novembre 30, 2020

Et (Beaucoup) Plus si Affinités

15058049_1481200471893357_109970908_n

Titre Original : What If

De : Michael Dowse

Avec Daniel Radcliffe, Zoe Kazan Megan Park, Adam Driver

Année : 2014

Pays : Irlande, Canada

Genre : Romance

Résumé :

En se rendant à une soirée organisée par son meilleur ami, Wallace ne se doute pas qu’une rencontre va bouleverser sa vie. Son attirance pour Chantry a tout du coup de foudre. Une complicité immédiate s’installe avec cette jeune femme pétillante et à l’humour ravageur. Toutefois, il subsiste un petit obstacle aux prémices de cette belle histoire : Chantry est déjà en couple avec un dénommé Ben ! Elle propose donc à Wallace de sceller un tout autre pacte : devenir amis, et rien de plus. Au fil du temps, leur complicité ne fait que grandir et Wallace se retrouve vite confronté à un vrai dilemme : doit-il s’en tenir à sa promesse ? Faire en sorte que Chantry quitte Ben ? Faire semblant de se satisfaire de cette situation bancale ou bien tenter de la conquérir, au risque de la perdre ? Leur relation amicale va être mise à rude épreuve : mais un homme et une femme peuvent-ils réellement être amis ?

Avis :

Petit réalisateur américain, Michael Dowse fait son petit bonhomme de chemin sans faire grand bruit. Naviguant entre la comédie et le drame, il a su nous faire rire avec des films tels que « Fight Games« , tout comme il a su aussi nous accabler avec « Une soirée d’enfer« .

Pour son septième et dernier film en date, le réalisateur américain a décidé cette fois de nous toucher et de nous amuser. Partant avec une petite comédie romantique convenue, le réalisateur arrive à séduire avec sa petite histoire. Certes « Et (beaucoup) plus si affinités » ne transcendera pas le genre, certes le film sera sans grande surprise, mais le charme de ses personnages et de sa mise en scène fait que finalement, on passe un petit mais bon moment devant ce film.

15045261_1481200488560022_428248908_o

Il y a tout juste un an, Wallace quittait sa copine parce qu’elle le trompait. Il y a tout juste un an, Wallace était détruit et il lui aura fallu une année complète pour passer à autre chose. Un soir comme un autre, Wallace se rend à une fête et tombe sur Chantry. Elle est belle, drôle, espiègle et surtout, elle a l’air d’avoir le même humour et les mêmes envies que Wallace. Pour Wallace, c’est le coup de foudre, mais l’ascenseur se voit couper les câbles en pleine montée quand il découvre que Chantry est en couple et ça, depuis cinq ans maintenant, et qu’elle est parfaitement bien avec son copain. Si Wallace décide alors de ne pas revoir la jeune femme, la vie, au détour d’un cinéma, va les réunir. Wallace accepte alors d’être ami avec Chantry et ainsi d’étouffer ses sentiments.

Venu du cinéma indépendant, « Et (beaucoup) plus si affinités » s’avère être un petit film charmant qui fonctionne bien notamment grâce à son naturel et son franc-parler. Ce qui fait tout le charme et le bien de ce film, c’est son couple d’acteurs. Loin des canons de beauté habituels, loin du romantisme cliché d’aujourd’hui, Daniel Radcliffe et Zoe Kazan portent le film avec beaucoup d’humour, d’espièglerie, et même d’émotion, arrivant à être touchant, alors même que certains éléments étaient on ne peut plus attendus. Daniel Radcliffe change de registre encore une fois et démontre qu’il est à l’aise dans d’autres styles. Zoe Kazan est un rayon de bonne humeur, de sourires et de bêtises. Et après l’excellent « Elle s’appelle Ruby« , où elle brillait, la jeune comédienne confirme encore son talent et son charme naturel qui captive la caméra.

Ce qui est magique, pourrait-on dire, avec ce film, c’est le naturel et la simplicité des situations amenées ou des dialogues. Michael Dowse arrive très bien à doser son film et il le rend intéressant tout le temps, offrant à chaque instant quelque chose de touchant ou d’amusant.

« Et (beaucoup) plus si affinités« , c’est aussi une mise en scène charmante, qui ne bouleversera pas les choses, mais qui a le mérite de ne pas sombrer dans le cliché ou la niaiserie. Simple et naturelle, là encore, le film est plaisant à regarder. C’est mignon, c’est attendrissant et il s’en dégage un petit charme, qui nous rappellera parfois l’extraordinaire « 500 jours ensemble« .

Mais malgré tous ces jolis côtés, « Et (beaucoup) plus si affinités » détient un scénario assez formel qui laisse peu de place à la surprise. Et c’est à ce niveau que le film perd de son sublime. Alors qu’on aurait pu trouver l’une des plus jolies comédies romantiques des années 2010 avec un peu plus d’écriture, ici, Michael Dowse se contente de faire ce que l’on connaît déjà. Cette histoire, une fois qu’on entre dedans, se prévoit du début à la fin. Et heureusement que le réalisateur a son couple de comédiens pour tirer le film vers le naturel et le charme, car avec d’autres comédiens moins « charmants », « Et (beaucoup) plus si affinités » aurait surement perdu en intérêt et serait passé de la case bon moment à sympathique, mais très oubliable.

15102126_1481200485226689_1388977166_o

C’est donc une petite chronique pour un petit film. « Et (beaucoup) plus si affinités » se laisse regarder avec plaisir et charme et si jamais vous tombez dessus, malgré la prévisibilité d’un scénario qui fait le minimum (en même temps, avions-nous envie d’une autre fin ?), ce film signé Michael Dowse vaut quand même qu’on s’y arrête, ne serait-ce que pour le charme de ces deux comédiens qui vont si bien ensemble.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.