personnages va les rendre encore plus attachantes et touchantes qu’elles ne l’étaient déjà.

« Thelma et Louise« , c’est un film qui est truffé de scènes cultes, de dialogues géniaux et bien entendu de rencontres toutes plus terribles les unes que les autres. On ajoutera à cela une très bonne BO rock qui donne un côté nostalgique à l’œuvre ainsi qu’un côté western moderne.

Pour accompagner ses personnages, Ridley Scott a choisi une mise en scène qu’on peut aisément qualifier de majestueuse. Ridley Scott filme avec beaucoup d’inspiration et de beauté cette cavale dans le grand ouest américain. Les plans choisis sont magnifiques, le rythme est génial.

Puis il y a Susan Sarandon et Geena Davis… Les deux actrices, en plus de former un duo formidable, sont peut-être les copines les plus cultes des années 90. Inimitables, les deux actrices sont en tout point parfaites dans leurs rôles et c’est avec énormément de plaisir qu’elles nous donnent envie de les suivre n’importe où. Très complémentaire l’une de l’autre, chacune a son caractère, mais elles finissent toutefois par être un personnage à part entière qui ne peut fonctionner sans l’autre. Puis c’est absolument génial de les voir profiter et s’éclater ainsi, malgré le destin qui les attend. En même temps, c’est aussi ce final qui donne une grande partie toute sa beauté au film.

« Thelma et Louise« , c’est aussi Harvey Keitel en flic compatissant, Brad Pitt en auto-stoppeur, Michael Madsen en petit ami amoureux et Christopher McDonald en connard détestable.

« Thelma et Louise » est donc un grand cru de Ridley Scott. C’est un film qui a tout compris, qui sait se faire drôle et dramatique, poétique et triste, cool et cynique. C’est un film qui, vingt-cinq ans après sa sortie, se déguste toujours avec le même plaisir. Bref, c’est un film qui entre d’emblée dans le top de son réalisateur.

Note : 18/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.