novembre 30, 2020

Alliés – Mes Espions Bien Aimés

203752-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : Allied

De : Robert Zemeckis

Avec Brad Pitt, Marion Cotillard, Jared Harris, Lizzy Caplan

Année: 2016

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame, Romance, Thriller

Résumé :

Casablanca 1942.  Au service du contre-espionnage allié, l’agent Max Vatan rencontre la résistante française Marianne Beauséjour lors d’une mission à haut risque. C’est le début d’une relation passionnée. Ils se marient et entament une nouvelle vie à Londres. Quelques mois plus tard, Max est informé par les services secrets britanniques que Marianne pourrait être une espionne allemande. Il a 72 heures pour découvrir la vérité sur celle qu’il aime.

Avis :

Il est de notoriété commune de taper sur la tête des réalisateurs qui se sont faits une renommée avec des films fantastiques. Grande gloire du cinéma de science-fiction et fantastique dans les années 80/90 avec la trilogie Retour Vers le Futur, Qui Veut la Peau de Roger Rabbit ou encore Forrest Gump, Robert Zemeckis est un peu tombé en désuétude lors des années 2000. Mais on n’enterre jamais vraiment une légende et c’est petit à petit qu’il revient sur le devant de la scène avec des projets plus intimistes et qui font moins appel à une campagne publicitaire choc. Après un The Walk très réussi aussi bien visuellement qu’au niveau de l’interprétation de Joseph Gordon-Levitt, le cinéaste revient avec un couple glamour pour un film historique touchant mais qui lui vaut injustement une volée de bois vert. Pourquoi ? On se le demande encore tant le film est réussi et intéressant sur bien des points de vue.

null

Le film prend place à Casablanca en 1942 lors de l’arrivée d’un homme dans le désert en parachute. Espion allié, Max Vatan va alors rencontrer une résistante française pour tuer un dirigeant nazi sur place. A partir de là va naître une idylle entre les deux espions qui vont avoir une belle vie à Londres alors que la guerre continue de faire rage entre les deux fronts. Cependant, dans cette belle vie, une nouvelle va venir bouleverser Max, il semblerait que sa femme soit en fait une espionne allemande et pas du tout ce qu’elle prétend être. Perclus de doutes, il va alors mener illégalement son enquête pour découvrir la vérité. Sur le pitch, on pourrait croire que l’on fait face à un film lambda sur la guerre et les faux-semblants entre différentes personnes. Sauf que le film de Zemeckis va plus loin que ça et fournit un film ambigu qui possède des défauts, c’est certain, mais qui est aussi bourré de qualités.

En premier lieu, ce que l’on remarquera, c’est que le film a un réel problème de rythme. Le début est assez taiseux et très lent et la mise en place du couple prend du temps jusqu’à un climax sensuel qui déclenche enfin une certaine passion. Malheureusement, ces soucis de rythme seront assez redondant durant le métrage et il y a des moments où l’on peut s’ennuyer, les dialogues n’étant pas tous les jours judicieux et certains passages auraient pu être écourtés comme lorsque le héros descend des escaliers pour se rendre dans des bureaux secrets. L’autre souci du film, c’est l’alchimie entre les deux acteurs principaux. Brad Pitt et Marion Cotillard semblent comme bloqués durant une bonne partie du métrage, empêchant de ressentir la moindre émotion pour eux. Alors certes, c’est plutôt joli et passionnel, mais il manque un charisme profond entre les deux pour que l’ensemble passe.

Mais cet espèce de non-jeu ne serait-il pas volontaire ? Il ne faut pas oublier que le film met en avant deux espions qui sont entrainés à ne pas montrer des sentiments ou à fausser leur image. De ce fait, ce mutisme facial va se retrouver renforcé lors de l’enquête de Brad Pitt sur sa femme et la fin n’en sera que d’autant plus éclatante, touchante au point de donner la larme à l’œil à n’importe quelle personne ayant perdu une maman. Et c’est certainement là l’un des points les plus intéressants et intelligents du film, c’est que le réalisateur joue à fond cette carte pour mieux surprendre sur la fin et laisser éclater des sentiments jusque-là enfouis au fond de chacun. La déformation du visage de Brad Pitt au ralenti sur la fin est une confirmation de cette théorie qui montre à quel point le visage se délite complètement, se déforme entre la rage, la colère et la tristesse profonde. Et alors toute la relation prend un sens humain effroyable. Même les larmes de Marion Cotillard font leur petit effet lors de l’annonce finale et c’est tout bonnement réussi.

Mais ce n’est pas la seule réussie dans ce film. Robert Zemeckis est un vrai artisan du septième art et il le prouve encore une fois avec ce film qui reste une exploration pour beaucoup de plans qui sont tout simplement sublimes. En guise de climax sur les sentiments, le cinéaste filme alors une scène d’amour en pleine tempête de sable, avec une caméra tournoyant autour des amoureux alors que la tempête fait rage. Une sorte de mise en abîme poétique sur le déluge de sable et de sentiments. La scène est belle et il y a vraiment de l’idée. Mais ce n’est pas tout. Le personnage joué par Marion Cotillard est un vrai miroir dont on ne sait que penser. Espionne allemande ou véritable résistante française, le film joue tout le temps sur ce double-jeu. Et pour appuyer son propos, le réalisateur va faire en sorte de quasiment tout le temps la montrer à travers un miroir pour jouer avec son reflet et donc son ambivalence. Encore une fois, rien n’est laissé au hasard et Zemeckis fait preuve d’une grande maestria dans sa mise en scène et dans sa volonté d’apporter quelque chose de profond.

null

Au final, Alliés est un très bon film qui se veut plus fin que le simple film sur un couple glamour du septième art. Evitant partiellement cet écueil, le film va être un jeu constant de faux-semblant se basant uniquement sur des émotions en-dedans avant de complètement exploser dans un dernier tiers tragique et d’une beauté transcendantale. Alors certes, le film possède quelques scories comme un rythme parfois lent ou des passages moins prégnants que d’autres, mais bouder un Zemeckis, c’est bouder un grand pan du cinéma et Alliés fait partie des meilleurs morceaux, ce serait gâché que de ne pas aller le voir.

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.