Une Balle Dans la Tête

15032344_1481199778560093_1268825397_n

Titre Original : Dip Huet Gaai Tau

De : John Woo

Avec Tony Leung Chiu Wai, Jacky Cheung, Waise Lee, John Woo

Année: 1993

Pays: Hong-Kong

Genre: Action, Thriller

Résumé :

L’histoire d’un trio d’amis, Ben, Paul et Frank, qui de leur jeunesse insouciante à Hong Kong en 1967 a la fin de la guerre du Vietnam, deviendront les pires ennemis.

Avis :

Quand John Woo présente « Une balle dans la tête« , le réalisateur a déjà une sacrée carrière derrière lui et n’a déjà plus rien à prouver. Sa carrière commencée seize ans plutôt, compte pas moins de dix-huit films à son actif et quelques chefs-d’œuvre unanimement reconnus comme « Le syndicat du crime » un et deux ou encore « The Killer« .

« Une balle dans la tête« , c’est quelque peu « Il était une fois en Amérique« , version John Woo. C’est un film qui, s’il est un peu confus au départ, finit par vous emporter avec fureur et drame dans son histoire et l’on en ressort essoufflé, touché, peut-être même bouleversé avec la sensation d’avoir vu un grand film sur l’amitié !

15045286_1481199775226760_533871167_o

Hong Kong, 1967. Ben, Paul et Frank sont les meilleurs amis du monde. Le soir du mariage de Ben, Frank se fait agresser par un délinquant du quartier. Ben voulant aider Frank, part voir son agresseur pour lui donner une bonne leçon, mais ce qui devait être une simple correction tourne au drame et Ben tue l’agresseur. Recherchés par toutes les polices, Ben et Frank viennent chercher l’aide de Paul. Étant dans l’impasse, les trois amis sont obligés de fuir le pays. Il décide alors d’aller au Vietnam pour y faire fortune. Mais là encore, rien ne se passe comme ils l’avaient prévu et finalement, à force de confusion et de priorité, c’est leur amitié qui va en être fortement secouée.

« Une balle dans la tête » est un film dans lequel John Woo ne fait pas les choses à moitié. Pamphlet sur l’amitié et le pouvoir de l’argent, avec ce film, le réalisateur signe l’une de ses plus grandes œuvres. « Une balle dans la tête » est un film fort, intense, d’une violence visuelle et psychologique inouïe. C’est un film dont l’histoire, même si elle est confuse au début, finit par s’installer et nous livre un drame effroyable qui ne laisse pas indifférent.

Ce qui est génial avec ce film, c’est que John Woo, avec son histoire, se permet d’approcher tous les styles au fur et à mesure qu’il met des bâtons dans les roues de ses personnages. Ainsi, ce grand film d’amitié brisée va se dérouler sur fond de film politique, exposant bien les différents régimes des pays dans lesquels se déroulent les actions. « Une balle dans la tête » est aussi un film de mafia, film d’action et film de guerre. John Woo mélange tous ces genres avec un style et une aisance affolante et ne perd ô grand jamais de vue son histoire de base. Le scénario est toute bonnement génial, car il ne se sera qu’une montée d’horreur et malgré le fait que l’on voit venir les choses, il n’en sera pas moins bouleversant, allant jusqu’à un affrontement final percutant. On ressort ému de ces deux heures vingt de film qui sont passées comme une seule heure.

Avec ce film, vous l’aurez compris, le principal sujet, c’est l’amitié. Jusqu’où peut-on aller pour un ami ? Que vaut l’amitié ? Quel est le prix de la trahison ? Est-on prêt à tous les sacrifices pour un ami ? John Woo, au grès de son histoire, parle de l’amitié en long, en large et en travers et il en parle magnifiquement, offrant des scènes mémorables qui amènent peu à peu son film vers le chef d’œuvre dont tout le monde parle.

Pour accompagner son histoire, et surtout tous les rebondissements qu’elle rencontre, John Woo s’est donné les moyens d’une mise en scène grandiose. « Une balle dans la tête« , c’est un film qui assure dans tout ce qu’il entreprend, et offre quelque chose de spectaculaire. Les scènes d’action sont dantesques, la pyrotechnie est démesurée mais jamais gratuite. Quand John Woo amène ses personnages dans un film de guerre, il se donne les moyens de reconstituer la guerre dans toute son horreur. Quand il emporte son film dans le film de mafieux chinois, il se donne les moyens de combats géniaux, de chorégraphies impeccables et là aussi spectaculaires. Idem pour le drame qu’il sait filmer avec beaucoup d’intimité ou encore d’explosions avec ce final percutant.

« Une balle dans la tête« , c’est aussi une ambiance géniale. C’est un charme qui sent encore bon les années 80. On notera une BO qui est terrible aussi et qui apporte tellement à cette ambiance aussi cool que parfois dure et profonde.

Enfin, « Une balle dans la tête » c’est quatre comédiens au top de leur forme. C’est quatre personnages qu’on ne veut pas oublier, tant ils sont aussi attachants que leur destin est bouleversant. Ces quatre personnages sont tenus par la crème des comédiens chinois, qui aujourd’hui sont devenus pour certains des monstres du cinéma asiatique. Dans ce film, on trouvera les tous jeunes Tony Leung, Simon Yam, Jacky Cheung ou encore dans un petit rôle la grande Hee Ching Paw.

15101935_1481199801893424_301725634_o

Si le début est confus, si l’on se demande bien où le réalisateur veut nous emmèner, si c’est aussi vrai que le film a pris un coup de vieux, surtout, encore une fois, dans son début, il vaut vraiment le coup qu’on s’y arrête, car une fois que l’on se laisse embringuer dans cette histoire, c’est peu à peu, sans qu’on le voit arriver, que John Woo nous emporte vers un chef d’œuvre. Un chef d’œuvre surprenant, jouissif et émouvant.

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net