Blade Runner

14937876_1473478192665585_964364552_n

De : Ridley Scott

Avec Harrison Ford, Rutger Hauer, Sean Young, Daryl Hannah

Année: 1982

Pays: Etats-Unis

Genre: Science-Fiction

Résumé :

Dans les dernières années du 20ème siècle, des milliers d’hommes et de femmes partent à la conquête de l’espace, fuyant les mégalopoles devenues insalubres. Sur les colonies, une nouvelle race d’esclaves voit le jour : les répliquants, des androïdes que rien ne peut distinguer de l’être humain. Los Angeles, 2019. Après avoir massacré un équipage et pris le contrôle d’un vaisseau, les répliquants de type Nexus 6, le modèle le plus perfectionné, sont désormais déclarés « hors la loi ». Quatre d’entre eux parviennent cependant à s’échapper et à s’introduire dans Los Angeles. Un agent d’une unité spéciale, un blade-runner, est chargé de les éliminer. Selon la terminologie officielle, on ne parle pas d’exécution, mais de retrait…

Avis :

Voici donc un début de carrière exemplaire, puisque au moment où sort « Blade Runner« , le jeune Ridley Scott peut se vanter déjà de détenir un grand film, « Les duellistes« , et un chef d’œuvre qui reste encore aujourd’hui indémodable, puisqu’il s’agit de « Alien, le 8ème passager« .

Le chef d’œuvre va se réitérer ici avec ce troisième film qui est une véritable merveille du genre. Avec « Blade Runner« , Ridley Scott signe encore une fois un film qui marque une date dans l’histoire du cinéma. « Blade Runner » est un pilier du cinéma de science-fiction ! C’est un film qui jouit d’un scénario et d’une mise en scène exemplaire qui ne prend pas une seule ride malgré le temps qui passe.

Film d’anticipation, glauque, futuriste, complexe, oppressant, « Blade Runner » est un modèle jouissif et fascinant qui n’arrêtera pas de livrer ses secrets au fur et à mesure de nos visionnages.

14971475_1473478189332252_1099877171_o

La fin du XXe siècle, une nouvelle race d’homme a vu le jour, les répliquants. À Los Angeles en 2019, des répliquants hors la loi sont activement recherchés. La police confie alors l’enquête à un blade runner afin de les débusquer et de les abattre.

« Blade Runner« , c’est peut-être bien l’un des films les plus riches de son réalisateur. C’est un film entouré d’un univers et d’un mystère incroyable. C’est un film qui pousse à la réflexion, qui ne nous livre pas toutes ses clefs et continue plus de trente ans après sa sortie à faire parler de lui et créer le débat.

Le scénario de « Blade runner » est une bombe atomique qui arrive avec une précision sans faille à réussir tous les thèmes qu’il aborde. Aussi bien une excellente enquête policière qu’un film de science-fiction démesuré. Aussi bien une critique cynique du monde, de la nature humaine, qu’un film sur la vie, « Blade runner » fait partie de ces films fascinants qui vont bien plus loin qu’eux-mêmes.

L’intrigue que nous raconte ici Ridley Scott est fascinante parce qu’elle a plusieurs niveaux de lecture et regorge d’idées et d’éléments qui sont tous plus passionnants les uns que les autres. On adore l’enquête que mène le personnage joué par Harrison Ford. On est pris par ses choix et ses doutes. On cherche avec lui les indices qui l’amèneront sur certaines pistes. On doute aussi de sa propre nature. Le film est volontairement flou de ce côté-là, c’est un réel plaisir de pousser les réflexions plus loin, car il est certain qu’une fois le générique de « Blade runner » fini, le film reste avec nous.

« Blade runner » aborde des sujets incroyablement osés, poussant la réflexion bien loin. Ainsi « Blade runner » parle de l’homme et de son pouvoir. Il aborde la révolte des machines, la liberté. Il parle aussi de l’avenir, de la publicité par exemple qui envahit tout. Il parle aussi de la conquête spatiale, ou encore de l’écologie et comment l’homme a fui, laissant une planète dévastée et austère. « Blade runner » aborde la survie, la dissimulation, l’artifice. Bref, comme je le disais plus haut, en plus de son enquête rudement menée, « Blade Runner » détient l’un des scénarios les plus riches qu’on ait pu voir.

La richesse et la réussite de « Blade runner » va bien plus loin aussi que son scénario, puisque c’est un véritable choc esthétique et visuel. Avec ce film, Ridley Scott a fait un métrage en avance sur son temps. Les mondes qu’il nous offre, les effets spéciaux, le putain de caractère que dégage le film dès son ouverture bluffante, l’ambiance glaçante, oppressante et fascinante en même temps, sont tout simplement de véritables bijoux. On restera aussi soufflé par la mise en scène de Ridley Scott qui déborde d’idées et de talent. Ce monde qu’il nous présente est incroyable. La photographie est scotchante, certains plans sont tout à fait vertigineux, le montage est un chef d’œuvre à lui seul, et l’on ne parle même pas de ce final sur les toits avec un Rutger Hauer qui nous en colle la chair de poule.

« Blade Runner« , c’est aussi l’un des plus beaux scores que le cinéma ait connu. Un score signé Vangelis. Le compositeur grec offre ici un chef d’œuvre pour les oreilles. Chaque note, chaque accord habille en beauté les scènes de Ridley Scott et appuie discrètement, mais tout en beauté, les émotions et les actions de ses personnages. Et l’on peut le dire sans craintes que « Blade runner » sans les notes de Vangelis ne serait sûrement pas le même chef d’œuvre.

Enfin, histoire d’être impeccable jusqu’au bout, Ridley Scott a réuni pour son film un casting des plus prestigieux. Un casting irremplaçable où chaque acteur est exactement à sa place, où chaque personnage apporte sa pierre à l’édifice. Tenu par Harrison Ford qui tient là le personnage le plus ambigu de toute sa carrière, l’acteur livre une composition géniale !

Rutger Hauer trouve lui aussi l’un des plus beaux rôles de sa carrière, si ce n’est le meilleur ! Son personnage met un peu de temps à se développer, mais une chose est sûre, il ne laissera personne indifférent. L’acteur est incroyable, fascinant et passionnant et c’est même très étonnant que l’acteur n’est pas eu de récompense pour le rôle.

On retrouve aussi la magnifique Sean Young parfaite d’ambiguïté elle aussi et la tout aussi excellente Daryl Hannah dans un rôle barge qui lui va à merveille.

15007755_1473478185998919_129684657_o

Chef d’œuvre parmi les chefs d’œuvre, « Blade runner » est une œuvre essentielle, c’est un diamant brut fascinant aux multiples facettes. Avec ce film, Ridley Scott livre là l’un de ses plus grands films. « Blade Runner » traverse les années avec une aisance et une crédibilité incroyable que peu de films trouvent.

Note : 20/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net