octobre 29, 2020

Da Vinci Code

Titre Original : The Da Vinci Code

De : Ron Howard

Avec Tom Hanks, Audrey Tautou, Jean Reno, Ian McKellen

Année : 2006

Pays : Etats-Unis

Genre : Thriller

Résumé :

Une nuit, le professeur Robert Langdon, éminent spécialiste de l’étude des symboles, est appelé d’urgence au Louvre : le conservateur du musée a été assassiné, mais avant de mourir, il a laissé de mystérieux symboles… Avec l’aide de la cryptologue Sophie Neveu, Langdon va mener l’enquête et découvrir des signes dissimulés dans les œuvres de Léonard de Vinci. Tous les indices convergent vers une organisation religieuse aussi mystérieuse que puissante, prête à tout pour protéger un secret capable de détruire un dogme deux fois millénaire…
De Paris à Londres, puis en Ecosse, Langdon et Sophie vont tout tenter pour déchiffrer le code et approcher les secrets qui remettent en cause les fondements mêmes de l’humanité…

Avis :

La carrière de Ron Howard n’a pas toujours été fameuse. Faite de hauts et de bas, quand le réalisateur adapte le roman de Dan Brown, il est clairement dans une bonne période, puisqu’il vient tout juste de réaliser l’excellent « De l’ombre à la lumière« .

« Da Vinci Code« , c’est au départ un roman de Dan Brown qui a connu un immense succès, alors quand le papa de « Cocoon« , « Apollo 13 » ou « Backdraft » annonce qu’il va le mettre en images avec en acteur principal Tom Hanks, le projet a de quoi éveiller bien des curiosités. On se voyait déjà partir dans une belle et grande aventure. Mais le résultat va malheureusement être tout autre, car si « Da Vinci Code » se regarde, si on ne lui en demande pas trop, il reste loin de la hauteur des attentes. Peu de tension, mal fichu, fade et surtout tenu par un duo d’acteurs qui ne fonctionne qu’à moitié, Ron Howard déçoit, malgré des idées, a contrario, géniales.

Une nuit, le professeur Robert Langdon spécialiste de l’étude des symboles est convoqué au Louvre par la police pour les aider sur un homicide qui vient d’être commis. La victime est Jack Sauniere, le conservateur du musée. Ce dernier, avant de mourir, s’est volontairement mutilé, laissant des messages un peu partout. La police soupçonne Langdon d’être le meurtrier. La petite fille de Sauniere, Sophie Neveu, est criminologue. Ce soir-là, elle vient en aide à Langdon, le faisant s’évader. Cette nuit-là, Robert Langdon et Sophie Neveu vont alors se lancer sur les traces du Saint Graal. Une quête difficile et pleine de danger.

Le roman de Dan Brown avait tous les ingrédients pour faire un grand film. Alors forcément quand Ron Howard s’en empare, les attentes sont tout autre et malheureusement pour nous, le réalisateur déçoit. Si son film reste un petit film d’aventure qui se regarde, le réalisateur déçoit sur plusieurs points.

« Da Vinci Code » est un film assez fade, qui n’arrive jamais à prendre son envol. L’histoire reste pourtant intéressante dans son fil rouge, même si le réalisateur omet beaucoup d’éléments importants et passe assez vite sur les déchiffrages de codes.

On remarquera que Ron Howard a d’excellentes idées de mise en scène, comme la plupart des saynètes qui résument ce que les protagonistes racontent sur le passé. Mais on ne pourra pas dire que l’ambiance soit des plus prenantes. On aurait adoré retrouver le suspens du livre, mais l’on se contentera d’un film qui se suit, alors qu’on avait envie de la vivre.

Longuet, le « Da Vinci Code » manque de caractère aussi. Il manque de percuter et emporter le spectateur dans ses méandres et ses doutes. Le tout est bien trop classique et convenu. Ici, beaucoup de scènes semblent factices et sonnent faux, ce qui est dommage.

Avec « Da Vinci Code« , Ron Howard cède aussi à la caricature dans le mauvais sens du terme, notamment avec tout ce qui tourne autour du personnage de Silas. Sa relation à la foi, sa relation avec l’Évêque Aringarosa, ou encore le look qu’aborde le pauvre Paul Bettany qui essaie de faire ce qu’il peut. Idem pour le personnage tenu par Jean Reno qui affiche lui aussi la caricature, dans la peau d’un flic nerveux qui gueule tout le temps.

« Da Vinci Code« , c’est aussi deux grands acteurs qui n’arrivent pas à fonctionner ensemble. Un peu à l’image du film, le duo Tom Hanks et Audrey Tautou sonne faux et l’on a bien du mal à croire en cette relation. Et particulièrement quand arrive la révélation finale. Une scène assez difficile à faire fonctionner et malheureusement, Ron Howard et ses comédiens échouent de belles manières.

Après comme je le disais, le film se suit et peut même parfois engendrer une certaine forme de plaisir. On laissera à Ron Howard de belles images et une belle photographie. On lui laissera les idées de saynètes très bien amenées à chaque fois ou encore la visite de Paris, particulièrement bien filmée. On laissera à Hans Zimmer une BO sublime. Puis on laissera un Ian McKellen génial dans le rôle d’un vieil aristocrate anglais.

C’est donc une petite chronique pour une déception et un petit film. Avec « Da Vinci Code« , Ron Howard tenait entre les mains une histoire merveilleuse, puissante, et même polémique, et le réalisateur en a fait un film convenu, classique, qui sonne souvent faux. Et finalement, au lieu de chercher les indices et vivre ce « Da Vinci Code« , on ne fait que le regarder, sans jamais s’impliquer… C’est vraiment dommage.

Note : 09/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.